Guerande Infos

Le travail n’a pas de saison

C’est le titre de la brochure que la CGT distribue dans les lieux de travail des saisonniers pour les informer de leurs droits et interpeller si besoin, les employeurs.

La section de la CGT de Saint Nazaire qui intervient sur 41 communes de la grande Presqu’île vient de mener une action qui se déroule à l’échelle du Grand Ouest.
« Cette action s’inscrit même dans un contexte national », explique Cédric Turcas, secrétaire local, en charge justement des travailleurs saisonniers. « Pour la tranche Ouest, cette campagne, que nous renouvelons chaque année, se déroule du 6 au 20 juillet et aussi d’Avignon à Argelès pour le Sud de la France».

Droit et devoir

Le but de l’initiative ? Faire connaître leurs droits aux saisonniers qui ne sont toujours au fait de la chose ; mais aussi interpeller le vacancier par la distribution d’un tract de sensibilisation au titre évocateur : « Rien ne serait possible sans les salariés saisonniers, rouages essentiels à la réussite de votre séjour ». Ce prospectus a été distribué ce vendredi après-midi, porte Saint-Michel à Guérande. Mais le gros de l’action s’est déroulé le matin, où des militants de la CGT ont fait le tour de nombreux campings.

Deux campings auraient refusé l’accès

Partis avec une équipe de 12 personnes, les cégétistes ont donc distribué le livret Le guide de vos droits  dans 23 campings de la côte, Saint-Nazaire, Pornichet, la Baule, Guérande, le Pouliguen et le Croisic ; 120 livrets ont été dispensés.
« Deux campings de la Baule nous ont néanmoins refusé l’accès » nous dit Cédric Turcas, « Au motif que ce sont des propriétés privées ». Interrogé, le responsable de l'un d’entre eux s’étonne, « Je n’étais pas là ce matin ; je l’ai leur brochure, il m’en reste même de l’année dernière».
« Nous, on s’interroge quand des patrons refusent l’accès à la CGT. On se dit que derrière, ça doit pas être toujours très rose, lorsqu’un un patron a peur d’une distribution d’informations à ses salariés, on se pose des questions ».
 

« Des avancées sociales pour les saisonniers »

Prime de fin de contrat oublié, heures supplémentaires non payées, rupture de contrat anticipée ou des problèmes de logement reviennent néanmoins de façon récurrence. Pour le secrétaire général de la CGT Saint-Nazaire, Fabrice David : « On sent une amélioration, car les patrons de campings ou les restaurateurs savent que l’on passe tous les ans et qu’en cas de problème, nous pouvons intervenir ».
Néanmoins, il rajoute : « Nous ne sommes pas non plus l’inspection du travail, mais les employeurs savent que nous sommes attentifs et que les employés ont notre adresse et peuvent nous alerter ».

 

« Les patrons voyous restent une exception »

L’antenne locale CGT de Saint-Nazaire fait parfois le tampon et joue les négociateurs entre employés et employeurs, il possède aussi un service juridique pour les cas plus graves.
Et puis, « Il y a des « petits patrons »  qui attendent notre livret, parce qu’eux non plus, ne sont pas forcément au courant de toute la réglementation. On ne met pas tout le monde dans le même panier, contrairement à ce qu’on voudrait parfois nous faire dire ».
D’une manière générale, il est difficile de contacter ensuite en cours de saison les saisonniers en raison de leurs emplois du temps pour faire le point. « Nous sommes parfois aussi alertés par les parents qui jettent un œil sur le contrat de travail ou la feuille de paye de leur enfant qui, souvent, sur un premier job, n’y connait pas grand-chose ».
Difficile de connaître le nombre de saisonnier employés dans notre région, notez l’analyse de l’INSEE à ce sujet : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=3&ref_id=16942
1 200 offres ont été pourvues uniquement sur le forum de l’Emploi saisonnier organisé par Pôle Emploi en mars dernier à la Baule.
Relire : http://www.labaule-infos.net/cherche-saisonnier-desesperement-25-52-691.html

Pratique :
Union locale CGT Saint-Nazaire, Maison des syndicats : 02 40 22 33 21 

 

Auteur : JRC | 13/07/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Refuge de Kerdino : moins 20% d’adoptions »
Article suivant : « Tous pour un et un pour tous »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter