Guerande Infos

VIIIe Forum Loisirs et vacances adaptés aux handicaps

À Athanor ce samedi se tenait le VIIIe salon de l'APEI*. 10 organisateurs de séjours, cinq prestataires et la Ville de Guérande recevaient des personnes handicapées et leur famille.

« Pour une ville, traiter le handicap ce n'est pas seulement faciliter l'accessibilité » explique Christelle Poupard du CCAS de Guérande. C'est aussi permettre d'informer (magazine de Guérande en version audio), permettre d'accéder à la culture (cinéma pour tous), visites adaptées (plans simplifiés, accompagnements spécifiques avec l'office de tourisme), animations particulières (médiathèque).
Valentine Orieux a montré les outils mis en place par la Ville pour faire mieux partager les visites de patrimoine. « Guérande est une ville avec qui nous avons un très bon partenariat » disent les responsables présents de l'APEI Ouest 44 organisateur du Salon.

 

Aider les aidants

Il est important d'expliquer aux familles qu'elles sont des « aidants ». Qu'elles se reconnaissent comme tels est une autre affaire. C'est souvent pour elles « naturel » de prendre soin de leur enfant handicapé, elles ont quelquefois une grande culpabilité à le confier. Pourtant elles « ont un besoin spécifique, celui d'être relayées » explique Anne Ripoche assistante sociale de l'association.
Un séjour dans un établissement adapté peut permettre de concilier le besoin de repos des familles et l'intérêt de loisirs pour les personnes handicapées. « Ils ont aussi droit à des vacances nos enfants», dit une maman. Josiane explique que son fils a l'habitude de partir en séjour ; à son retour il rend compte et indique s'il le valide ou non, « parce qu'il est assez autonome pour le faire, les indications qu'il nous donne sont importantes ».

Confier son enfant à un extérieur n'est pas simple. Pour un enfant rendu plus fragile par un handicap, c'est encore plus difficile. Pourtant comme confie une maman « j'ai besoin de souffler ». Une personne formée, très spécialisée, peut aller chercher à la sortie de l'école, venir à domicile et prendre soin.C'est le service "aide au répit" proposé par l'APEI ouest 44. Les parents « doivent oser demander » répète Alice Joly.

Sur le forum on notait par exemple la présence de Rivage de Saint-Molf 
Les amis  de Raymond de la Chapelle-Saint-Sauveur
Exaequo : http://www.association-exaequo.fr

 


 

Les loisirs d'intégration

Les loisirs d'intégration sont ceux qui se partagent avec les personnes « dites normales ».
« Souvent l'offre de loisir existe mais ne trouve pas son public ». Explique Alice Joly chargée de communication.
« Les parents n'osent pas se présenter, ils se censurent eux mêmes, craignent que leur enfant soit moqué ou mal perçu. Ils craignent la réponse « on n'est pas équipé », ou la peur, le manque de formation qui fait que l'inscription sera refusée ».
Le judo, la peinture, la musique par exemple sont disponibles à Guérande en loisirs d'intégration, le conservatoire de musique se déplace aussi dans les établissements.
« La personne handicapée se sent valorisée apr les loisirs d'intégration, il faudrait que cette démarche ne soit pas seulement imposée par la loi, mais qu'elle devienne  naturelle ».

http://www.apei44-asso.fr/

Auteur : LY | 15/01/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Une exposition de peinture et sculpture à ne pas manquer à Athanor »
Article suivant : « Fête Médiévale : Anne de Bretagne en visite à Guérande »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audience des sites du réseau Média-Web mars 2017
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter