Guerande Infos

Guérande : Visite guidée du village paludier de Quéniquen

Le dimanche 13 novembre, Guérande Ville d’art et d’histoire vous propose une visite hors de la cité médiévale, à la découverte du village paludier de Quéniquen.
Les paludières
Les paludières

Le village de Quéniquen est l’un des trois villages paludiers situés sur le coteau guérandais. Cité pour la première fois dans un texte de 1206, il a connu un développement rapide devenant ainsi l’un des villages les plus densément peuplés de Guérande au Moyen Âge. 

Cette visite est l’occasion de comprendre la façon dont s’organise un tel village. Les premières habitations se sont implantées le long de l’actuelle rue des paludiers, axe de communication principal permettant d’accéder aux marais salants. Elles se présentent le plus souvent en rangées (alignements d’habitations) possédant des particularités qui sont encore aujourd’hui bien identifiables. En effet, un certain nombre de maisons dites « paludières » ont conservé leur architecture traditionnelle.

Il s’agit de petites habitations basses ne comprenant qu’un rez-de-chaussée surmonté d’un grenier. Elles ont peu d’ouvertures mais ces dernières participent à l’identification d’une architecture « paludière » : une porte surmontée d’un arc en plein cintre, une fenêtre et une lucarne à fronton triangulaire. La toiture à forte pente a très tôt été couverte d’ardoises, différenciant ainsi les villages paludiers des autres villages guérandais.

Autres caractéristiques d’un village paludier

La visite permet également de s’intéresser à des habitations plus singulières telles que les maisons à étage. Celles-ci sont moins fréquentes que les maisons basses dans les villages paludiers et viennent témoigner d’une certaine aisance. Le rez-de-chaussée et l’étage pouvaient avoir tous deux une fonction d’habitation ou le rez-de-chaussée pouvait servir d’espace de stockage ou de production (cellier, cave, écurie…). Ce type d’habitation rend compte de la pluriactivité des paludiers qui, bien souvent, en plus de leurs marais, travaillaient aussi la terre. Quéniquen comporte en outre l’une des plus anciennes maisons nobles conservées au sein d’un village ainsi qu’un manoir du 17e siècle (le manoir de Kerhué). 

Pour arriver jusqu’à ce manoir, il faut remonter toute la rue des paludiers depuis la place de la Croix. Cette ascension, qui rythme la visite, permet d’évoquer dans le même temps les « communs » autour desquels les villageois se rassemblaient : fours, puits, abreuvoir… Elle est récompensée par une vue magnifique sur les marais salants et le Traict du Croisic, Quéniquen étant construit sur les hauteurs du coteau guérandais. 

Architecture, paysage, modes de vie d’un village paludier, la visite de Quéniquen permet d’aborder des thèmes très différents et pourtant complémentaires. 

Pratique

Visite guidée le dimanche 13 novembre à 15h00

RDV Place de la Croix, village de Quéniquen

Durée : 1h30 

Tarifs : Adultes : 6€

Enfants : 3€

Tarif fidélité : 5€

Renseignements et réservations : Office de tourisme de Guérande

07/11/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Comment faire des économies d’énergie dans son logement ? »
Article suivant : « Guérande : Il reste des place pour les Récrés du patrimoine »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter