Guerande Infos

Portes ouvertes au savoir

L’association L’Outil en main vient de proposer un après-midi « ateliers ouverts » comme chaque année depuis sa création en 2005. Objectif : donner le goût des métiers manuels à des jeunes par un apprentissage initiatique et ludique.

Plus d’enseignants que d’élèves !

L’idée n’a pas changé et fait son chemin. À travers une douzaine d’ateliers, des enfants, garçons et filles découvrent et apprennent les gestes des aînés, tous des professionnels aujourd’hui à la retraite. Un vrai luxe qui doit faire pâlir d’envie le corps enseignant, puisqu’ici, il y a plus de « profs » que d’élèves (47 « apprentis » pour 50 adultes, tous bénévoles).
L’on connaît déjà les bienfaits de la mixité inter générationnelle ; elle donne ici toute sa mesure par la transmission du savoir des métiers manuels.
Certes, on pourrait imaginer des enfants venant à reculons pour apprendre à se servir d’une truelle ou poncer un morceau de bois ; c’est tout le contraire qui se passe ici. Cette contrainte de l’enseignement obligatoire se transforme dans ce lieu en une envie d’apprendre, de fabriquer quelque chose avec ses mains, de concrétiser et par-delà de s’accomplir.
Sans doute, l’on a plus envie de bricoler un moteur et de faire de la sculpture sur bois que de maîtriser la couture ou à réussir un gâteau au chocolat (pour les garçons) Erreur ! Car, l’idée est de faire tourner tous les jeunes sur l’ensemble des activités proposées : menuiserie, maçonnerie, plâtrerie, métallerie, mécanique, électricité, plomberie, peinture, sculpture sur pierre et bois, tournage sur bois, décoration, couture, cuisine, pâtisserie et jardinage, (nouveauté 2012, un atelier dessin).
On ne fait pas que regarder, bien évidemment, l’on met à la main à la pâte au sens propre et pas seulement en pâtisserie. Ce ne sont jamais des travaux pratiques imposés ; mais, grâce à la découverte d’outils (comment se servir d’une gouge ou d’une aiguille ? et de pouvoir s’en servir ensuite pour réaliser des objets avec les matériaux propres à chaque corps de métier devient un challenge, mais sans pression, ni de notation. Rentre aussi en ligne de compte l’envie de bien faire devant les regards et les conseils des retraités bienveillants.
Outre l’acquisition des prémisses des techniques de base, l’Outil en main est source et vecteur de déclenchements de vocations, explique Pierre Pageaud * : « L’on estime que deux enfants sur dix passés par les ateliers de l’association vont poursuivre ensuite en s’engageant dans un véritable cycle d’apprentissage ».

« Les garçons adorent la couture »

C’est Pierre et Marie-Paule Pageaud* qui sont à l’origine de la branche guérandaise de cette association nationale, née en 1987 à Troyes et qui compte actuellement 90 ateliers sur l’ensemble du territoire.
Pierre Pageaud, ancien menuisier-charpentier est aussi membre du conseil d’administration de la structure nationale : « À Guérande, nous prenons des enfants à partir de 10 ans, mais ils peuvent faire deux années consécutives ; nous voulons donner cette chance à tout le monde ». En efffet devant le succès, il y a une liste d’attente.
Les enfants passent donc par tous les ateliers : « Cela leur permet de se faire une opinion, de voir ce qu’ils peuvent faire avec leurs mains et pourquoi pas, ensuite de choisir un métier en fonction de ce qu’ils auront découvert ».
Ce passage « obligé » pour les 12 filles et 35 garçons ne semble poser de problème à personne. «Je pensais que l’atelier couture allait plus intéresser les filles, c’est une erreur, les garçons adorent aussi la couture, ils sont mis directement derrière une machine à coudre, cela fonctionne très bien ».
« Nous sommes quelque part les papis et les mamies pour ces enfants dans la transmission de ce savoir. Ici, ce n’est pas l’école, ni de l’apprentissage, c’est de l’initiation qui répond à un besoin et à une demande ». Pour les enfants, comme pour les anciens.
L’Outil en main demande une participation qui passe à 85 euros (pour la prochaine rentrée) par enfant, essentiellement pour financer l’achat de matériaux. Elle est aussi aidée par la mairie, le conseil général, le Rotary, une banque et des entreprises locales. La grande maison où évolue l’atelier en main appartient à l’amicale laïque.

Pratique :
L’outil en main : 7, rue du Sénéchal, Guérande
Ouvert tous les mercredis     (hors périodes scolaires) 14h / 16h 30
Contact : 02 40 98 49 06 / 02 40 24 84 64.
Il existe huit autres ateliers de ce type en Loire Atlantique dont un à Pornichet (42, route de Mahuit, 02 40 00 12 54). Herbignac/Ferel et Ancenis ouvriront leurs portes en Septembre 2012.
http://www.loutilenmain.asso.fr/default.asp?mode=outil_en_main_concept

 

Auteur : JRC | 21/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Avec Arpeje, c’est l’année de la jeunesse tout le temps »
Article suivant : « La section scénique de Bro Gwenrann parée pour de nouveaux titres »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter