Guerande Infos

Voeux guérandais : l'autosatisfaction règne

Comme à l'accoutumée, la grand-messe de la cérémonie des vœux du Conseil municipal s'est tenue dans la salle des sports de Kerbiniou. Nous avons regretté l'absence de prise de parole de notre députée Sandrine Josso. Les mauvaises langues disent qu'elle aurait été victime d'une fort opportune panne de micro...Comme aurait pu dire le regretté Michel Audiart : « j'critique pas le coté farce, mais coté liberté d'expression, y aurait quand même à redire... »

Avec les habituels propos de circonstance (version guérandaise) de « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », nous avons eu droit au discours d'adieu du président sortant de Cap Atlantique, un peu en forme de catalogue des bienfaits distribués généreusement, A la fin du discours d'Yves Métaireau, les Guérandais pouvaient se demander comment ils avaient fait pour vivre sans cette institution. Non sans habileté, il a par ailleurs anticipé une question pendante depuis des lustres sur le poids économique de Guérande dans l'établissement inter-communal. Il s'est employé à le relativiser en énonçant les zones d'activité créées dans les autres communes, sans toutefois se hasarder dans la comparaison des poids économiques.

Pour des raisons de campagne électorale en cours, et afin de respecter les principes d'égalité entre candidats, le maire sortant a déclaré qu'il ne pouvait rien nous dire, ce qui dura quand même un bon quart d'heure. 

Répondant ensuite à sa demande de le rejoindre sur scène (comme quoi le spectacle n'est pas si éloigné) l'ancien maire-conseiller général-député et encore sénateur (pardonnez-moi si j'en oublie) Chistophe Priou, s'en vint vanter les mérites du « jeune Nicolas » avant de remettre (non pas la médaille de la ville de Guérande, qu'il avait déjà) au président des Amis de Guérande Josick Lancien, mais un bon ouvrant droit à une bourriche d'huîtres dont il est friand. On ne sait jamais jusqu'où peut aller l'imagination...

Enfin, le moment tant attendu du buffet étant arrivé, c'est en foule compacte que l'assistance s'y est rendue.

Bref, une cérémonie des vœux qui, sans faire date, s'est étirée dans le temps.

15/01/2020 | 1 commentaire
Article précédent : « Guérande : vœux au personnel de la ville »
Article suivant : « Guérande Alternance : Droit de réponse suite au Conseil Municipal du 18 décembre 2019 »

Vos commentaires

#1 - Le 27 janvier 2020 à 12h19 par Sam Enerve, GuÉrande
Excusez ce commentaire tardif mais à la lecture d'un article d'ouest france d'aujourd'hui je souhaiterais commenter une autre fois ce que vous pointiez déjà du doigt dans le discours édifiant de Mr Métaireau.
Il n'en fini pas de faire ses vœux dans tout Cap Atlantique et jeudi au Croisic dans un magnifique et sans vergogne ''Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je n'ai cesser de faire'' il rappelle les atouts de l'intercommunalité :
''Cest d'abord investir et non pas saupoudrer dans des subventions politiques d'opportunité... Servir et non se servir, être au service des progrès d'un territoire tout entier...''
Après votre mandat Mr Metaireau je vous assure que c'est ce que l'on souhaite le plus ardemment pour notre territoire et c'est ce que l'on appelle (comme c'est bizarre !) nouvelle gouvernance au sein de Cap Atlantique.
Quand à l'entente entre La Baule et Guérande je vous confirme que nous la souhaitons, non pas obligatoire mais allant de soi et en aucun cas au détriment des autres communes.
Cela devra passer par une réelle coopération de tous et pas par des petits arrangements entre amis politiques, si vous voyez ce que je veux dire...
Quand je dis nous, je pense à tous les électeurs qui voient dans votre départ et le flou de votre succession une formidable opportunité de changer les choses en votant un peu plus attentivement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter