Guerande Infos

Le Secours Populaire encore et toujours d’attaque

Pour ses trente ans, le comité guérandais du Secours Populaire a fait le bilan d’une année 2011 assez difficile malgré de bonnes surprises.

Trente ans pour le Secours populaire guérandais en 2011 ; donc trentième assemblée générale ce lundi. Gilbert Camus, le secrétaire général, regrette qu’il soit toujours aussi difficile pour les bénévoles du Secours populaire de mener leurs missions à bien car le nombre de demandeurs ne cesse d’augmenter au contraire du nombre de bénévoles. « Avant, nous manquions d’espace et d’hygiène », commence  Gilbert Camus. La bonne nouvelle de l’année 2011 a été le nouveau local mis à disposition du comité (http://www.guerande-infos.net/pour-une-mondialisation-de-la-solidarite-29-54-633.html). Enfin, Gilbert Camus a évoqué le différend qu’il a eu avec plusieurs bénévoles qui a entraîné leur départ, « je tiens à préciser que le Secours Populaire est à but non lucratif »;  à bon entendeur !

Bilan des activités

Bouzaire. Une antenne qui marche de mieux en mieux. Les neuf bénévoles qui y travaillent soulignent tout de même le besoin d’eau et de toilettes. Des améliorations sont à l’étude. D’autant qu’ils ne sont pas sûrs de garder le local (le nouveau propriétaire veut augmenter le loyer).
Cuisine. Les ateliers ont eu jusqu’à dix participants. Les points positifs sont le côté récréatif avec beaucoup de rires et la prise des repas en commun. Les points négatifs sont la trop grande simplicité des recettes et le manque de jeunes à participer.
Soutien scolaire. Il y a eu jusqu’à huit enfants à y participer, « ils ont été très assidus et reconnaissants de l’aide apportée », ajoute Dominique Hemery, trésorière adjointe du comité.
Sorties. La sortie famille a eu lieu au Futuroscope et a regroupé 82 Guérandais. La sortie enfants à Cobackpark a ravi tous les enfants qui y ont participé ; « ça a un coût important pour tous les petits comités, nous faisons une année sur deux à la plage pour permettre de refaire les finances », précise Dominique Hemery.
Aide alimentaire. En 2011, 276 personnes sont venues. 26 grandes distributions ont été faite avec entre 150 et 200 personnes à chaque fois. 77 petites distributions ont eu lieu grâce au partenariat avec Leclerc. Au total, plus de 75 000 repas ont été distribués, 30 000 yaourts, 3 000 kg de viande et de poissons et aussi 10 000 conserves. 75 % des produits distribués ont été achetés par le Secours populaire.
 

Bilan financier

À Bouzaire, le chiffre d’affaires a augmenté de 45 %, passant à 27 710 € en 2011. Le vestiaire a aussi augmenté ses recettes de 45 % en les passant à 36 105 €. Les braderies ont rapporté 26 800 €. Et la fête Médiévale, 5 084 €.
Pas de subvention de la mairie de Guérande puisqu’elle finance le local (soit 50 000 € par an). Pas de subvention de la ville de Mesquer et 32 € de la part de Saint-Molf, même si des habitants des deux communes viennent dans les locaux du Secours Populaire. Malgré tout, le comité a réussi à gagner 99 000 € en 2011.
En dépenses, il faut compter les frais de fonctionnement (affiches, voyages, charges indirectes…) pour 19 684 €. Les achats alimentaires font monter les dépenses à 82 509 € en 2011. Les 17 427 € d’excédent vont servir a acheter un véhicule frigorifique pour transporter les denrées alimentaires dans de meilleures conditions.
 

Auteur : AP | 13/09/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Qi Gong et Shiatsu : Portes ouvertes sur une vie plus longue »
Article suivant : « Pour un meilleur équilibre des personnes âgées »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter