Guerande Infos

Régis Languillat en marche vers l’Assemblée Nationale pour les enfants de Madagascar

C’est un incroyable défi que vient de lancer Régis Languillat ! Ce marcheur invétéré, opéré du cœur pour 5 pontages, est un amoureux de Madagascar et de ses habitants. Membre actif de l’association « Vahiny – Madagascar » basée à Guérande, il vient de demander une subvention exceptionnelle à la mairie pour financer des actions sur place. Et c’est à pied, en juin, qu’il ira chercher le chèque… À Paris !

« Un océan de misère sur un océan de beauté », c’est ainsi que Régis Languillat définit la grande île de Madagascar. « C’est un pays de contrastes avec un fossé énorme entre les villes principales et la brousse. Les enfants mangent rarement à leur faim, quelques fois que du manioc et du sel, exceptionnellement de la viande ! Il manque de l’eau potable et il y a l’absence d’une hygiène de base », décrit-il. Pour autant, le commerçant en épicerie fine, installé Porte de Saillé, est émerveillé par ce pays. « J’ai pu voir le rayonnement de joie et d’espoir dans le regard des enfants qui attendent une meilleure vie », ajoute-t-il. C’est le fondement de son engagement.

L’association « Vahiny-Madagascar » a pour objectif la scolarisation des enfants d’un village appelé Soamanana. Elle prend également en charge les soins dentaires car la consommation excessive de manioc décalcifie les dents. Elle favorise l’accès à l’eau potable. Enfin, elle établit un pensionnat décent pour les élèves du CEG et du lycée. Pour parvenir à ses fins, l’association compte sur les dons, les subventions des collectivités, mais aussi le parrainage des enfants (15 euros par mois pour un enfant pour la scolarisation, l’eau et les soins, soit 180 euros par an). Cette année, Régis Languillat souhaite recueillir 15 000 euros. C’est en partie le but de son périple.

Un homme de cœur

Régis Languillat est originaire de la Champagne où il a exercé le métier d’agriculteur pendant 27 ans. « J’ai quitté l’exploitation car j’ai bien senti toutes les difficultés qui s’annonçaient », précise-t-il. Marié à une Guérandaise, il a pris un commerce, un bar-PMU, « La Caravelle » à Sainte-Marguerite de Pornichet, et désormais l’épicerie-fine salon de thé dans la maison familiale à Guérande.

Ce sont ses ennuis de santé avec ses cinq pontages au cœur qui ont mis ce passionné des terroirs sur d’autres chemins. « Pendant une convalescence à Machecoul, j’ai rencontré une personne de Pornichet appartenant au Lion’s Club, et j’ai découvert la marche. Je me suis inscrit dans un club de marche. J’ai eu une longue réflexion sur Madagascar et je me suis dit que je devais marcher utile », explique-t-il.

En décidant de rejoindre Paris à pied, au départ de Guérande, Régis Languillat relève un challenge extraordinaire. Près d’un mois sur des routes soigneusement choisies, en évitant les grands axes, pour 750 kilomètres en étapes d’environ 26 kilomètres par jour. Le but ? Aller chercher à l’Assemblée Nationale, auprès de Christophe Priou, député-maire de Guérande, une subvention exceptionnelle de 2000 euros. « Si la municipalité me l’accorde, cette marche se transforme en remerciement pour tous ceux qui ont œuvré pour que ça se concrétise», dit-il.

Une chaîne de solidarité

Le projet mûrit depuis mai 2010, et déjà en août, le marcheur avait tracé la voie vers la capitale, en passant par l’Aube d’où il est originaire, et où il retrouvera ses camarades de promotion pour une soirée festive le 25 juin. Il aura déjà marché 25 jours puisque c’est le 1er juin, à 8 h 00, qu’il prendra la route.

Déjà, les soutiens et les aides se multiplient autour de Régis Languillat. Ainsi, pour la logistique, une personne lui a prêté un camping-car pour un mois. Bientôt, Régis va démarcher les commerçants pour un petit coup de main. Son budget est de 1 100 euros, et il vient déjà de dépenser 240 euros en frais administratifs. Rien que le carburant lui coûtera 400 euros. Nul doute que la solidarité jouera à plein : boisson, alimentation, équipement, encouragement, parrainages d’enfants… Tous les gestes sont les bienvenus.

Ce ne sera pas non plus une longue marche solitaire. Régis a réussi à créer un formidable réseau de soutien auprès des clubs de marche disséminés sur le parcours. Ils seront des centaines à venir faire un petit bout de chemin avec lui, au départ bien entendu, mais aussi à Nogent-sur-Seine où le club local s’est mobilisé pour tout un week-end, ou encore à Font-Vannes où une collecte d’argent sera organisée avec le club « Aube espace sport nature » ! « Je suis surpris par l’impact que ça a pris. C’est un élan qui fait vraiment chaud au cœur », se réjouit Régis Languillat. Et bien d’autres sont en passe de se mobiliser.

L’homme assure également pouvoir se rendre disponible tous les jours pour communiquer sur son expérience et échanger. Grâce à la technologie, on pourra suivre son cheminement. S’il redoute les impondérables de la vie, c’est en toute confiance que Régis Languillat aborde la dernière ligne droite avant le départ. Il confie : « Maintenant, j’ai vraiment hâte d’y être ».

 

Association Vahiny Madagascar, Hôtel de ville de Guérande, place du Marché au bois, 44350 Guérande.

Auteur : YD | 28/02/2011 | 6 commentaires
Article précédent : « Christophe Priou obtient 3 000 euros pour les orphelins des pompiers »
Article suivant : « « La Roselière » met du baume au coeur des patients de l'hôpital »

Vos commentaires

#1 - Le 28 février 2011 à 23h03 par Roustit André, 81000 Albi
Un de plus qui travaille dans le même sens. On ne compte plus les gouttes d'eau dans l'océan indien qui entoure Madagascar !
#2 - Le 23 mai 2011 à 23h33 par LION, Guerande
Merci Régis pour votre générositée et votre courage.Mon coeur sera tout pres du votre tout au long de votre voyage . Bravo vraiment....
#3 - Le 13 juillet 2011 à 10h50 par laprun daniel, 51230 Fere Champenoise
Bonjour Régis
Que faut-il faire pour envoyer un don à votre association ?
#4 - Le 29 septembre 2011 à 15h06 par Razakasoa, Antananarivo
Bravo Régis pour votre courage, vous êtes réellement un homme de coeur. Merci et bonne continuation
#5 - Le 02 février 2013 à 21h07 par Jouffrieau Xavier, Chartres
Cherchons tes coordonnées
Bises
#6 - Le 26 septembre 2013 à 17h38 par Charmetant , Cugnaux
Bonjour Regis,

Un ami de jeunesse qui habitait la ferme de Pertelaine!!!
Content de te retrouver car nous avons beaucoup de souvenirs de soirée et autre en commun!
A Bientot
Patrick Charmetant

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter