Guerande Infos

Plus de 5000 spectateurs attendus pour l'arrivée du Tour de Bretagne

A quelques jours du départ du Tour de Bretagne cycliste, on sent poindre au cœur de la cité Guérandaise une véritable effervescence. Guérande sera à la fois ville-étape, arrivée et départ. Son député-maire Christophe Priou se fait une joie de recevoir la 45e édition d'une épreuve mythique. Pour cette occasion, on attend la foule des grands jours tout autour des remparts pour assister à ce formidable spectacle rehaussé par la présence de Bernard Hinault, le plus grand champion cycliste que la Bretagne ait connu.

Accueillir le tour de Bretagne cycliste à Guérande, à vrai dire le sujet ne date pas d'hier. Il remonte à 2 ou 3 ans, époque où Jean-Yves Piquet président de l'USG a évoqué le projet avec Christophe Priou le député-maire. Encore fallait-il trouver le budget. L'idée ayant fait son chemin, Guérande s'apprête donc à vivre 24h au rythme de la petite reine. Quinze mille euros auront donc été nécessaires pour faire de Guérande le temps d'une journée la capitale du cyclisme breton, à la grande satisfaction du premier édile de la commune : « Accueillir le tour de Bretagne, nous trouvions que ça allait bien avec la dynamique sportive de notre ville. Je suis très heureux que la cité soit ville-étape car la petite reine y est très présente au travers le club de l'USG et des différentes épreuves que nous organisons dans l'année. C'est un véritable évènement pour nous, même si l'investissement est important ».
Bien évidemment, une telle organisation avec ses quelques 400 personnes n'est pas sans poser quelques soucis notamment en matière de circulation ou de stationnement. Mais cela ne semble pas troubler la sérénité de Jean-Yves Piquet, cheville ouvrière incontournable de l'épreuve et auteur du tracé de plusieurs étapes. « Le tour de Bretagne est l'une des cinq plus grandes épreuves françaises de cette catégorie et nous sommes rodés à ce genre d'exercice. Toutes les mesures de sécurité ont été prises, que se soit sur l'itinéraire ou sur le circuit d'arrivée. Vingt-deux motards de la Garde Républicaine qui officient sur le tour de l'Avenir ou sur le tour de France seront présents, sans oublier les services techniques de la mairie, les forces de l'ordre et les nombreux bénévoles qui œuvrent au bon déroulement de l'épreuve ».
 
Longue et piégeuse
 
 La seconde étape du programme ralliera Rennes à Guérande sur une distance de 193,5 km. Elle sera la plus longue et la plus piégeuse avec des secteurs dangereux entre les 40e et 110e kilomètres. Trois départements seront traversés avec des passages à Maure de Bretagne, La Gacilly, Marzan, la Roche Bernard avant d'entrer en Loire-Atlantique du côté d'Assérac, St Molff, la Turballe, Piriac. Entrés dans Guérande, les coureurs devront effectuer 6 tours d'un circuit de 5,8 km avec une arrivée prévue aux alentours de 16H30, à raison d'une moyenne horaire de 43 à 45 km/h. Une cadence qui n'autorisera pas les coureurs à faire du tourisme, même si les marais salants s'y prêtent. L'arrivée située à hauteur du boulevard de l'Abreuvoir et de la rue du Bouton d'or devrait quant à elle s'avérer assez spectaculaire et il y a bien peu de chance pour que les spectateurs assistent à une arrivée massive.
 
Un plateau exceptionnel.
 
On l'a dit, ce tour de Bretagne présente un plateau de grande qualité. Vingt trois équipes représentant 12 pays seront au départ de cette 45e édition. On retrouve notamment 2 formations Continental Pro, 14 équipes Continental, deux formations de pays (G.B et Danemark) et 5 équipes de DN1. Au fil des années, l'ancien Ruban Granitier Breton rebaptisé Tour de Bretagne a toujours accueilli des plateaux de choix et consacré des coureurs de renom à l'image de Lars Boom. On se rappellera également, que Contador fût au départ de l'épreuve en 2001, ainsi que le champion de France Thomas Voeckler en 2000. Cette année, beaucoup de formations ont fait de ce tour de Bretagne un objectif. A commencer par le club de Roubaix-Lille Métropole et son leader Benoit Daeninck qui vient de terminer 5e du Tro Bro Léon. Attention également à Jetse Bol, le hollandais de la redoutable Rabobank. Quant aux bretons, ils auront les yeux braqués sur la formation Bretagne Schuller et sur Romain Hardy, qui semble bien placé pour succéder à Franck Bouyer vainqueur de l'édition 2010.

Auteur : YE | 18/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « « Le Presqu’île Guérandaise Athlétic Club » grandit vite, est plus fort et voit plus loin »
Article suivant : « 76 pêcheurs au concours organisé par le Gwenrann Surfcasting Club à La Turballe »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter