Guerande Infos

La Saint-Aubin veut croire à l'exploit !

Depuis quinze jours, une certaine effervescence règne dans toute la cité Guérandaise. Et pour cause ! La Saint-Aubin club phare de la commune est en passe d'accéder à la Division Supérieure Régionale. Pour cela, elle devra absolument s'imposer contre le leader Segré, dimanche 20 mai à 15 h 00.

Alors promue à l'orée de la saison 2011/2012, la Saint-Aubin n'avait d'autre objectif avoué que de terminer dans la première moitié de tableau. Après un début de championnat sur les chapeaux de roues, la formation de Fabrice Glet a connu quelques ratés, tout en parvenant à rester dans le premier quart du classement. Puis, les Guérandais ont connu une passe difficile avec des nuls à domicile contre Le Poiré ou Bouaye, sans oublier la défaite logique contre l'USBP. Résultat à l'issue des matchs aller, la Saint-Aubin bien calée dans le haut de tableau pouvait voir venir sereinement la seconde partie de la saison.

Du bon et du mauvais

« On a parfois été très bons et parfois plus mauvais ». Fabrice Glet qui n'a pas pour habitude de manier la langue de bois ne s'est jamais caché derrière les errances passagères de son équipe. En homme de caractère qu'il est, il a remis les pendules à l'heure avec son effectif. Comme aux plus beaux jours, la machine s'est remise à fonctionner à haute carburation, malgré quelques rencontres poussives notamment dans le derby perdu à domicile contre Saint-André-des-eaux. Ce jour-là, les Guérandais n'ont été que l'ombre d'eux-mêmes avec une prestation indigne de la DRH. Comme par magie, l'équipe a enchaîné les performances, notamment à l'extérieur au point de rester actuellement sur quatre succès consécutifs.

La Saint-Aubin a le vent en poupe

Et voilà, que compte tenu des résultats parfois surprenants des adversaires, la Saint-Aubin s'est retrouvée à jouer la montée en DRS, il est vrai un peu à la surprise générale. Fabrice Glet en convient : « On espérait jouer la première moitié de tableau. Le maintien ayant été acquis assez rapidement, les ambitions sont venues au gré des rencontres, même si j'ai toujours martelé que l'on était là pour apprendre ». Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Guérandais ont vite appris, au point de damer le pion aux favoris qu'étaient Bouaye, l'USBP et Segré. Actuellement seconde à deux points de Segré sa finaliste de dimanche, la Saint-Aubin n'a rien à envier à son adversaire qu'elle est d'ailleurs allée battre (0/1) lors de la première journée de championnat. Avant match les statistiques plaident en faveur des Segréens qui possèdent la seconde attaque du groupe (37 buts) et la meilleure défense avec seulement 19 buts encaissés. Mais la Saint-Aubin n'est pas très loin avec la 4e attaque (30 buts) et la seconde défense (21 buts encaissés).

La Saint-Aubin rêve d'un doublé historique

Dimanche à 15 h 00, les tribunes du Stade Jean Ménager seront sans doute pleines à craquer pour ce qui constitue un véritable match de coupe, dont l'issue finale pourrait propulser la Saint-Aubin de Guérande en DRS. C'est en tout cas, ce qu'espèrent Fabrice Glet et tous les fervents supporters du club. « Maintenant que l'on est là, on va jouer crânement notre chance. Même si Segré reste en position de force, je reste persuadé qu'il y a un coup à jouer et j'ai d'ailleurs dit à mes joueurs de ne pas évoluer avec le frein à main, ni avec la peur au ventre. Cela va être un match de coupe dans la lignée de celui que l'on a gagné contre le Stade Nazairien en Coupe de France ». Une rencontre dont l'enjeu déterminant sera sans aucun doute la bataille du milieu de terrain. Si la Saint-Aubin gagne ce duel, les attaquants n'auront plus qu'à se montrer réalistes, et la défense demeurer vigilante. Si tel est le cas, la Saint-Aubin pourrait s'offrir une seconde accession consécutive, ce qui constituerait un réel exploit et un formidable cadeau d'anniversaire pour les 100 ans du club. Un anniversaire qui serait encore plus extraordinaire si l'équipe réserve venait à vaincre Pornichet B. En effet, en cas de succès les Guérandais rejoindraient la première division quittée un an plus tôt. Si tel était le cas, la fête serait belle, très belle, et la nuit longue, très longue.

Auteur : YE | 18/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Football : La Saint-Aubin prudente mais ambitieuse »
Article suivant : « Football : les Canaris étaient trop forts pour les jeunes Guérandais »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter