Guerande Infos

« Le sentiment d’être utiles et écoutés » pour les jeunes élus du CMA

Au moment où s’achève leur mandat de deux ans (2010-2011), les jeunes élus du conseil municipal des adolescents, issus des établissements scolaires guérandais, dressent un bilan très positif de leur expérience citoyenne.

À Guérande, le conseil municipal des adolescents ne fait pas dans le symbolique et l’affichage pour se donner une bonne conscience civique. C’est une véritable instance de décision où les jeunes sont mis en face de leurs responsabilités, bien encadrés par les élus adultes et le service Jeunesse- Éducation-Prévention.
C’est à la mode dans les 36 000 communes de l’Hexagone : un conseil municipal des jeunes. Certaines ont été pionnières comme Le Pouliguen, il y a une vingtaine d’années déjà. Ces anciens jeunes élus pourraient d’ailleurs s’amuser des actuelles séances du conseil municipal de la cité balnéaire. Dans d'autres communes, comme au Croisic, on réfléchit depuis plusieurs années à la mise en place d’un CMJ, à tel point que les premiers candidats potentiels sont aujourd’hui à l’université.  ça grandit vite les enfants, question de timing avec le temps politique.
Souvent, le conseil municipal des jeunes est astreint à une fonction symbolique, soit parce qu’il est constitué d’écoliers du primaire, innocents et naïfs, mignons tout plein…, soit parce qu’il n’est pas considéré et réduit au rôle de faire-valoir, même avec des plus âgés. Un article de presse et une belle photo avec le maire, devant un énième « arbre de la paix » planté dans le parc communal, et le tour est joué pour des jeunes qui auront tout juste pris un cours d’éducation civique. Sous couvert d’un apprentissage ludique à la démocratie, on organise des élections dans les écoles et les collèges. Et l’on ne peut pas dire que ça se bouscule sur les listes où les enseignants écrivent les noms des plus méritants comme autrefois au tableau d’honneur. Les premiers de la classe ne sont pourtant pas toujours les meilleurs représentants de leur génération.

Des jeunes, pas des caricatures

On est loin de tout ça à Guérande. D’abord, le CMJ est un CMA, avec de jeunes élus âgés de 13 à 17 ans, scolarisés dans les collèges et lycées de la commune, publics et privés. Ils sont à l’image de leurs camarades, à l’aise dans leurs Converse. Les filles sont largement majoritaires, mais les garçons prennent beaucoup d’initiatives. Ils parlent « jeune », ils s’habillent « jeune », ils consomment « jeune », conscients des difficultés de la vie quotidienne, provocateurs à souhait mais toujours respectueux, revendiquant le droit à vivre leur jeunesse, avec la fraîcheur et les excès qui la caractérisent, avant de rejoindre le monde adulte. Et pour ce qui est de la relation intergénérationnelle, ils peuvent compter sur Gwénaël Le Gal et Benoît Audrain, les « grands frères » du service Jeunesse-Éducation-Prévention pour faire le lien avec les adultes en charge de prendre les décisions.
Certes, et ils le reconnaissent volontiers, être élus au CMA, ce n’est pas anodin sur une fiche de présentation. Ce n’est pas non plus comme aller à la MJC. « Je suis très contente de mon expérience au CMA. En plus, c’est vraiment valorisant au lycée et auprès de profs ! On a un petit plus… », confie Quitterie Lamoliatte. Pour autant, ce n’est pas ça qui explique le succès des dernières élections puisque la prochaine mandature comptera 36 élus dont 11 garçons et 25 filles, contre une vingtaine lors de la précédente. La liste des nouveaux membres du CMJ sera communiquée en début d’année. Chaque jeune sera parrainé par un élu adulte.
Lors de la dernière séance du CMJ, ouverte par le député-maire, Christophe Priou, et qui s’est tenue en présence de Stéphanie Phan Thanh, première adjointe, et Hubert Sohy, adjoint à la vie démocratique, le conseil a chaleureusement remercié les partants. Mention spéciale pour Aurélien Médard qui a fait trois mandats et qui a reçu des mains de Christophe Priou, la cravate de la ville de Guérande, non sans l’avoir encouragé dans ses ambitions politiques. Les autres départs sont : Julie Fradin et Grégoire Chauvet après deux mandats, Manon Louis, Marie Primot, Marie Schenfeigel, Mélanie Corneteau et Antoine Lebaud. Ravis par l’expérience, d’autres rempilent : Anthime Robert, Quitterie Lamoliatte et Estelle Pihéry pour leur troisième mandat, Gabrielle Large, Alice Macé, Lucie Magré, Hélène Kasriel, Charlotte Moreau, Marie Ancel, Emeline Harion, Morgan Le Carvese et Maëva Caillaud pour un second municipe.
Hubert Sohy n’a pas caché son émotion : « Nous avons passé deux années vraiment super avec un groupe très dynamique. C’est avec beaucoup d’émotion que ça se termine. J’espère que cela vous servira pour la suite. Il y a un fort renouvellement et je félicite ceux qui restent. On va pouvoir travailler sur de nouveaux projets ». Le maire a, quant à lui tenu a rappelé l’ampleur de la tâche accomplie, non sans une coutumière touche d’humour. « C’est la dernière séance comme le disait Eddy Mitchell. Ça ne vous dit rien ? Bon. Deux ans, ça passe très vite. Vous retiendrez que certaines de vos propositions ont abouti. Je pense aussi à l’aire de jeux de Saillé qui est en cours de réalisation. Ce n’est pas négligeable », indique-t-il. La liste des réalisations est éloquente : Fête du jeu, Fifa Pro Tour, la Soirée Soft, la salle de répétition, l’agrandissement du Skate Park, la pose d’un mur de graf’, le grand concert à Athanor… Une liste qui fait tout le succès du CMA.
 

Bilan positif et critiques constructives

À l’heure des bilans, les jeunes élus sont unanimes : ils ont été entendus, on les a pris au sérieux, ils ont pu monter des dossiers concrets et les faire aboutir, ils ont également pu se rendre de la difficulté de la fonction et des contraintes financières et administratives. Mais c’est aussi avec franchise et pour faire mieux lors du prochain mandat qu’ils ont aussi formulé des critiques. Morceaux choisis :
Aurélien Médard : « C’est un groupe soudé qui nous a permis de réaliser beaucoup de choses. Je suis très heureux de voir nos idées aboutir comme le prochain concert à Athanor au mois d’avril. Ce qui est bien, c’est de travailler sur quelque chose du début à la fin ».
Hélène Kasriel : « C’est quand même bien de laisser la parole aux jeunes. Mais je trouve qu’on traîne beaucoup sur certains projets. La première année, on n’a pas fait grand-chose ».
Lucie Magré : « On s’entend vraiment bien avec les adultes du service jeunesse et les élus. Mon point négatif, c’est que l’on ne fait pas assez de réunions. On ne se voit pas assez souvent ! Aussi, on devrait faire une réunion avec l’ensemble des élus adultes. Parfois, on a l’impression d’être un peu tout seul de notre côté ».
Maëva Caillaud : « J’ai beaucoup apprécié notre participation aux cérémonies. C’est important de sentir participer à la vie de la ville ».
Gwénaël Le Gal : « Il y a des projets qui ont été abandonnés, refusés, ou qui n’ont pas encore vu le jour. Je comprends que parfois c’est un peu frustrant. Dans le cadre du CMA, c’est bien que vous ayez travaillé avec plusieurs services de la ville tels que l’environnement et l’éducation ».
Hubert Sohy : « Pour les délais, je suis d’accord, mais c’est pareil pour nous ! Il y a des contraintes, le budget, les subventions, la mise en place, les autorisations. L’idée de la réunion avec les élus adultes et le parrainage est bonne car vous pourrez prendre des conseils et voir comment les projets avancent ».
Et puis, il y a eu cette petite pique à l’adresse des aînés : « On n’a même pas visité la mairie en deux ans ! On ne sait même pas où est le bureau du boss ! ». Enfin, à la remarque d’Hubert Sohy sur le fonctionnement de la démocratie locale et de la vie municipale, une réponse très nature : « C’est sûr, ça fait réfléchir ! Mais, on ne comprend pas toujours… ».
 

Auteur : YD | 12/12/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Loi SRU : Guérande bonne élève mais pénalisée par l'État »
Article suivant : « La dernière mise au point de Pascal Gascoin au conseil municipal »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter