Guerande Infos

Méga teuf

Gros succès pour la fête du jeu sur le site du Pradonnais avec une fréquentation à la hausse et une météo ad hoc.

Avec plus de 1 000 visiteurs l’an passé, le conseil municipal des ados de Guérande avec l’association Arpèje et d’autres partenaires ont donc renouvelé avec succès cette opération festive dédiée au monde du jeu.
« On a explosé les compteurs » lâche, visiblement débordé Gwenaël Legal du service jeunesse et animation de la Ville.
 

Cette part d’enfance

Les quatre espaces sont remplis d’enfants et de parents. Dame ! c’est pas tous les jours que l’on peut profiter d’animations gratuites.

Bien évidemment, c’est la file d’attente devant les super structures gonflables et l’on trépigne pour pouvoir monter sur les poneys des écuries de Kerdando 
 qui tournent sous les arbres.
Le baby-foot géant et le rodéo avec sa vache rouge font le plein, comme la joute des faux sumos.

Belle fréquentation aussi pour l’initiation au roller avec l’appui technique du Roller club de Pornichet et devant les matchs de basket fauteuil gérés l’association Handi Brière Vilaine.

De son côté, l’association Plijadur Da C’Hoari propose la découverte de jeux bretons et du monde. Jeux de palets, du sabot et de la grenouille qui semblent sortir du Moyen-Âge, de fêtes oubliées. Alors, on interroge, on essaye et l’on retrouve le même sourire qu’en s’essayant au parcours de billes sur sable. On retrouve cette part d’enfance aussi devant une gaufre ou un morceau de tarte aux pommes.


Quelques phrases à la volée
Devant le match de fauteuil basket, un jeune supporter : « Allez la France ! » à qui on rétorque : « Et, t’es nul, y’a que des Français qui jouent ».
Devant un toboggan : « Maman, j’ai perdu mes chaussures » ; « Tu es une vraie tête en l’air, si tu ne les retrouves pas immédiatement, tu rentreras sur les mains ».
Devant les poneys : « Je veux en faire tout de suite ! - Chérie, tu vois bien qu’il faut attendre - Veux pas attendre, t’as qu’à m’en acheter un ! ».
Sur la vache du rodéo : « Tu fais moins le malin qu’avec ton scoot ! ».
Un papa à la sortie : « Non, on ne pourra pas revenir demain, ce n’était qu’aujourd’hui la fête. - Pourquoi ? Parce que !». Que voulez-vous répondre ?
 

Auteur : JRC | 11/07/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Retour aux ateliers »
Article suivant : « Conseil municipal : Guérande entre en séminaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Salon du chocolatAudiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter