Guerande Infos

Guérande en séminaire musical

L’annonce vient d’être faite par le déput-maire de Guérande Christophe Priou, le projet d’acquisition du petit séminaire sera acté le 25 juin prochain.

Le 3 juillet sera constitué un établissement public foncier local (EPFL) avec comme actionnaire principal le Conseil Général et la Caisse des dépôts et consignations.

Prix d’achat : 3 850 000 euros

C’est l’EPFL qui portera l’opération d’achat, cela permettra à la Ville de Guérande de pouvoir acquérir le bâtiment, charge à elle de rembourser, « Pas immédiatement, mais dans quelques années et par tranches réhabilitées ».
Christophe Priou déclare aussi ce consensus : « L’ensemble des maires de CapA a décidé (Le dossier n’a pas été débattu en conseil communautaire) que la reconversion future portera, dans une première phase, sur une action culturelle ».
Il s’agit en fait de créer d’un pôle musical et en parallèle une salle culturelle qui pourrait pallier le vieillissement d’Athanor « construit il y a 20 ans » lorsque la population de Guérande comptait 8 000 habitants (le double aujourd’hui).
Au début de l’année, le conseil de développement de Cap Atlantique traitant les questions de développement du territoire, (avis consultatif) proposait plusieurs pistes sur le devenir du petit séminaire. Plusieurs scénarios d’équipements qui semblent à l’heure actuelle abandonnés ou non retenus (comme la création de logements) ou des constructions adjacentes comme une maison du patrimoine. On se dirige par un aménagement des lieux existants, « Même si cela reviendra plus cher ».
Un comité de pilotage planchera pour une réhabilitation passant par des phases à orientations culturelles et plus tard touristiques. Il est vrai qu’avec 5 hectares et 5 000 m2 de bâti, ce lieu d’exception avec couvent et cloître offre des possibilités exaltantes pour un architecte inspiré.

Mutualisation des structures

Pour Christophe Priou : « L’important est de remarquer que nous sommes à l’aube de nouveaux partenariats et d’une transformation des mentalités. Chacun élu ne doit plus voir que pour sa commune. C’est aussi un débat que nous aurons en conseil municipal, car des collèges élus disent ''le petit séminaire, c’est à Guérande, donc, c’est pour les Guérandais. Sauf, que si sa réhabilitation est financée par l’intercommunalité, il sera pour les Presqu’îliens ''; il faut faire évoluer les choses ».
Et puis « : Il faut essayer de fédérer, le petit séminaire sera emblématique parce qu’il se trouve au pied d’entrée de la porte de la Presqu’île et de la route bleue ».
Yves Métaireau, le président de CapA, aussi présent lors de cette annonce, précise : «  Nous avons déjà fait réaliser une étude préliminaire qui a déterminé un certain nombre de pistes. À mon avis,  la vocation de ce site ne peut être qu’à caractère culturel, historique ou touristique avec des phases de réalisations échelonnées ».
 
Regroupement des écoles de musique sous l’égide CapA

Les écoles de musique ? Elles ne vont pas disparaître pour autant, reste que le petit séminaire regrouperait des élèves afin d’y recevoir un enseignement de niveau supérieur pour, à terme, devenir un conservatoire. Une partie du lieu serait scindée en plusieurs espaces dédiés aux différents instruments et verrait naître un auditorium.
« Nous voulons regrouper les écoles de musique d’intérêt communautaire vers la fin de l’année. Puis sous l’égide d’un comité de pilotage décider les orientations pour ce bâtiment et des tranches de travaux à y effectuer. à travers cette réalisation, nous pourrons trouver un nouvel élan culturel pour notre territoire, mais, nous ne voulons pas vider de leurs substances la vie (musicale) associative ».
Même chose pour le tourisme où l’on pourrait imaginer un méga office à l’échelle intercommunale, avec des points d’attractivités supplémentaires qui regroupaient l’ensemble du territoire de CapA dans un espace commun. « Ce qui n’empêchera pas chaque OT de faire son travail dans sa commune », l’idée est d’être plus généraliste.
Il ne faut toutefois pas imaginer les premiers travaux avant deux ans d’après Christophe Priou.
La promesse de vente du Diocèse sera actée lors du prochain conseil municipal guérandais le 25 juin.

Auteur : JRC | 22/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Que faire d’eux pendant les vacances ? »
Article suivant : « Conseil municipal : au chevet des vieilles pierres »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter