Guerande Infos

Une deuxième fleur pour Guérande

Peu d’années et beaucoup de motivation ont été nécessaires aux services de la Ville de Guérande pour obtenir deux fleurs pour la ville. Entre créations d’espaces verts et entretien de chemins, un programme chargé.

Après sa première fleur en 2010, la Ville de Guérande vient d’en obtenir une deuxième le 16 novembre dernier. Un nouveau bilan aura lieu en 2014 et le jury pourra décider d’ajouter ou d’enlever une fleur à la ville. « La fleur nous a été attribuée avec les félicitations du jury », explique Ludovic Legoff, responsable du service espace verts et environnement (SEVE). Pas de points négatifs soulevés, que du positif sur la motivation de l’équipe, la création de la charte communale, la lutte contre les produits phytosanitaires ou encore la volonté de la ville de s’occuper de la même manière de tous les espaces verts. « Le jury nous conseille de continuer l’effacement des réseaux et le fleurissement autour des remparts », ajoute Sylvain Michelet, directeur des services techniques de Guérande.

Zéro phytosanitaire

La commune n’utilise plus de produits phytosanitaires depuis 2007 et a voté son plan de désherbage en septembre 2010. Le SEVE regroupe 26 agents pour 65 ha d’espaces verts et 33 d’espaces naturels. Depuis novembre 2009, le service est coupé en deux, chaque section s’occupant de la partie est ou ouest de la ville. La démarche générale du service est d’utiliser 0 % de produits phytosanitaires, « nous utilisons d’autres techniques comme le binage, le désherbage à la main ou thermique ou encore le paillage », précise Sylvain Michelet. Mais aussi de gérer le patrimoine arboré, les bassins de rétention, les végétaux protégés et invasif. Son plan de gestion différenciée prévoit d’augmenter la biodiversité, une réflexion sur la qualité des espaces verts, l’amélioration du cadre de vie et la création d’ambiance (par exemple champêtre ou urbaine).

Créations, entretien et fleurissement

Depuis 2010, de nombreux projets illustrent les engagements pris par la ville. Des créations d’espaces verts à La Métairie, à la ZAC de Bréhadour ou encore au square de la salle de Clis. Les chemins verts ont aussi été entretenus pour permettre aux Guérandais de les pratiquer (à pied de préférence) du printemps à l’automne. Le but, pour Sylvain Michelet, est de « recréer du lien entre les communes de Guérande et rendre les chemins praticables ; nous avons 50 000 € de budget par an pour ça ». Une partie des projets se font avec les habitants et certains sont en cours ou pour le début de l’année 2013 comme le parc entre le foyer logement et l’hôpital. « Nous avons discuté avec les résidents sur la création d’une zone pour le potager adapté au handicap. Le projet propose la mixité puisqu’un jardin pour enfant va être aménagé à côté », résume Sylvain Michelet. Sont aussi prévus pour bientôt le parvis d’Athanor, la plantation du cimetière et le composteur pour les restaurants scolaires.
 

Auteur : AP | 27/11/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Noël : le grand complot »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Seven CAudience des sites du réseau Média-Web mars 2017
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter