Guerande Infos

Les déplacements à Maison Neuve

La troisième réunion publique sur l’éco-quartier de Maison Neuve s’est déroulée mercredi. Elle avait pour sujet le partage des espaces pour les déplacements.

Pour le 3e atelier « vie locale » sur le projet de l’éco-quartier Maison Neuve, le sujet a été « quel partage des espaces pour se déplacer ? ». L’agence Tekhné fait le constat que les déplacements représentent 26 % des émissions de CO2, qu’ils coûtent cher (en moyenne 300 € pour un couple avec deux voitures) et qu’ils impactent la qualité de vie (la moitié des déplacements en voiture font moins de 3 km).
C’est pourquoi à Maison Neuve, les cheminements en mode doux et les solutions alternatives seront favorisés. « Nous allons commencer par un maillage de cheminements pour les piétons et les vélos afin de relier les habitations aux commerces et équipements publics », explique Sophie David de l’agence Tekhné. L’agence souhaite faire le moins possible de rues : une rue principale et un réseau secondaire où les voitures sont tolérées, mais où elles ne peuvent pas stationner. Pour Sophie David, « c’est plus un espace où jouent les enfants ».
Mais alors où garer les voitures si ce n’est pas devant la maison comme c’est souvent le cas dans les lotissements ? Rien n’est encore décidé : des parkings cachés (souterrains ou semi-souterrains sous des petits immeubles), végétalisés… « Le problème avec les parkings sou terrains, c’est qu’ils existeront jusqu’à ce que l’immeuble soit détruit, alors que s’ils sont dissociés des bâtiments, ils pourront être reconvertis quand il y aura moins de voitures », souligne Sophie David.

Questions/réponses avec le public

Alison : « Les déplacements doux iront-ils jusqu’à Villejames ? Car il est actuellement très difficile d’y aller en vélo.»
Sophie David :« Oui, je pense qu’il faut que nous arrivions à mailler la ville, c’est tout à fait faisable.»

Stéphane :« On dit souvent que Guérande est constitué de villages. Il serait bien de mieux les relier».
Marie-Annick Durand, conseillère municipale de Guérande : « Ce sont beaucoup d’anciens chemins qu’il est très difficile de réutiliser car certaines parties sont privées. De plus, ils ne sont praticables que par beau temps.»

Jean-Paul : «J’aimerais revenir sur les coûts. Celui des transports en commun, on le connaît tandis que celui de la voiture, c’est quelque chose qu’on ne calcule pas et qui est beaucoup plus cher. Pour les chemins, il ne faut pas créer de danger là où il n’y en a pas !»
Christophe Priou, député-maire de Guérande : « La génération de famille actuelle appréhende le danger différemment par rapport aux autres générations».
Marie-Annick Durand :« Beaucoup de nouveaux habitants sont très exigeants. Ils veulent les mêmes services dans les villages qu’en ville.
Christophe Priou : c’est une tendance lourde car certains n’hésitent pas à nous écrire que s’il arrive quelque chose à leurs enfants, ce sera de notre responsabilité !»


Une habitante : « La voiture c’est l’individualisation tandis que les transports doux représentent le lien, la communication et la confiance. Pourquoi le bus ne pénètre pas dans le quartier ? Ça oblige les gens à y aller en voiture. Enfin, le stationnement est plus en lien avec la rue principale, les autres se gareront où ?»
Sophie David :«Pour le bus, on étudie la question. Il n’est pas impossible qu’il passe dans le quartier mais ça va dépendre des arrêts. Nous allons voir tout ça. La vraie question, c’est de d’abord dessiner les îlots. Savoir comment on y rentre, comment on va de la voiture au logement… C’est un travail très précis qui doit être viable économiquement et techniquement. Il faut aussi faire attention à la nappe phréatique en dessous.»

Gilles :«Quand les visiteurs vont venir, comment pourront-ils stationner ?»
Sophie David : «Nous allons réfléchir au stationnement global et sans doute créer des poches de stationnement».


Le quatrième  et dernier atelier « vie locale », 25 avril, à 20 heures, salle du foyer de l’amicale laïque (rue du Sénéchal).
Thème de la soirée : diversité des habitats et respect de l'environnement.

Auteur : AP | 06/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « L’expo du groupe de recherche artistique de Guérande »
Article suivant : « Conseil Municipal : le Festival des Terres Blanches divise »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter