Guerande Infos

La Belle Bleue surfe sur la vague.

C’est Mathieu et René, chanteurs, Antoine le bassiste, David le couteau suisse du groupe (dixit René) et Anthony à la batterie et percussions. Presque tous originaires de la Presqu’île, l’étiquette guérandaise leur colle à la peau surtout depuis leur passage sur la grande scène des Terres Blanches l’été dernier : « nous n’avions jamais joué pour un public aussi important, nous avons beaucoup répété, une heure sur scène, c’est passé très vite. » Le quintet continue son petit bonhomme de chemin, des concerts dans les bars aux spectacles de rue improvisés dans les rues de Nantes ou de Guérande, tous « hyper motivés » ils répètent ensemble deux, trois fois par semaine. Le nom commence à être connu avec 5000 ventes pour leur premier album Le Roi des Fous : « 95% de nos ventes se font dans la rue ». Ils espèrent faire plus avec leur second opus Morceaux de Papier (18 titres). Ils ont monté leur studio « c’est de l’auto production, nous avons enregistré, mixé chez nous et pour le produire nous nous sommes débrouillés ». La musique est un mélange de rock, reggae, funky, jazzy agrémentés de didjeridoo, melodica et calebasse: « nous nous sommes fait plaisir en y mettant plus de recherche musicale car dans la rue les morceaux sont acoustiques, plus dans l’énergie ». Les chansons abordent les thèmes de société (expulsez-moi), la vie (monsieur jean, le manège), le conformisme (un pied dans l’plat), l’environnement (dernier humain)… Le plaisir d’écrire est évident, métaphores à l’envi, la sonorité des mots a son importance, ils s’entrechoquent et bousculent pour qui voudra bien les écouter attentivement. La Belle Bleue continue d’aller à la rencontre des gens qui ne les connaissent pas encore, qui sait au détour d’une rue vous les croiserez peut-être en concert sur la plage à La Baule cet été de mi-juillet à mi-août ou aux Ballades guérandaises le 19 août ou mercredi 23 juin à l’espace culturel du Leclerc de Guérande à 16h30. Avec leur nouvel album ils espèrent de plus en plus de dates, jouer de plus en plus loin et pourquoi pas participer à des festivals dont le public est friand…Des jeunes talents à suivre sans hésitation. www.labellebleue.org

Auteur : Ch.M. | 22/06/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Loïc Lantoine, le retour »
Article suivant : « Chaude soirée à Guérande pour les Terres blanches »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Salon du chocolatAudiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter