Guerande Infos

La Mission locale, un précieux outil multiservices pour les jeunes

Installée dans ses nouveaux locaux de 200 m2 (rue Louis Eon) depuis décembre 2009, l’antenne de la Mission Locale de Guérande organisait une journée portes ouvertes, samedi 5 novembre. Près de 1000 jeunes sur le territoire de Cap Atlantique sont inscrits à l’association. Logement, transport, santé, orientation, formation et emploi, la Mission Locale met à la disposition des 16-25 ans une multitude de services et de compétences pour bien démarrer dans la vie, quelles que soient sa condition sociale et ses difficultés.

Noëlla Lesiak, la directrice de la Mission Locale, n’est pas peu fière de faire la visite d’un établissement qui sent encore le neuf. Un large espace d’accueil et de convivialité, des petits bureaux pour les entretiens individuels, des espaces documentaire et informatique, des espaces ateliers recherche d’emplois et groupe de travail, la place ne manque pas, ne manque plus en tout cas. L’équipe est également bien étoffée avec le pôle administratif, sept conseillers en insertion professionnelle, un conseiller chargé des relations avec les entreprises et une psychologue.
Mais attention, l’équilibre des ressources reste précaire dans une période où l’État et les collectivités ont tendance à serrer la ceinture des associations qui oeuvrent dans le secteur social. Ainsi, samedi, les employés de la Mission Locale arboraient tous un autocollant pour alerter le public quant à la menace qui plane sur le poste de psychologue. Une fonction pourtant très importante : « Il ne s’agit pas ici de faire de la psychanalyse, mais les entretiens peuvent aider les jeunes dans leur parcours, et surtout donner un cadre à l’équipe. Grâce à la psychologue, on en sait souvent beaucoup sur les capacités du jeune », explique un conseiller. Financée par l’État pour l’emploi, le Conseil Régional pour la formation, le Conseil Général pour l’insertion, et les communes pour l’accompagnement des jeunes, l’association craint des restrictions budgétaires. Déjà, l’État qui établit les montants sur le nombre de demandeurs emplois inscrits (ce qui ne représente que 70 % des adhérents) a réduit la voilure de 5 %, ce qui n’est pas compensé par les efforts des communes (plus 2 %). Les élus locaux, à l’image de Stéphanie Phan Thanh, première adjointe au maire de Guérande présente samedi, partagent cette inquiétude.

Un accompagnement personnalisé

Si elle est encore parfois un peu méconnue, le succès de la Mission locale est exponentiel. Cette année, elle enregistre déjà 320 nouveaux inscrits. Noëlla Lesiak prévient : « Nous ne sommes pas en concurrence avec Pôle Emploi. Au contraire, nous sommes partenaires et complémentaires. Nous avons signé une convention pour mieux agir en synergie ». Néanmoins, la directrice met en avant les avantages de l’association, ce qui fait sans doute la différence avec l’institution qu’est Pôle Emploi et qui fait l’objet de nombreuses critiques. « Notre volonté, c’est la proximité géographique et la prise en charge personnelle de chaque jeune. Ainsi, un conseiller les accompagne tout le temps qu’ils restent ici », ajoute la directrice.
Aussi, l’approche du jeune, et ce dernier n’est pas forcément en difficulté, est globale. Tout d’abord, le conseiller pose un diagnostic sur la santé, la mobilité et le logement. « Quand vous ne savez pas où vous allez dormir et ce que vous allez manger, il est difficile de demander à un jeune d’aller travailler à 8 h 00 du matin », illustre Noëlla Lesiak. « On essaie de stabiliser le jeune. Il n’y a pas de limite dans le temps, ni de contrainte, la personne s’engage d’elle-même. Dans certains cas, on prépare un glissement vers d’autres institutions », ajoute-t-elle. L’équipe s’attache en particulier à cultiver un esprit familial pour accompagner son projet avec un fort lien partenarial.

De multiples partenariats

Une fois posés le diagnostic et les besoins, les services sont multiples. Pour la vie quotidienne : accès internet, dispositif d’aides financières, conseil au logement, aide au transport, infos sur la santé, infos sur les loisirs, sont notamment disponibles. Pour l’orientation et la formation : utilisation des logiciels d’orientation, accès à l’espace documentaire, atelier d’orientation, recherche de formation, stage de découverte en entreprise, sont proposés. Pour l’emploi : c’est une reprise des bases avec un atelier recherche d’emploi (CV, lettre de motivation, etc.), accès aux offres d’emploi, préparation aux entretiens de recrutement, conseils sur les contrats de travail.
La Mission locale a tissé au fil des années un impressionnant réseau de partenaires. Elle possède un fichier d’une centaine d’entreprises concernées. Une aide précieuse quand 45 % des inscrits ont entre 16 et 21, une grande majorité possédant un CAP ou BEP, et dans un contexte de reprise des embauches dans l’industrie (Airbus par exemple). Elle travaille également en lien étroit avec les collectivités et organismes comme le Conseil Général pour la gratuité des transports sur le réseau Lila. Elle intervient également dans les établissements scolaires comme c’est le cas au Collège Saint-Jean-Baptiste de Guérande où une troisième d’insertion a été créée. Elle prend également en charge les « décrocheurs scolaires » avec pour objectif de ne pas les laisser esseulés.
L’objectif de ces portes ouvertes, c’est bien entendu de faire connaître la Mission Locale au plus grand nombre. « Le jeune n’aura peut-être pas besoin de nous tout de suite, mais il saura que l’on existe et que l’on peut l’aider », conclut Noëlla Lesiak. C’est un réseau national de 500 Missions locales qui oeuvre pour l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

À Guérande (Rue Louis Eon, proche du Collège du Pays Blanc), le lundi de 13 h 30 à 17 h 30, le mardi, mercredi et jeudi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30, le vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tel : 02 40 42 96 76. Permanences dans les mairies : Herbignac le mardi de 9 h 00 à 11 h 30, Le Pouliguen le premier mardi du mois de 14 h 00 à 16 h 30, Le Croisic les 2e et 4e mardis du mois de 14 h 00 à 16 h 30, à Batz-sur-Mer le 3e mardi du mois de 14 h 00 à 16 h 30, La Turballe le 2e lundi du mois de 14 h 00 à 16 h 30, Mesquer le 3e lundi du mois de 14 h 00 à 16 h 30, Piriac-sur-Mer le 4e lundi du mois de 14 h 00 à 16 h 30, La Baule (FJA « La Torre ») le 2e lundi du mois de 14 h 00 à 16 h 30.
 

Auteur : YD | 08/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le traité de concession de la ZAC Maison Neuve signé avec la SELA »
Article suivant : « La journée classique d’un habitant de l’éco-quartier en 2020 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audience des sites du réseau Média-Web mars 2017
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter