Guerande Infos

Y’avait du peuple à Guérande en 1373 !

Époustouflante ! La 12e édition de la Fête Médiévale a fait encore mieux que les précédentes. Provoqués par le siège des Français conduit par Du Guesclin, réfugiés intra-muros et poursuivant leurs activités au rythme des événements, assauts et tractations, les Guérandais et leurs dizaines de milliers d’hôtes se sont surpassés au cœur de ce tableau vivant, plus vrai que nature.

Fête médiévale 2011 YD fotofrance®

Au milieu des chevaliers et des soldats, des dames et demoiselles en beauté, des nobles et des bourgeois, du bon peuple guérandais, des marchands et des artisans, des musiciens et des comédiens, des animaux, des tavernes aux chopines bien remplies, les visiteurs n’ont pas été déçus par ce voyage dans le temps, aux origines du prestige de Guérande. Difficile de dire combien ils sont à déambuler aux abords des remparts, à trouver leur chemin à l’intérieur des fortifications, à se masser sur la Place Saint-Aubin, sans doute près de 50 000. C’était noir de monde. Et comme d’habitude, ce sont les spectacles équestres qui ont fait l’unanimité, rassemblant des centaines de spectateurs à la Porte de Saillé.
Tout a sans doute été dit sur la Fête Médiévale de Guérande. On peut tout de même souligner l’incroyable tour de force réalisé par les 800 bénévoles. Car au-delà des décors et des spectacles, c’est une véritable immersion au Moyen âge qu’ils proposent. C’est sérieux, soigné, mais aussi très décontracté, avec de nombreux contacts et discussion avec les promeneurs. Aussi, la Fête Médiévale est constamment animée, il se passe toujours quelque chose. Et quand les canons résonnent, on sait qu’un événement se prépare.
Il y en a aussi pour tout le monde, pour tous les âges, pour les spécialistes et les néophytes. Que l’on soit sportif ou plus attiré par les arts, chacun y trouve son plaisir. Mais les festivités ont déjà pris fin, à 18 h 00, dimanche, la cité de Guérande a signé un traité de paix avec l’assiégeur français. Dès lors, les gens ont quitté la ville fortifiée, bien décidés à revenir… On ne sait jamais, l’Histoire est encore longue

Auteur : YD | 22/05/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Au chevalet ! »
Article suivant : « Le hourd installé Porte de Saillé : impressionnant ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter