Guerande Infos

GUERANDE : L’opposition municipale veut faire entendre sa voix sur le projet d’aménagement du petit séminaire.

Les élus de l’opposition municipale n’entendent pas rester muets face aux projets d’équipement portés par Cap Atlantique, notamment lorsqu’il s’agit de l’aménagement du petit séminaire de Guérande. Ils reprochent à la municipalité guérandaise en place de n’avoir pas su impulser un projet ambitieux autour de ce site d’exception permettant d’emporter l’adhésion de Cap Atlantique.
Les élus de l’opposition municipale guérandaise devant leur permanence
Les élus de l’opposition municipale guérandaise devant leur permanence

Etat des lieux

A l’issue de deux études relatives à l’aménagement du Petit séminaire, il avait été acté au sein de Cap Atlantique de rénover le Petit séminaire pour y intégrer le nouveau conservatoire intercommunal. Or, il semblerait que certains élus siégeant à Cap Atlantique contestent désormais ce projet. 

Face à ce nouveau rebondissement dans « l’affaire du Petit séminaire », les élus de l’opposition guérandaise se lèvent pour remettre en cause la gestion de ce projet d’aménagement. « Au lieu de financer plein d’études, il aurait fallu réfléchir aux priorités pour redynamiser le territoire. Il n’y a pas aujourd’hui de grand projet réellement ambitieux au sein de Cap Atlantique. Au regard du tourisme qui baisse chaque année, il faut réagir en proposant une offre culturelle audacieuse », dénonce Hélène Challier. 

Des propositions

En tout état de cause, les élus de Guérande Alternance aimeraient que la majorité guérandaise se creuse les méninges pour proposer à Cap Atlantique un projet d’aménagement plus ambitieux du site, mieux à même de convaincre les élus de Cap Atlantique d’investir sur ce lieu. En effet, la rénovation et l’aménagement du lieu et des bâtiments est estimée à environ 20 millions d’euros. Au regard de l’état actuel du projet, seuls 1500m² des 4500m² disponibles seraient utilisés pour le conservatoire. Hélène Challier s’interroge : « Aux vues des montants des travaux, pourquoi ne pas proposer un aménagement global du site assorti d’une vraie dynamique culturelle ? ». Elle a déjà des idées en tête : intégrer des commerces, des galeries et tout ou partie des services de l’intercommunalité. 

Rebonds

Cela fait écho à un autre projet de l’intercommunalité porté par Yves Métaireau, Maire de La Baule, autour de l’aménagement de l’ex-bâtiment du Centre de traitement des pensions de l’Education Nationale, situé près de la gare de La Baule. Le site avait été initialement acheté en prévision de la construction d’un  centre d’affaires. Il semblerait que le projet soit aujourd’hui revu à la baisse. La solution alors proposée par Yves Métaireau serait d’adosser au futur centre d’affaires, l’hôtel communautaire afin d’accueillir les services de l’intercommunalité aujourd’hui disséminés sur plusieurs sites. 

Une communauté d’agglomération. Deux projets d’aménagement distincts dans chacune des plus grandes villes de l’intercommunalité. Deux estimations de travaux avoisinant chaque fois environ 20 millions d’euros... Quelle ville, quel maire saura tirer son épingle du jeu au sein de Cap Atlantique pour que le projet hébergé sur sa commune ait une chance d’aboutir et d’attirer à lui au passage les services de l’intercommunalité ? 

Auteur : MN | 27/09/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Guérande Conseil municipal : Les conseillers ont débattu sur le PADD »
Article suivant : « Guérande va investir dans un parcours lumière »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter