Guerande Infos

Scandale des EHPAD Orpea aussi à Guérande

Depuis la sortie du livre " Les Fossoyeurs" de Victor Castanet, de nombreuses familles témoignent de ce qu’elles ont vu dans d’autres établissements. Ici, à Guérande, on retrouve les mêmes griefs souvent validés par le personnel écoeuré.

À Guérande, les maltraitances existent comme celles dénoncées par Victor Castanet. Les protections urinaires ne sont pas changées quand il le faut. Un problème récurrent dans cet établissement. Certains patients affirment avoir des douches  une fois par semaine mais aussi une fois en 3 semaines. Des témoignages relatent de nombreux manques, sur le ménage dans les chambres, les petits-déjeuners où le café est froid, tout cela à cause d’un manque de personnel. Des économies sont aussi faites sur les salaires et le personnel mal payé.


À Guérande, il est impossible de formuler une réclamation à la directrice au téléphone. Elle ne répond pas. La prestation est très critiquable les repas sont médiocres mais la prestation est facturée 3 700 € par mois.


Le groupe Orpea a des EHPAD, mais aussi des cliniques spécialisées qui portent le nom Clinea. Nous reviendrons sur le dossier des cliniques qui suscite bien des interrogations et critiques sur les dysfonctionnements.


À Guérande, il est très étonnant que les politiques locaux ne soient pas informés depuis tant d’années. Si c’est le cas, ils vont devoir changer de métier.

Auteur : MJ | 05/02/2022 | 1 commentaire
Article précédent : « Manuella Lahaye transmet sa passion du vitrail »
Article suivant : « L’école à Guérande : du Moyen Age à aujourd’hui… »

Vos commentaires

#1 - Le 05 février 2022 à 21h55 par Désabusé de la désinformation , Le Croisic
Le temps des élections arrive, ces dits politiques vont réagir dans l’émotionnel pour des raisons électoralistes, ces vieux, nos vieux, ces oubliés, ces abandonnés sont aussi des électeurs.
Le temps des visites de ces dits politiques étant programmé à chaque élection locale, c’est un piètre constat, ils vont débarqués avec photos selfies à l’appui publiées sur les réseaux sociaux …Vous avez raison le mutisme des politiques locaux est inacceptable sachant que nous sommes sur un territoire où les établissements type ephad cliniques sont pléthores. Et cette commission d’enquête parlementaire Orpea aurait dû faire réagir ces dits politiques. À ma connaissance pas un mot écrit ou dit. Suite à votre article ils vont réagir en s’indignant en invectivant en criant au scandale mieux en promettant … pathétique. Merci pour votre article merci pour cette commission d’enquête parlementaire qui fut une belle réaction sur un problème qui questionne sur notre société.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter