Guerande Infos

Loi SRU : Guérande bonne élève mais pénalisée par l'État

79 000 €. C’est le montant de la pénalité financière que Guérande devra acquitter à l’État pour non-respect de la loi SRU qui impose aux communes 20 % de logements sociaux.

Favoriser l'accession à la propriété

Le lot de décisions modificatives au budget 2011 passées au vote lors du dernier conseil municipal a donné lieu à un débat sur le sujet des logements sociaux. Une nouvelle fois, c’est Danièle Estay, conseillère municipale écologiste d’opposition, qui s’est montrée la plus offensive, faisant remarquer dans un premier temps que la commune était une nouvelle fois pénalisée à hauteur de 79 000 €, pour non-respect de la loi SRU. En effet, Guérande est encore en dessous du seuil exigé, mais la majorité se défend de ne pas faire les efforts nécessaires. « Le rattrapage est difficile mais il faut reconnaître qu’aujourd’hui, nous nous situons parmi les bons élèves de Cap Atlantique. Nous sommes à 11 % et prochainement, ce sont 80 nouveaux logements sociaux qui seront livrés. Avec le projet Maison Neuve où un tiers des logements sont réservés pour cette catégorie, nous avons bon espoir de résorber un peu plus l’écart. Tout le monde en est conscient à Cap Atlantique et au Conseil Général », explique Christophe Priou. Pas de quoi satisfaire tout de même la conseillère « grande gueule », qui dit comprendre mais regretter cette situation.
Aussi, le député maire argumente encore sur une règle de calcul rigide et imposée à toutes les communes, sans tenir compte des particularités. « Le calcul est réalisé par rapport aux habitations principales, ce qui nous handicape. Pour ma part, je pense aussi qu’il faut encourager au maximum l’accession à la propriété. C’est très important et notre tâche, c’est de favoriser cela », ajoute-t-il.
Première adjointe au maire, notamment en charge du social, Stéphanie Phan Thanh a également fustigé les règles d’attribution très strictes et très complexes des logements sociaux. De nombreux élus, toutes communes confondues, se désespèrent de n’avoir plus la main sur les choix, et d’avoir à dialoguer avec une administration parfois trop rigide. Stéphanie Phan Thanh va même plus loin : « Est-ce que 20% de logements sociaux, c’est bien raisonnable pour Guérande ? Est-ce que cela correspond vraiment aux besoins des Guérandais et du territoire ? », questionne-t-elle.
La réponse sera certainement issue d’un débat avec l’ensemble des élus. Car, une nouvelle fois, Guérande est mieux armée que ses voisines pour ce genre de dossiers. La ville possède encore de nombreuses réserves foncières, les projets immobiliers sont importants et sa capacité d’accueil de personnes et de familles de conditions sociales très variées est optimale. On ne peut pas en dire de même sur les communes littorales. Reste que là où des exonérations sont généreusement accordées, Guérande, elle, devra bien faire un chèque de 79 000 €.
Nul doute que chaque élu guérandais avait sa petite idée pour investir une telle somme dans l’action sociale. Des élus rejoints récemment par Fabienne Aubert, toute nouvelle conseillère municipale en remplacement de Pascal Gascoin. Christophe Priou n’a pas manqué de souhaiter la bienvenue à celle qui a déjà su trouver sa place sur les bancs de l’opposition.



* loi SRU loi Solidarité et renouvellement  urbain
 

Auteur : YD | 17/12/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Loïck Peyron s’invite aux voeux du maire et donne le cap de 2012 »
Article suivant : « « Le sentiment d’être utiles et écoutés » pour les jeunes élus du CMA »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter