Guerande Infos

Pour une mondialisation de la solidarité

En fonctionnement depuis le 1er décembre 2011, les locaux des Restos du Cœur et du Secours Populaire ont été inaugurés par le maire de Guérande vendredi matin.

« Enfin nous y voilà », résume Stéphanie Phan Thanh, maire-adjointe, en quatre mots, « des locaux à la mesure de ce que vous donnez aux autres ». Le nouveau local des Restos du Coeur et du Secours Populaire fait 700 m2 dans Villejames. Ouvert depuis début décembre pour la collecte d’hiver, il est un lieu d’aide, mais aussi de vie. L’inauguration a eu lieu vendredi matin en présence d’élus et de nombreux bénévoles. Symbole du partenariat entre la commune et les associations, le local est financé par le CCAS de Guérande à hauteur de plus 60 000 € par an.

D’Envol 1 à Envol 2

En 2004, Envol 1 regroupait quatre associations caritatives (Restos du Cœur, Secours Populaire, Croix-Rouge et Secours Catholique) dans le même local près de la Poste. Pour « faciliter la collaboration entre les associations et faciliter les démarches des gens qui y viennent », ajoute Stéphanie Phan Thanh. Une cohabitation qui s’est avérée « difficile », selon Gilbert Camus responsable du Secours populaire de Guérande.
Envol 2 regroupe donc deux associations, les deux autres étant restées à Envol 1. Pourquoi cette décision ? Pour la même raison qui a rendu le travail difficile : la promiscuité aggravée par l’augmentation forte de la demande d’aide alimentaire depuis 2007. Depuis deux ans, les associations demandaient de nouveaux locaux. La nouvelle a été annoncée il y a un an. « Nous n’avons pas hésité une seconde », se souvient Joël Gauquelin, responsable des Restos du Cœur du Guérande.
Les gros travaux d’aménagement ont été mis en œuvre à la fin de l’été dernier ; chaque local a ensuite par les bénévoles (avec l’aide d’entreprises partenaires) courant novembre pour être opérationnel début décembre. Les Restos du Coeur disposent d’un local de 400 m2 et le Secours Populaire de 300 m2.
 

Les associations

Depuis quatre ans, le nombre de personne venant aux Restos du Coeur a augmenté de 125 %. Avoir des locaux plus importants pour accueillir les gens était donc une nécessité : « le bilan est positif : l’espace est jugé convivial, spacieux… Cependant cet hiver le nombre de repas distribué a baissé de 10 %, sans doute à cause du manque de desserte puisque l’arrêt de bus est éloigné », souligne Joël Gauquelin. Il espère que la ligne sera allongée dans Villejames avant la campagne d’hiver 2012/2013.
Gilbert Camus, quant à lui, évoque l’époque où les bénévoles stockaient les denrées chez eux puisque l’association n’avant pas de locaux. C’était il y a une trentaine d’années. « Les gens disent qu’il n’y a pas de pauvres ici, c’est faux ! 2 % de la population Guérandaise est défavorisée et connue de l’association. Pour 2011, le bilan solidarité de l’association a été de plus de 4 M €. Il faut mondialiser la solidarité, pas la misère ! », conclut Gilbert Camus.


Locaux des Restos du Cœur et du Secours Populaire, 2 rue de la Lande (ZAC de Villejames), Guérande.
 

Les associations

Depuis quatre ans, le nombre de personne venant aux Restos du Coeur a augmenté de 125 %. Avoir des locaux plus importants pour accueillir les gens était donc une nécessité : « le bilan est positif : l’espace est jugé convivial, spacieux… Cependant cet hiver le nombre de repas distribué a baissé de 10 %, sans doute à cause du manque de desserte puisque l’arrêt de bus est éloigné », souligne Joël Gauquelin. Il espère que la ligne sera allongée dans Villejames avant la campagne d’hiver 2012/2013.
Gilbert Camus, quant à lui, évoque l’époque où les bénévoles stockaient les denrées chez eux puisque l’association n’avait pas de locaux. C’était il y a une trentaine d’années. « Les gens disent qu’il n’y a pas de pauvres ici, c’est faux ! 2 % de la population Guérandaise est défavorisée et connue de l’association. Pour 2011, le bilan solidarité de l’association a été de plus de 4 M €. Il faut mondialiser la solidarité, pas la misère ! », conclut Gilbert Camus.


Locaux des Restos du Cœur et du Secours Populaire, 2 rue de la Lande (ZAC de Villejames), Guérande.
 

Auteur : AP | 06/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La fille de Madame Angot fait la révolution à l'hôpital »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter