Guerande Infos

Guérande : « il faut racheter le petit séminaire »

L'association Patrimoine en Presqu'ile communique sur les dossiers petit séminaire, digue des marais salant, toits de chaume. L’association a rencontré les maires de Cap Atlantique et demande que le petit séminaire soit racheté. Une procédure d’annulation de la vente est en cours.
Petit séminaire Guérande
Petit séminaire Guérande

Philippe Mulcey, nouveau Président de l’association et des adhérents ont rencontré tous les maires de Cap Atlantique pour leur présenter les dossiers : Petit Séminaire, Marais salants, qualité des Eaux et Chaume.

Le Tribunal Administratif de Nantes a été saisi par l’association afin d’annuler la vente du bâtiment au Groupe immobilier François Premier pour y réaliser des appartements de luxe en défiscalisation. Les échanges entre le tribunal et l’Association sont en cours sur les irrégularités de cette vente. Le jugement doit être rendu en début 2021.

Notre intervention auprès des maires de Cap Atlantique, nouvellement élus ou réélus, a pour but de préserver l’argent public : Il faut racheter le petit séminaire ! : Le coût des rénovations a été établi par le groupe François Premier à 11,5M€ pour 3 850m². La construction du conservatoire dans les jardins est estimée par Cap Atlantique à 17M€ pour 1 600m². Nous proposons le rachat, pour y installer le conservatoire intercommunal de musique, le siège de Cap Atlantique dans le bâtiment. Economie de l’opération : 15M€!

Nous nous inquiétons de la disparition dans le projet envisagé de toute vue sur la superbe charpente classée, les plans du permis de construire montrant clairement qu’elle sera occultée. Nous avons encouragé les élus à anticiper une possible annulation de la vente et à se tenir prêts à renégocier avec le groupe François Premier.

Il s’agit des finances publiques de notre territoire et le projet consistant à conserver le Petit Séminaire dans le domaine public s’avère être, beaucoup plus économe et plus intéressant au niveau des espaces disponibles !!! Les conditions nous semblent aujourd’hui réunies pour une remise en question de ce projet.

Contrairement à ce que l’on veut faire croire le Petit Séminaire ne coûte pas à Guérande, et la solution du rachat est largement économe en deniers publics.

2- La digue protégeant les marais salants de Guérande.

Le deuxième dossier que nous portons est celui de la restauration et du rehaussement de la digue des marais salants.

Vous le savez, après Xynthia, l’Etat prenait à sa charge 50% du coût de la réfection des digues endommagées par la tempête. Pour notre territoire, seule la réfection de la digue autour de La Baule et de l’étier du Pouliguen a été entreprise et programmée par Cap Atlantique.

Il est encore temps d’agir : si Cap Atlantique dépose son dossier avant fin 2021, l’état s’engagera encore… Il est impératif de pérenniser l’activité de nos paludiers, et par là même l’image de Guérande.

La montée des eaux doit être anticipée.

Vite agissons !!!Il y a des élus nouveaux très armés et actifs, soutenons-les !!!  Un colloque sur la montée des eaux est en préparation. Rejoignez-nous pour en parler et l’organiser.

3- La Qualité des eaux

Le troisième dossier est lié au précédent : comment vouloir pérenniser les marais salants, le marais de Brière, la conchyliculture et la saliculture si on ne préserve pas la qualité des eaux douces ou salées qui les alimentent.

Un outil de préservation du coteau et des terres agricoles proches de la mer a été voté, le PEAN(Protection des Espaces Agricoles et Naturels périurbains).

-Quelle place fait-il à l’analyse et la qualité des eaux de ruissellement ?

-Le non bio a-t-il sa place dans ces lieux fragiles ?

-L’élevage est-il possible dans ces étendues?

-Peut-on recultiver la vigne respectueuse ancêtre de ce coteau ?

Cap Atlantique a vocation à assurer la qualité de ces eaux.

Nous demandons que des rapports publics périodiques soient accessibles concernant la qualité des eaux de notre territoire, sur la quantité de pesticides qu’elles referment, sur la qualité des eaux de la Vilaine et de la Loire et sur les actions entreprises pour améliorer la qualité de celles-ci.

4- Les toitures en chaume

La durée de vie des toitures en chaume est actuellement souvent ramenée à 20 ans au lieu de 35 à 40 ans, voire davantage, avant les années 2000. La cause de ces dégradations prématurées réside dans l’emploi d’un chaume qui n’a pas les qualités requises. Ce chaume capte alors l’humidité et ne sèche pas. Les champignons s’y installent et le dégrade.

Bientôt Cap Atlantique devra rejoindre la Carène afin que les propriétaires soient indemnisés, et ce pour deux raisons.

-Une raison patrimoniale car l’obligation de mettre du chaume en toiture entraine des coûts discriminatoires.

-Une raison compensatoire à la dégradation prématurée. La confiance en ce matériau doit se retrouver, les chaumiers sont en première ligne. Des aides ne peuvent être accordées qu’avec l’assurance de durabilité.

Relancer l’exploitation du chaume de qualité en Brière doit être soutenu et des emplois seront créés. Matériau biosourcé, il a toute sa place dans la construction

Rejoignez nous !

La loi du 27 décembre 2019 organisant la démocratie participative dans les communautés d’agglomération arrive à point nommé pour consulter les élus. Afin de pouvoir continuer à suivre sérieusement ces dossiers, rencontrer les décideurs, leur apporter nos connaissances et nos expériences : Venez nous rejoindre. Plus nous serons nombreux, plus nos actions auront de poids. 

Contactez-nous sur notre mail :

Association de valorisation et de défense du Patrimoine en Presqu’île Guérandaise Mail :patrimoine.presquile@gmail.com

26/11/2020 | 1 commentaire
Article suivant : « Guérande : Catherine Bailhache remercie les électeurs et fait sa première déclaration au conseil »

Vos commentaires

#1 - Le 28 novembre 2020 à 11h47 par Bernard, GuÉrande
Vous avez raison. Il faut reprendre le petit séminaire. On ne doit pas laisser ce bâtiment aux mains d'un promoteur immobilier. Vous devriez saisir Stéphane Bern.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter