Guerande Infos

La dernière mise au point de Pascal Gascoin au conseil municipal

La dernière séance du conseil municipal était également l’ultime pour le conseiller d’opposition, Pascal Gascoin. Mais avant de prendre son envol professionnel vers l’île de La Réunion, l’élu d’Europe- Ecologie Les Verts est à nouveau monté au créneau sur le système d’attribution des subventions aux associations sportives scolaires. Fidèle à ses convictions, utile au débat démocratique.

Après la lecture du projet de délibération sur l’attribution des subventions de fonctionnement aux associations sportives des collèges et lycées guérandais par l’adjoint en charge du dossier, Luc Portet, les regards de l’ensemble des élus présents se sont tournés vers Pascal Gascoin. Ce dernier n’apprécie pas du tout le principe qui conduit au montant des subventions. La jeunesse et l’éducation sont des sujets qui lui tiennent à cœur et le militant écologiste a toujours regretté de n’avoir pu apporter l’ensemble de ses compétences au service de la commune.
 

La règle du calcul

Le calcul des subventions repose sur trois critères :
- une part fixe de 340 euros ;
- une part au nombre de licenciés de 3,40 euros par adhérent ;
- une part suivant les résultats sportifs à 1,70 euros le point.
C’est ce dernier point qui pose problème. « Nous voterons contre car nous n'avons toujours pas compris le calcul des points liés aux résultats sportifs. Surtout, le sport à l’école n’a pas pour vocation de chercher la performance et l’excellence. Ces activités permettent le développement de l’enfant avant tout », fustige Pascal Gascoin. Une réaction attendue : « On se serait étonné que vous ne réagissiez pas ! », lance Christophe Priou, non sans une pointe d’humour.
La philosophie de l’élu d’opposition s’oppose à celle de Luc Portet. « C’est un choix en accord avec le service des sports et les enseignants. Le sport peut être éducatif, mais c’est aussi savoir gagner et savoir perdre dans le respect des autres et des arbitres », explique l’adjoint aux sports. Un débat intéressant mais qui ne sera pas tranché lors de ce conseil municipal, le maire jugeant les deux visions inconciliables. Une discussion qui s’ouvre plus largement sur le rôle du sport dans notre société : vecteur d’ascension sociale et de réussite ou outil d’épanouissement individuel et collectif ?

Bilan

Quant à Pascal Gascoin, il quitte son premier mandat électif, un peu frustré, mais heureux d’avoir pris part à la vie municipale aux côtés de Danièle Estay et d’Olivier Château. L’homme a apprécié les échanges au sein du conseil municipal et le traitement respectueux de la minorité par l’équipe de Christophe Priou. Il dénonce néanmoins un manque d’écoute au sein des commissions. Il sera prochainement remplacé par Fabienne Aubert.

Les subventions

AS Collège Jacques Brel : 1256 euros (340 euros de part fixe, 493 euros pour 145 licenciés, 423 euros pour 249 points de résultats).
AS Collège Saint-Jean-Baptiste : 1214 euros (340 euros de part fixe, 313 euros pour 92 licenciés, 561 euros pour 330 points de résultats).
AS Collège du Pays Blanc : 989 euros (340 euros de part fixe, 493 euros pour 145 licenciés, 156 euros pour 92 points de résultats).
AS Lycée Galilée : 571 euros (340 euros de part fixe, 167 euros pour 49 licenciés, 65 euros pour 38 points de résultats).
AS Lycée La Mennais : 860 euros (340 euros de part fixe, 326 euros pour 96 licenciés, 194 euros pour 114 points de résultats).
AS Lycée Professionnel : 668 euros (340 euros de part fixe, 228 euros pour 67 licenciés, 100 euros pour 59 points de résultats).
 

Auteur : YD | 25/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « « Le sentiment d’être utiles et écoutés » pour les jeunes élus du CMA »
Article suivant : « Le résultat des primaires socialistes à Guérande »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter