Guerande Infos

Rebondissement et bon coup dans l’acquisition du Petit Séminaire

Alors qu’elle s’apprêtait, après accord des parties, à acquérir l’îlot du Petit Séminaire pour 3,8 millions d’euros, un événement inattendu a complètement bouleversé les plans de la municipalité. En effet, grâce à l’appui du Conseil Général et au financement de la Caisse de dépôts et consignations, c’est un Établissement Public Foncier Local qui va être créé. Une procédure très profitable pour les finances de la collectivité.

Tout s’est joué le 16 décembre dernier à l’occasion d’une rencontre entre Philippe Grosvalet, président de l’assemblée départementale, le conseiller général, René Leroux, et le député-maire de Guérande Christophe Priou. La portée du projet de rénovation du couvent des Ursulines dépasse très largement les frontières de Guérande. Priorité du Plan Global de Développement de la ville pour les deux prochaines années, la réhabilitation de ce site remarquable intéresse au plus haut point toutes les collectivités territoriales pour son attrait culturel, historique et touristique. À quelques jours d’acquérir le monument et les trois hectares de terrains restant, pour une somme de 3,8 millions d’euros, Christophe Priou s’est vu proposer une autre option : la création d’un Établissement Public Foncier Local.
À l’initiative du Conseil Général, cette procédure est financée grâce à un emprunt à taux très avantageux auprès de la Caisse de Dépôts et Consignations. Elle dure le temps du chantier et de la mise en exploitation de l’ensemble ou partie du bâtiment. En fait, ce montage mis en place par le Département facilite l’acquisition de foncier par les communes. Lors de la cérémonie des vœux à la population, ce lundi soir, Christophe Priou et René Leroux, se sont félicités de ce partenariat.
Concrètement, il s’agit de rétrocéder à la ville des parties du bâtiment au fur et à mesure qu’elles sont rénovées et réhabilitées. Par exemple, si une aile du Petit Séminaire était achevée et destinée à recevoir une salle d’exposition ou un Office de Tourisme (par exemple), la commune pourrait alors en faire l’acquisition pour une somme déterminée. On comprend tout l’intérêt pour les finances publiques puisque cela permet d’étaler dans le temps les fonds d’investissements, sans creuser l’endettement. En attendant, la ville paiera un loyer à l'EPFL. Le contrat devrait être signé dès le mois de mars.

Une seule condition imposée par la Caisse des Dépôts et Consignations : l’obligation d’accompagner le projet avec 25% de logements sociaux. Et cela tombe plutôt bien pour Guérande puisque l’autre gros chantier du PGD, c’est bien entendu le projet de la ZAC Maison Neuve, ses 600 logements dont 37% en location ou acquisition sociale. Maison Neuve vient donc au secours du Petit Séminaire, ce qui illustre parfaitement une image chère à Christophe Priou en cette période de vœux : l’Ancien et le Nouveau Testament. Certains diront même que ce rebondissement apparaît comme un petit miracle… « Nous avons le sentiment d’avoir trouvé la meilleure solution », ajoute-t-il. Et le député-maire de rappeler que la réhabilitation du Petit Séminaire est un dossier de longue date à Guérande : « En son temps, Michel Rabreau (maire de 1986 à 1995), avait été mis en minorité par sa propre majorité lorsqu’il avait proposé d’acheter ce monument ».
À l’image de Danièle Estay, l’opposition salue également la création de cet Établissement Foncier Public Local. Une première départementale et un partenariat entre un Conseil Général de Gauche et une mairie de Droite que l’élue Europe-Écologie Les Verts ne manque pas de souligner : « Pour Christophe Priou, c’est une très bonne opération politique ! Pour la ville, c’est une très bonne opération et nous y sommes favorables. Bravo au Conseil Général ! Après, la question est de savoir ce que l’on va faire du Petit Séminaire, et là, nous serons très vigilants ».

Ancien couvent des Ursuline et Petit Séminaire XVIIe et XVIIIe siècles : les façades et toitures de la Porte Calon, les façades et toitures du Petit Séminaire, ainsi que la charpente XVIIe siècle, ont été inscrits aux Monuments Historiques en 2001. Les Ursulines sont accueillies en 1646 dans un logis médiéval. Elles construisent un grand corps de couvent à aile en retour, achevé en 1704. L’ensemble est complété de deux ailes en retour et d’une grande chapelle au XIXe siècle.
 

Auteur : YD | 10/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « L’aménageur de Saillé choisi lundi au Conseil municipal »
Article suivant : « Une nouvelle mise en lumière pour Guérande d’ici à 2013 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter