Guerande Infos

Naissance d’une association de mise en valeur des produits

L’association Produit en Presqu’île guérandaise a été officialisée mardi soir à la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Saint-Nazaire. Son but : valoriser les productions locales.
Les produits de la mer
Les produits de la mer

Valoriser les produits locaux et créer un signe de reconnaissance. Tel est le but de l’association Produit en Presqu’île Guérandaise. « Nous nous sommes rendu compte que certains produits locaux étaient connus ailleurs mais pas ici », se souvient Ronan Loison, directeur des Salines de Guérande et trésorier adjoint de l’association. Un travail de longue haleine commencé il y a un an et demi.
Pour l’instant, ce sont essentiellement les produits de la mer qui sont valorisés, spécialement ceux des criées du Croisic et de La Turballe ainsi que des parcs de culture. Il n’est pas exclu de développer le label dans d’autres catégories plus agricoles.

L’association

La langouille produit en Presqu'île
La langouille produit en Presqu'île

Elle va être divisée en quatre collèges selon ses adhérents : institutionnel, producteur, restaurateur et distributeur. Le conseil d’administration est pour le moment composé de 12 personnes (avec un maximum de 15) en comptant la CCI. Son président est Eric Legra, restaurateur au Pouliguen, son vice-président Pascal Chellet, producteur de coques au Croisic et son secrétaire Max Palladin, directeur général de la SAEM.
Aucun adhérent pour l’instant, mais une bonne vingtaine de personnes étaient présentes dans la salle et visiblement intéressées par le projet. L’initiative est soutenue par les institutions. Les cotisations varient suivant la taille de l’entreprise et vont de 50 € à 150 €. Une cotisation basse, pour faire venir le plus de monde possible.
Le logo va être, en plus d’un symbole, un gage de bonne qualité du produit. Toutes les modalités n’ont pas encore été décidées par le conseil d’administration, mais ça ne saurait tarder. Ils vont ainsi avoir à trancher sur plusieurs problèmes comme : un produit transformé en Presqu’île mais dont les ingrédients viennent d’autres régions peut-il avoir le logo ?
 

Le logo

Fortement attendu, il a été réalisé par l’agence de com’conseil nazairienne Second regard. « Le logo est la propriété exclusive de l’association, c’est notre signe de reconnaissance », précise Éric Legra. Cherchant quelque chose de symbolique, ils se sont penchés sur les oiseaux d’eau, appartenant au patrimoine naturel de notre région. Finalement, le choix s’est porté sur une échasse blanche. La silhouette de l’oiseau est représentée en blanc sur un fond bleu, un discret triskel bleu clair rappelant les origines bretonnes de la Presqu’île.
Avec l’élargissement de la gamme de produits, il sera possible de décliner la couleur du logo pour l’adapter. Une option pas d’actualité mais que l’association compte bien garder sous le coude. De toute manière, le logo ne pourra être utilisé que par les adhérents de l’association.

La journée des anchois et des langoustines

Bientôt un site Internet va permettre de gérer les adhérents et de les informer. Plusieurs animations vont être organisées pour mettre en valeur les produits. En juin, aura lieu la journée des anchois et des langoustines. Des animations vont être prévues pour faire connaître le logo.

Auteur : AP | 23/05/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Expo Made in L.A »
Article suivant : « Le point information jeunesse de Guérande propose des jobs d’été »

Vos commentaires

#1 - Le 24 mai 2012 à 12h04 par OdileCC, Le Pouliguen
Belle initiative, car beaucoup de bons produits dans la région !
#2 - Le 13 juin 2012 à 16h01 par Brulavoine Thierry, St Nazaire
Bonjour,
Très intéressé par la démarche, je souhaite attirer leur attention sur un projet de relocalisation allant dans le même sens...

INVITATION

L'association « Par ici la Monnaie ! », issue du "collectif riches
ensemble / St Nazaire en transition", en collaboration avec la Maison de
Quartier de Méan Penhoët,
vous invite chaleureusement à la

Journée de réflexion sur les monnaies
complémentaires, sociales et solidaires

qui se tiendra à la Maison de Quartier de Méan Penhoët 1, rue Emile
Combes, St-Nazaire,

le lundi 25 juin 2012

Demi-journée d'étude avec JP Pla (Conseiller municipal toulousain, Sol
Violette)
de 13h30 à 17 h.
+
Conférence à 2Oh30 avec JP Pla
(Sol Violette à Toulouse)


Nous aurons le plaisir d'accueillir deux initiateurs de projets de
monnaies locales en France :
Jean-Paul Pla, conseiller municipal de la Ville de Toulouse, délégué à
l'économie sociale et solidaire, en charge du Sol violette ;
Giovanni Turco, membre de l'association "Agir pour la transition" de Mûrs
Erigné, en charge de la monnaie "La Muse".

Objectifs de cette demi-journée d'étude (13h30 à 17 h)

montrer que créer une monnaie complémentaire est possible car légale. Il
en existe 5000 de par le monde dont une quarantaine de projets en France ;
comprendre que la monnaie est un des facteurs les plus limitant de notre
"pouvoir d'agir" ;
ouvrir des perspectives concrètes au "pouvoir d'agir" des habitants et des
parties prenantes du territoire :
relocaliser l'économie ;
garantir l'orientation territoriale des financements publics ;
valoriser l'engagement éthique des acteurs économiques et associatifs
locaux ;
viabiliser les créations d'activités jugées non-rentables avec l'Euro ;
reconnaître aux associations leur rôle indispensable dans la création de
richesses.

Programme

1 - Par ici la monnaie ! : présentation de l'associatio

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter