Guerande Infos

Le Premier Ministre a présidé le premier Conseil interministériel de la mer

Le Premier ministre souhaite redéfinir la politique maritime de la France. « Désormais les questions qui concernent le littoral pourront être abordées ensemble » a-t-il déclaré devant de nombreuses personnalités.

Les membres de ce conseil seront des élus du littoral, et le premier Ministre entend réunir le premier Conseil à la rentrée.

Le futur conseil de la mer aura cinq priorités pour 2012 :
-    Le sauvetage de la vie humaine et l’assistance aux navires en difficulté
-    La lutte contre les trafics illicites
-    La lutte contre les rejets illicites en mer
-    La surveillance des aires marines protégées et des parcs naturels marins

Le premier Ministre précise « nous allons avoir une vigilance accrue face aux activités de pêche illégale».

Le premier Ministre a ajouté : « Les fonds marins restent un espace largement inconnu, et les ressources minérales profondes vont devenir un enjeu majeur. La France et l’Europe doivent se positionner rapidement ».

Le premier Ministre a profité de son séjour pour visiter une saline.
Interrogé à sa sortie du Cimer sur l’éventualité de sa candidature aux élections législatives de 2012 à Paris, il a précisé : « C'est vraiment un sujet qui est totalement étranger à mes préoccupations ».

 

10/06/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Sylvain Almendro entre au cabinet du maire »
Article suivant : « Conseil interministériel dans la cité médiévale »

Vos commentaires

#1 - Le 11 juin 2011 à 16h46 par collas, Jans
Cimer pour mettre en valeur les fonds marins alors qu'un projet de 15O éoliennes de 180 mètres à 12 Km de la Côte Sauvage du Croisic va mettre en péril le Banc de Guérande... des fonds marins riches d'une faune et d'une flore qui vont être détruites par les travaux et qui serait intéressant de sauvegarder pour l'avenir des générations futures... Des éoliennes, pourquoi pas si elles n'étaient productrices que les jours de vent, et qu'il serait sage de mettre au large, loin de la vue des Touristes...très loin pour ne pas perturber les courants marins qui risquent de déplacer le sable de la plage de la Baule... Le Parc éolien du Croisic, c'est 95 Km2 de mer qui seront interdits à la pêche, à la navigation marchande et de loisir et va transformer l'horizon en une forêt d'éoliennes avec leurs feux de signalisation jour et nuit...
#2 - Le 17 juin 2011 à 11h36 par Rivoire, GuÉrande
dites moi : la suppression des centrales nucléaires sera compensée par quoi à votre avis ? Gouverner c'est prévoir et si comme vous je n'apprécie que moyennement la création de parcs eoliens je me dois de constater qu'il faut bien trouver aussi des solutions pour palier aux énergies fossiles et nucléaires. Le domaine marin est vaste et peut recevoir ce genre d'équipement, mieux qu'à terre me semble t il...Ce qui enlève du crédit aux discours écologiques c'est bien l'aspect rêveur de leur démarche, l'absence de réalisme total, une idéologie partisane sans aucune visée économique. Le déficit de notre PIB devrait amener à plus de réalisme. Ce ne sont pas les disgracieux panneaux photovoltaïques et les toilettes sèches qui régleront le problème.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter