Guerande Infos

Petit Séminaire : "Jamais de débat sur la question" selon Guérande Alternance

Le Groupe Guérande Alternance souhaite réagir quant à l’annonce du potentiel rachat du Petit Séminaire de Guérande par un groupe privé afin de le transformer exclusivement en habitations au titre du dispositif de défiscalisation Malraux.

Il y aurait beaucoup à dire sur le symbole qui exile les classes populaires et moyennes loin de l’entrée de ville, mais nous allons nous en tenir aux faits.

Les faits sont là et nous les avons découverts à l’occasion du dernier Conseil Communautaire de manière relativement abrupte.

Le Petit Séminaire  a été racheté par Cap Atlantique il y a près de 3 ans afin d’y établir le Conservatoire Intercommunal de Musique, créé d’ailleurs à cette fin et pour cette occasion.

Des études multiples et coûteuses ont été diligentées par la commune de Guérande, puis par Cap Atlantique afin que les Guérandais puis les habitants de l’agglomération puissent « s’approprier le projet ».

Ceux qui ne se sont certes pas approprié le projet, ce sont les élus. A Guérande, comme à Cap Atlantique, jamais de débat sur la question, pas de comité de pilotage. On paie des études pour n’avoir pas à réfléchir concrètement au sujet, pour n’avoir pas à se confronter aux vrais enjeux politiques. 

Guérande Alternance a beaucoup travaillé sur ce dossier. Réalistes au niveau financier, nous proposions un partenariat privé/public. Nous souhaitions y voir un nouveau cœur de ville et de l’agglomération, avec le Conservatoire, les bureaux de Cap Atlantique, des commerces, et du logement à la marge. 

Nous contestons donc qu’un projet privé/public devienne un projet privé/privé qui nous priverait de tout accès au site puisque le Conservatoire tout comme l’Auditorium promis prendraient place sur les terrains adjacents. 

Nous demandons à Monsieur Métaireau que soit étudiée la possibilité de conserver une aile du bâtiment afin de créer de l’activité commerciale et une polyvalence des usages sur ce site. Nous souhaitons pouvoir continuer à y accéder.

Enfin la compensation qui nous est présentée s’offre sous la forme d’un Auditorium de 400 places dont nous n’avons pas besoin et qui est redondant avec les usages de la Chapelle qui resterait ouverte au public. Nous demandons à la Majorité de prendre ses responsabilités afin de concevoir et négocier un équipement polyvalent de 800 places, à la hauteur des ambitions et des besoins d’une commune de 17.000 habitants qui assume par ailleurs toutes les charges de centralité. Nous possédons les terrains, nous pouvons assurément concevoir un équipement très simple, non ostentatoire, pour des coûts similaires.

Le fond du problème est bien la question de l’équilibre politique sur notre territoire qui doit découler de projets communs, d’une politique culturelle globale qui permette à chacun de trouver sa place et son succès dans un plan global concerté. 

Se débarrasser ainsi du Petit Séminaire c’est avouer son impuissance à penser et organiser le territoire de demain et à travailler de manière enfin commune. Nous ratons là l’occasion de nous constituer en véritable collectivité.

Auteur : Tribune libre | 10/03/2018 | 0 commentaire
Article précédent : « Guérande : La ville autorise les enseignes de la grande distribution à ouvrir le dimanche matin. Le commerce de proximité mis à mal. »
Article suivant : « Guérande Petit Séminaire : Versailles vendrait-il son château pour faire des logements ??? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter