Guerande Infos

Le maire de Guérande répond vertement à l'Association des propriétaires fonciers.

L’Association des propriétaires fonciers remettait en cause le plan de sauvegarde et de mise valeur de l’intra-muros au motif que certains propriétaires seraient impactés par ce plan. Hélène Dhommeaux présidente de l’association des Propriétaires fonciers est soutenue dans sa démarche par Catherine Bailhache ancienne adjointe à la culture et au patrimoine.

Pour l’association le projet permettra à des promoteurs de densifier le centre-ville.

Les propriétaires ne pourront pas vendre leur bien sans une contrainte forte, au bénéfice de ces promoteurs qui réaliseront cette densification. Des jardins seront transformés avec ouverture au public. L’association parle de « négation de propriété » et souhaite que tous les propriétaires fonciers aillent rencontrer le commissaire enquêteur pour lui expliquer la manière dissimulée dont a été fait le projet.

Le maire piqué au vif suite à une distribution de tract, pousse son coup de gueule :

" C'est avec stupéfaction que j’ai pris connaissance de la distribution récente d’un tract mensonger aux résidents et propriétaires de biens situés dans l’intramuros. Je considère le contenu de ce document, rédigé par l’Association des Propriétaires fonciers de Guérande, comme de véritables « fake news » ayant pour objectif de remettre en cause la révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de Guérande qui a été engagée en Janvier 2013 par l’équipe municipale en place. Ce projet, qui est l’équivalent d’un Plan Local d’Urbanisme pour l’intra-muros, est piloté par l’État. Bien évidemment, la Ville de Guérande y est associée.

Les informations diffusées engagent cette association. Elles sont graves. Elles ne sont que des interprétations réalisées avec légèreté, sans approfondissement de la part de personnes ne maîtrisant absolument pas ce dossier. Cette attitude n’a qu’un seul but : créer la polémique en faisant croire aux habitants de l’intra-muros que la municipalité en place, menace leur droit de propriété. C’est tout bonnement inadmissible.

La municipalité, ainsi que l’État, respectent évidemment le droit de propriété qui est « le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements » (article 544 du code civil).

Contrairement à ce que veut laisser penser ce tract, ce sera bien aux propriétaires que reviendra le choix de l’opportunité et du moment de lancer un projet d’aménagement. Cela ne préfigure pas une prise de contrôle du foncier par la Ville (pas de préemption, pas d’expropriation, etc.).

Je tiens à rappeler également que l’objectif de la municipalité est bien de dynamiser le cœur de ville de Guérande. Depuis 2014, nous œuvrons en ce sens. En plus de la révision du PSMV, des actions sont mises en place : déploiement du Plan Lumière, restauration des Monuments historiques ou encore la prochaine extension des matinées d’ouverture des halles de la place Saint-Aubin (vendredi et dimanche matin en plus du mercredi et du samedi).

Le travail paie : des projets immobiliers seront réalisés prochainement au coeur de l’intra-muros, notamment au sein du Carré Saint-Jean. Non pas pour « évincer les propriétaires » comme l’affirme cette association, mais bien pour offrir des logements de qualité à l’année et favoriser ainsi l’accueil des jeunes ménages dans la ville close.

Cette volonté globale se traduit sur le terrain et nous ne nous découragerons pas face à ces mensonges dont le seul objectif est de nuire au projet de révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de Guérande.

Je laisse donc le soin aux Guérandais de se faire leur propre opinion sur les rumeurs infondées qui sont diffusées et répandues à dessein pour de vaines raisons politiques. J’invite les Guérandais à prendre connaissance du PSMV disponible en Mairie et sur le site Internet de la Ville, et à faire part de leurs éventuelles observations sur le registre d’enquête jusqu’au 27 avril 2019. Avec mon équipe, nous nous tenons disponibles afin de rencontrer les propriétaires de l’intra-muros qui le souhaiteraient."

02/04/2019 | 2 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 05 avril 2019 à 13h05 par raoul, Guerande
incroyable ce qu'écrit ce maire ! il est piqué au vif et se lache sans beaucoup réfléchir. Il manque singulièrement de nerfs, et ne devrait pas rester longtemps à ce poste manifestement un peu trop gros pour lui
#2 - Le 08 avril 2019 à 08h33 par Aubry, GuÉrande
Rien que le fait d'évoquer le mot promoteur pour l'intra muros, ça sent pas bon. Les promotions intra-muros devraient être interdites.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter