Guerande Infos

Stationner à Guérande coûte une plaque !

Les nouveaux horodateurs à Guérande sont installés. Ils sont curieux mais pas radins, ils acceptent de payer pour (sa)voir.

La première demi-heure peut être gratuite pour ceux qui acceptent de donner l'identité de leur véhicule en saisissant son numéro de plaque d'immatriculation. L'info n'est pas très visible, ni très claire,sur les machines Parkéon qui viennent d'être installées.
Pour les chatouilleux sur le sujet des libertés individuelles, il faudra choisir : payer ou s'identifier et gagner un euro.

Une demi-heure par jour

L'offre de première - et de seule - demi-heure gratuite, est précisée par les services municipaux. Elle est valable sur le parc couvert par les machines Parkéon à qui la Ville a confié la gestion des tirelires, et pour la journée. Ainsi si un chauffeur demande la gratuité pour une auto sur un parking, il ne pourra pas la redemander avant le lendemain matin sur une quelconque place à Guérande, gérée par le système. La journée s'entend au sens calendaire et non sur une durée continue de 24 heures.

Effacées chaque soir

On utilise les termes de vidéo protection ou vidéo surveillance selon qu'on est plutôt d'accord ou plutôt opposé, mais donner son identité (celle de son auto), fait-il partie d'un dispositif de surveillance ?
Chaque fois que nous déposons des données personnelles dans un fichier, nous prenons le risque de perdre un peu de notre liberté, souvent de notre plein gré, contre une facilité de fonctionnement, une petite paresse.
Naïf ? Innocent ? Sans doute. Bien sûr, nos portables nous tracent, nos ordinateurs répètent tout, mais rien ne nous oblige à utiliser un téléphone traceur, une carte bleue bavarde ou à confier tout de notre vie à notre Facebook chéri. Toute la journée nous alimentons les big data.
Signer mon passage avec le numéro de ma plaque d'immatriculation c'est confier par écrit à quelqu'un je ne connais pas que je suis venu à Guérande, à telle heure, et que j'y suis resté tant de temps…
La plaque d'immatriculation est-elle une information personnelle ? Oui au sens de la Cnil (commission informatique et liberté) qui répondait le 26/01/2007 « Une donnée personnelle est une information qui permet de vous identifier ou de vous reconnaître, directement ou indirectement. Il peut s'agir d'un nom, prénom, date de naissance, adresse postale, adresse électronique, adresse IP d'un ordinateur, numéro de téléphone, numéro de carte de paiement, plaque d'immatriculation d'un véhicule, empreinte digitale, ADN, photo, numéro de sécurité sociale...». La notion directe ou indirecte est importante : ainsi même si le fichier des plaques détenu par Parkéon n'est pas relié à celui des cartes grises (la Mairie l'assure). Parkéon interrogé par téléphone répond que la déclaration Cnil est de la responsabilité de la Mairie.( Cela peut sembler curieux puisque ce n'est pas la Commune qui gère le fichier).

Conservation des données

Quelques heures pour vérifier que les « grugeurs » n'ont pas trouvé la parade ?
Ou plus longtemps pour effectuer des statistiques : qui reste, combien de temps, qui revient, quelles sont les habitudes des « stationneurs ». Une mine d'informations.
Quel président d'association de commerçants,cabinet d'urbanisme,chambre de commerce n'en a pas déjà eu l'idée ?
Parkéon est un spécialiste du couponning, particulièrement intéressant pour les commerces qui peuvent ainsi distribuer leurs offres, c'est un moyen de favoriser l'activité de proximité.
On peut imaginer des actions commerciales où l'on fournirait son nom son adresse son téléphone ou son mail en contre deux heures de parking à la machine gentille qui donne du temps gratuit. La donne serait claire, comme lorsqu'on remplit un bulletin pour une tombola.
Mais, en l'occurrence qui nous assure que le fichier ne sera pas revendu, comment-est-il exploité ? Parkéon dispose d'une technologie primée, c'est un spécialiste des big data. La question peut donc être posée. Doit-on appeler gratuit un service qu'on échange contre une information ? Oui, si les données sont volatiles et non si elles sont utilisées, à chacun se faire son idée.

Contrairement aux services juridiques de Parkéon, et à son commercial en charge de Guérande qui n'ont pas répondu à nos appels, la Mairie de Guérande a pris le temps de contrôler avant de l'assurer : les données de plaques d'immatricualtion ne sont conservées que sur la journée, et effacées chaque soir.

De quoi dormir tranquille donc à l'ombre des remparts pour les inquiets, Big Brother se couche tôt dans la cité, et la demi-heure quotidienne de stationnement est gratuite, mais seulement si l'on  « s'en-fiche ».


Le stationnement en ville :
Quelques liens sur un sujet difficile pour les collectivités.

https://www.google.fr/search?q=stationnement+libert%C3%A9+scan+plaque+d%27immatriculation+libert%C3%A9&gws_rd=cr,ssl&ei=OtyaVaPpM4uAU-Sel8gI
http://www.parkeon.com/fr/nos-solutions/catalogue-produits/print-save/
http://technologies.lesechos.fr/big-data-analytics/parkeon-le-big-data-reinvente-le-stationnement_a-57-1131.html

Auteur : LY | 07/07/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « Guérande : Soutien unanime pour les réfugiés »
Article suivant : « Visites au temps des ducs »

Vos commentaires

#1 - Le 08 juillet 2015 à 09h06 par YVES, Guerande
Il serait bien d'étendre ce système de contrôle de numéro de véhicule sur l'ensemble des horodateurs de la commune et plus particulièrement dans les rues commerçantes(rue vannetaise, Fg Ste Anne ...) pour permettre aux consommateurs de stationner facilement pour aller effectuer leurs achats. Cela éviterait les véhicules ventouses des personnes qui passent mettre un nouveau ticket toutes les demies-heures

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter