Guerande Infos

Les gendarmes en éclaireurs sur la "nouvelle Guérande"

Le chantier de la nouvelle gendarmerie a débuté il y a trois mois, et ce vendredi, élus, officiels, bâtisseurs, gérants et financeurs en posaient symboliquement la première pierre. Dans un an, les militaires et leurs familles prendront possession d’un nouvel équipement public ô combien nécessaire et attendu au regard des conditions de travail et d’hébergement de l’actuelle gendarmerie.

En un sens, les 26 gendarmes de la brigade guérandaise et leurs familles seront des pionniers. Ils seront les premiers nouveaux résidents sur un secteur de la ville qui va entrer dans une phase intensive d’urbanisation avec l’éco-quartier de Maison Neuve et la future déviation nord de Guérande. C’est ce qu’a rappelé le député-maire, Christophe Priou, à l’occasion d’une cérémonie officielle dans une salle du collège du Pays Blanc, situé en face du chantier. Évoqué depuis 2003, le dossier de la nouvelle gendarmerie a connu une lente gestation puisque ce n’est qu’en 2008 qu’il a été activé, et finalement en 2012 qu’il s’est concrétisé. Le coût global est de 5 257 000 euros, financé à 100% par le groupe S.N.I, filiale immobilière déclarée d’intérêt général de la Caisse des dépôts et consignations.
Les gendarmes en poste à Guérande ne cachent pas leur impatience à l’idée de quitter l’actuelle brigade. Construite en 1963, elle ne répond absolument plus aux besoins des militaires et de la population. Ils ne sont d’ailleurs que six militaires et quatre gendarmes adjoints à pouvoir y loger, dans des conditions pour le moins précaire. Ainsi, pour accéder aux logements, il faut dans certains cas passer par les cellules de garde à vue ou par les locaux techniques. Et pourtant, comme l’a répété Christophe Priou, pour que les gendarmes exécutent avec efficacité leur mission, il faut qu’ils soient bien installés au sein de la brigade. Une occasion que le député-maire n’a pas manquée pour souligner le travail des forces de l’ordre, par-delà les frontières communales, dans le cadre de Communauté de Brigades Le Croisic-Guérande-Herbignac. Il souligne également, à l’attention notamment d’Yves Métaireau, président de Cap Atlantique, que la commune de Guérande prendra à sa charge un delta de 44 000 euros par an, alors qu’on serait en droit d’attendre une solidarité intercommunale. Quant aux bâtiments qui seront laissés au centre-ville, ils ont été inscrits au Plan Global de Développement de Guérande et une réflexion est en cours pour leur trouver une destination. Le maire livre quelques pistes étudiées : services techniques de la ville, services administratifs de la ville, logements sociaux, trésor public, poste…

26 logements et de la réserve

C’est donc en présence de Christophe Priou, René Leroux, conseiller général, M. Guardiola, sous-préfet de Saint-Nazaire, Yves Métaireau, maire de La Baule et président de Cap Atlantique, Adeline Lhonen, conseillère régionale, Yves Lacroix, adjoint au maire en charge de l’urbanisme, et de nombreux intervenants sur le chantier et la future gestion de la gendarmerie, qu’Yves Vallet, directeur Grand-Ouest pour la S.N.I, a fait une présentation du dossier. La S.N.I, qui vient de fêter ses 50 ans, gère 300 000 logements au niveau national, dont 180 000 logements sociaux. « Il s’agit de répondre de notre mieux aux souhaits de l’État et des collectivités. Dans ce cadre, nous avons entrepris une grande opération de reprise de gestion du parc national de gendarmerie. Nous avons actuellement environ 300 brigades », explique-t-il. Aussi, c’est la cinquième opération que la S.N.I mène en Loire-Atlantique. Le chantier guérandais est la troisième construction après Chateaubriand et La Chapelle-sur-Erdre. Les brigades de Saint-Nicolas de Redon et du Croisic ont été reprises en gestion.
Rue Roger Camaret, sur la route de Mesquer (qui va devoir absorber un flux de plus en plus important de véhicules), 26 logements dont 16 indépendants sont en cours de construction. Les locaux de travail et locaux techniques couvrent une surface de 475 m2, le tout sur un terrain d’un hectare qui offre de nombreuses possibilités d’extension pour le futur. D’ailleurs, dans son intervention, le commandant de Groupement de la Gendarmerie en Loire-Atlantique, le lieutenant-colonel Combe, a souhaité que ces nouvelles perspectives soient envisagées dès l’entrée dans les murs. En effet, en 2020, la ville devrait compter 20 000 habitants, et par conséquent des effectifs supplémentaires, à moins qu’elle ne passe en zone Police comme c’est le cas à La Baule. L’opération est réalisée par la SELA, une société partenaire bien connu sur le site puisqu’elle est aussi l’aménageur de la ZAC Maison Neuve.

Lieutenant-colonel Combe : « C’est un moment très fort de satisfaction pour tous les acteurs qui ont initié le projet en 2003 et tous ceux qui en prennent possession. C’est aussi un honneur pour moi tant il est difficile de trouver des partenaires pour mener à bien ces dossiers de constructions ».
Christophe Priou : « Il s’écoule parfois de longues années entre l’initiation et la naissance d’un projet. C’est le cas ici. Il faut associer les maires des communes environnantes, et surtout la précédente équipe municipale. Cette nouvelle brigade témoigne de la permanence de l’État républicain. Elle est aussi un investissement symbole d’un très bon partenariat au service de l’intérêt général et des citoyens ».
M. Guardiola : « Il était temps que cette opération soit lancée. L’ancienne caserne est trop petite, mal commode. C’est la volonté de l’État que de rénover le parc immobilier de la gendarmerie. Celle-ci est un service unique, un lieu où il y a de la lumière alors que tout est éteint ailleurs. L’État vous adresse un double message : reconnaissance et confiance ».

Auteur : YD | 25/02/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Aux Saillotins de s’approprier la rénovation de leur village »
Article suivant : « Les enfants ont fait carnaval devant la collégiale »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audience des sites du réseau Média-Web mars 2017
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter