Guerande Infos

Conseil municipal : Guérande valide son projet éducatif de territoire et s’interroge sur « l’âme de la fête médiévale »

Les subventions de fonctionnement des associations, la présentation de projet éducatif de territoire et la prochaine fête médiévale ont été les principaux sujets d'échange d’un conseil qui présentait huit délibérations.

Discussion sur les subventions de fonctionnement des associations, présentation de projet éducatif de territoire et la prochaine fête médiévale ont été les principaux sujets d’un conseil qui présentait huit délibérations.

Les « autres listes » comme il se dit à Guérande s’interrogeaient sur le nombre de délibérations des conseils de ce municipe, comparé à celui des précédents : « du simple au double », indiqua Guérande Alternance. Le maire a indiqué que « ce n’est pas une volonté, et que c’est réglementaire ». Après vérification rapide des services, Stéphanie Phan Thanh  est revenue sur le sujet : à première vue les modifications des PLU des communes voisines pour lesquelles la Ville devait donner son accord, les modifications de budgets et les validations de subventions accordées aux associations traitées plus « au coup par coup » expliquerait cette différence. Elle précisa avec humour, « je n’ai pas l’impression que nous travaillons moins ».

La Commune doit valider son projet éducatif de territoire, il concerne les enfants et les adolescents : « nous avons choisi un champ d’action large ». Les verts auraient préféré une concertation plus large avec les familles, tout en reconnaissant l’intérêt des ateliers mis en place. Ils soulignent la « qualité du travail » effectué par le cabinet ENEIS. Le plan sera voté à l’unanimité.
C’est l’occasion de revenir sur la réforme des rythmes scolaires, « qui ne doit pas être le seul point ». Les aides sont en retard, pour la première année de mise en place (50 € par élève scolarisé dans le public) si 12 k€ ont été versés, la Commune attend encore environ 30 k€).

Subventions aux associations
Les tableaux des subventions sont présentés : pour le sport 89 517 € et 43 k€ pour les trois associations culturelles conventionnées.
Comme souvent les budgets de fonctionnement des associations ont porté quelques questions : ainsi les critères d’attribution reviennent chaque année. Mais cette fois « pour l’année prochaine » la Ville devrait disposer d’une nouvelle grille d’évaluation, Frédéric Dunet, adjoint aux sports salue un « OMS dynamique ». Parmi les nouveaux critères le nombre d’heures salariées dans le club pourrait être retenu
Concernant les associations, celles qui ne prétendent pas à des aides mais qui utilisent les locaux municipaux fournissent leurs bilans, « et elles jouent le jeu » indique la majorité.
De même il est précisé que les trois associations culturelles conventionnées rendent compte chaque année après leurs grands événements (ainsi en octobre pour Bro Gwenrann dont le festival Celtiques soutenu par la Ville pour 25 k€ se déroule en août).
Le cas des associations de La Madeleine est évoqué, les subventions étant réduites. « Nous ne faisons pas de différence entre Guérandais et non Guérandais » précise le maire, et Frédéric Dunet d’ajouter, « ces associations recevant aussi des subventions de Saint-Lyphard, nous tenions à ce qu’elles ne soient pas plus subventionnées  que celles de Guérande et la baisse de nos subventions ne les met pas en péril».

L’âme de la fête médiévale
Quel coût pour cette manifestation qui prépare sa XVIe édition ? « Environ 150 k€/an tout compris » indique le maire qui précise que « cette année on fera un bilan complet ». Ne faudrait-il pas qu’elle ait lieu tout les deux ans pour réduire les dépenses ? « Elle risquerait de s’effilocher » répond le maire.
« Les objets vendus par la Ville ne vont-ils pas porter tort au commerce, les commerçants ont-ils été consultés ? » interrogent les verts. « Ce sont des objets qui ne seront pas dans les commerces, il n’y a pas d’idée de concurrence, et il y en a très peu » se défend le maire. Le gain espéré est d’environ 2600 €.
Les tournois de chevaliers seront payants cette année, « mais gratuits pour les enfants ». Les chevaux et cavaliers étant plus « cascadeurs », la prestation est plus coûteuse. L’opposition regrette que l’on perde le principe de « gratuité de cette fête ».

Auteur : LY | 12/05/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Inventaire des zones humides »
Article suivant : « Guérande Magazine ne fait pas non plus le Printemps pour les élus verts »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter