Guerande Infos

Football : La jeunesse, La Madeleine elle aime bien ça

Pensez donc, lors des trente dernières minutes du match contre Crossac, ils étaient trois jeunes de 17 ans sur la pelouse. Depuis le début de saison, l’Association sportive de La Madeleine football caracole en tête de sa poule. Personne ne semble pouvoir l’empêcher d’atteindre la montée. Même pas Crossac vaincu sévèrement 3-0.

L’ancienne section football du club omnisports de l’association sportive de La Madeleine vit sa vie et la vit bien et cela depuis 1953. « Chacun sa pipe et chacun son tabac » comme dit, de façon imagée, le secrétaire Éric Bertho. Habitués à évoluer dans le ventre mou de 1re division, l’ASMF et ses 311 licenciés, dont pas moins de cinq équipes seniors et une école de football en constante progression, se prennent à afficher de nouvelles ambitions. Avec raison. Dans les années 70, elle avait « frétillé » avec la promotion d’honneur. « Des jeunes sont revenus au pays. De plus, une bonne génération de joueurs du cru constitue un apport bénéfique. Avec la venue de quelques recrues extérieures comme Antony Gouy (Chapelle des Marais) et Kévin braire (SA Guérande), l’équipe fanion est solide. Même durant l’hiver, il y a du monde à l’entraînement ». Cela se traduit par une avance confortable en tête de classement. L’équipe du président Stéphane Dupin ont enchaîné 10  victoires, un nul et une seule défaite suite à un « atterrissage » catastrophique à Notre-Dame-des-landes.

Le retour comme l’aller

Maintenant, il suffit de maintenir la cadence et garder la tête froide. Pas de suffisance. Ce dimanche, dans la froidure contre laquelle le vin chaud de la buvette (avec modération) permettait de résister, les « banlieusards guérandais » ont bien entamé le retour. Crossac, classé 5e, pouvait être un adversaire coriace. Le match aller en terre briéronne avait été un peu chaud.
Sous les yeux du député-maire Christophe Priou, le débat se montrait équilibré. À la 10e minute, une belle action sur la droite entre Gicquiaud et Roquet réchauffait le public. Cependant, sans que l’arbitre central ne soit invité à aller à un endroit où il n’avait pas forcément envie d’aller, une suite continue de nombreux coups francs hachait la rencontre. Cela « pignait » exagérément par moments. Pendant ce temps, les deux gardiens luttaient contre le froid, les doigts à la limite de l’engourdissement. Petit à petit La Madeleine arrivait à poser son jeu face à des Crossacais usant d’expédients en défense. Sur la touche, l’entraîneur local Christophe Nouvel promettait des « mots doux » au retour aux vestiaires. De belles attaques des rouge et blanc se succédaient, notamment sur la droite. Mais c’est sur la gauche que l’ASMF que trouvait l’ouverture. Alors que Gouy, sur claquage, était remplacé par Chotard, une belle action de Bouyre donnait l’occasion à Noury d’ouvrir le score à la 44e minute (1-0). Mérité. La fin était débridée.

La « soufflante » est passée tout près

Sur l’engagement, l’arbitre oubliait un carton rouge dans la surface crossacaise. Mais, sur l’action suivante, alors que l’on jouait les arrêts de jeu, l’homme en noir habillé d’orange et gris, ne pouvait que demander que le ballon soit placé sur le point de penalty. Le capitaine Breerette doublait la mise. De justesse, les joueurs locaux évitaient une « soufflante » mémorable de leur entraîneur.

Le retour sur la pelouse verte, voyait le vert des gars de Crossac devenir plus vif. Coup sur coup le gardien local Garino effectuait deux belles parades. La rencontre était plus équilibrée. Les joueurs de La Madeleine semblaient être encore restés au chaud dans les vestiaires. Sermonnés par le banc, ils reprenaient leur esprit conquérant et offraient un jeu propre de qualité. Mais l’arbitre restait vigilant, car, de chaque bord, la tendance était à mettre le pied au-delà du raisonnable. À la 54e minute, Noury, encore lui, doublait son score personnel en reprenant joliment un centre venu de la droite. À 3-0, le tableau d’affichage restait définitivement figé jusqu’à la fin des débats. Ceci est d’autant vrai que le préposé du jour avait sans doute oublié de venir au stade puisqu’à l’heure de quitter le stade, le tableau était encore « muet ».
Christophe Nouvel était satisfait « Le tableau de marche est respecté. Ca tourne bien, c’est plus facile d’incorporer les jeunes. Il y a de la qualité dans le jeu. On joue vraiment au football et on prend du plaisir, même aux entraînements. L’objectif de la montée devient encore plus concret. Mais… ».
 L’entraîneur de Crossac Philippe Doucet acceptait la défaite « Nos adversaires ne nous ont rien appris. Ils sont plus forts que nous et ils ne sont pas premiers pour rien. On avait bien tenu le choc, mais en fin de mi-temps, nous leur donnons deux buts. C’était fini. Nous avions prévu de défendre et jouer en contre ».

Auteur : JLM | 29/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La Saint-Aubin attend le Poiré de pied ferme »
Article suivant : « Partenariat footballistique entre la Saint-Aubin et le collège Saint-Jean-Baptiste »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter