Guerande Infos

Les nouvelles salles de Kerbiniou ouvertes fin février

L’extension du complexe sportif de Kerbiniou est l’une des réalisations les plus importantes de l’année 2011. Un chantier d’un montant d’un million et demi d’euros qui voit le site s’enrichir de deux grandes salles pour la danse, le tir à l’arc, le tennis de table, d’un club house et d’une salle de réunion. Les sportifs pourront investir les lieux avant la fin du premier trimestre.
Visite de chantier pour les élus et responsables des services, guidés par Sébastien Vizine.
Visite de chantier pour les élus et responsables des services, guidés par Sébastien Vizine.

De plus en plus de Guérandais, et par conséquent de plus en plus de clubs sportifs et de pratiquants, le constat est simple : les équipements et les infrastructures de la ville doivent s’adapter aux nouveaux besoins de la population. « D’autant plus que l’on constate qu’au moins 30% des licenciés dans les clubs guérandais viennent de communes voisines », note Christophe Priou à l’occasion d’une visite sur le chantier. Fort heureusement, lors de la construction de la salle de Kerbiniou en 1991, il avait déjà été envisagé une possible extension dans son implantation et son architecture. Les nouvelles salles s’y inscrivent donc de manière harmonieuse et pratique, avec les vestiaires, sanitaires et rangements comme colonne vertébrale au milieu du complexe.
« Les travaux ont bien avancé et les salles seront livrées dans les temps », assure Sébastien Vizine, responsable des bâtiments aux services techniques. Peintures et revêtements de sols restent à poser, alors qu’à l’extérieur les aménagements pour les eaux usées et l’assainissement sont en cours de réalisation.
La salle polyvalente couvre une surface de près de 400 m2. Elle accueillera les activités de danses et les scolaires. Les trois éducateurs sportifs des écoles primaires auront à disposition un outil très performant et les enfants évolueront dans un cadre très confortable. La ventilation est en double flux pour économiser l’énergie et le chauffage par des panneaux radian fixés sous le faux plafond. Des essais de peinture sont en cours pour rendre l’endroit encore plus chaleureux et accueillant.
La grande salle de 800 m2 sera exclusivement dédiée aux activités de tir à l’arc et au tennis de table, la première exigeant des dispositions bien spécifiques, la seconde ayant besoin de beaucoup de place pour ses nombreux licenciés et de rangements pour ses tables. Il y aura deux accès à la salle. Les fenêtres sont orientées vers le nord afin de ne pas éblouir les archers. Pour le tennis de table, elles seront fermées par un système de stores automatiques, l’éclairage ayant été calculé spécialement pour les pongistes. La structure est composée d’une ossature en bois et l’isolation est particulièrement renforcée avec plus de 20cm d’isolant sur les murs et la toiture. Les deux nouvelles salles étant accolées à l’ancien bâtiment, on peut y déplacer les tribunes amovibles.
De l’autre côté du complexe, l’extension de 400 m2 a permis la création d’une belle salle de réunion pour les assemblées générales, par exemple. Ce nouveau lieu permettra de soulager l’exploitation du centre culturel Athanor. Attenant à la grande salle, un club house sera aménagé pour les moments conviviaux d’après-matches.
Dans la grande salle historique de Kerbiniou, exploitée de manière polyvalente, entre compétitions sportives, réceptions et manifestations festives, une réflexion est actuellement en cours. C’est la conséquence de ce genre d’utilisation : le revêtement de sol souffre et s’use plus qu’à l’ordinaire. D’ailleurs, ce fut l’un des reproches exprimé par les organisateurs des finales nationales de basket cadets. Ils auraient bien aimé revenir en Presqu’île cette année, mais l’état dégradé du sol les a conduits à chercher ailleurs. Il sera donc remplacé, mais il faudra faire le bon choix de revêtement.

Chères installations sportives !

La salle de réunion.
La salle de réunion.

Alors que s’achèvent les travaux pour l’extension de la salle de Kerbiniou, d’autres demandes émergent déjà. La municipalité n’est pas opposée à des nouveaux investissements sportifs. Elle tempère néanmoins les ardeurs des responsables de clubs sportifs. Contexte économique oblige.
C’est le cas pour le tout nouveau club de pétanque. Il devra se contenter des terrains de la coulée verte avant d’envisager de s’installer sur un nouveau site. Le président, Yannick Baholet, a bien trouvéle parfait emplacement proche du Collège du Pays Blanc, mais Christophe Priou prévient avant de le recevoir prochainement : « D’accord pour voir ce que l’on peut faire si les demandes d’aménagements ne sont pas trop importantes pour le budget de la commune ».
Il est de même pour les footballeurs qui verraient d’un très bon œil la construction d’un terrain synthétique. Une possibilité qui plaît bien au député-maire, ancienne gloire du football local, mais qui se heurte également au coût. « C’est un investissement de 800 000 euros. Et il ne faut pas croire que l’on réalise beaucoup d’économie sur l’entretien. Un terrain synthétique demande beaucoup de soins. Aussi, il faut un bon emplacement et le réaliser avec toutes les normes techniques en évitant de faire comme à Pornichet où il est un peu trop petit », indique-t-il.

 La salle de danse.
La salle de danse.
La salle tir à l’arc et tennis de table.
La salle tir à l’arc et tennis de table.
Le club House.
Le club House.
Auteur : YD | 22/12/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Skate Park et aire de jeux de Saillé : signés CMA ! »
Article suivant : « 27 arbres condamnés à l’abattage autour des remparts »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter