Guerande Infos

Guérande : dépôt de déchets sauvages dans le secteur de Maisons Brûlées

Suites aux articles de presse parus récemment (début février 2022) signalant plusieurs cas de découvertes, de dépôts de déchets inertes et de décharges sauvages, sur des chemins communaux et de randonnées fréquentés, un nouveau cas récurrent notable est signalé par l’association Guérande Environnement.

Signalé par des odeurs pestilentielles répandues  à proximité du chemin d’accès à la Ferme –manoir  de Kersalio (Maisons Brûlées – Guérande) découverte ce jour du dépôt sauvage d’un lot (une douzaine) de gros poissons (type merlus de grande taille – 75 à 80 cm) trouvés dans un état avancé de décomposition et dispersés par la faune sauvage.  

Ce dépôt clandestin  semble correspondre aux contenus de plusieurs caisses à poissons déversés à cet endroit indélicatement par un professionnel habitué visiblement du site, car ce n’est pas la première fois que ce type de dépôt clandestin  nous est signalé. 

Les riverains du site informés, resteront vigilants pour identifier le cas échéant, à l’avenir, le responsable de tout nouveau dépôt de ce genre… ou autre. 

A bon entendeur … !  Les autorités compétentes en ont été informées.

 

A l’occasion des articles précédemment cités, la décharge sauvage de l’entreprise de maçonnerie Ramella à Domhéry avait été l’objet de commentaires détaillés. 

Par contre il est à signaler que la décharge sauvage illégale  de l’entreprise Guéno à Clis qui avait été fermée suite aux actions de Guérande Environnement (courriers, pétitions et plainte déposée) n’est, contrairement à des promesses non tenues par la municipalité qui devait intervenir auprès du propriétaire, ni clôturée, ni signalée interdite au public.

Des dépôts de particuliers continuent d’y être déposés en toute illégalité. La dépollution et la remise en état du site avaient été demandées. Aucun diagnostic  et aucun suivi de cette décharge n’a été opéré à notre connaissance.

Nous restons également très vigilants pour la décharge des Floralies que nous dénonçons  régulièrement depuis plus de 32 ans, notamment pour la présence à ciel ouvert entre autres de déchets hospitaliers au cœur des marais salants. Elle avait fait l’objet, à notre demande, d’un reportage de l’émission Envoyé Spécial diffusé sur la chaîne A2 le 8 mars 1990 et rediffusée au mois d’août suivant. Suite à ces diffusions la décharge des Floralies avait été définitivement fermée et la déchetterie demandée ouverte. 

Pour Guérande Environnement -  R. Gautron

22/04/2022 | 2 commentaires
Article suivant : « Guérande : une nouvelle association de secourisme est née »

Vos commentaires

#1 - Le 22 avril 2022 à 13h52 par Emma le retour, Pornichet
" les riverains du site, informés, resteront vigilants pour identifier, le cas échéant, à l'avenir, le responsable de tout nouveau dépôt de ce genre". Les riverains sont très gentils et responsables. Merci à eux. L'Association est très engagée .Merci à elle. Mais il y a quand même un énorme souci, un lourd questionnement: quid de l'exercice du pouvoir de police? quid de l'application des lois à tous niveaux? Il appartient aux autorités d'enquêter, d'assigner et de sanctionner ces actes de délinquance. Il s'agit là d'une question de salubrité publique, il y a une véritable mise en danger dans ce sens. Ni les riverains ni l'association ne sont investis de pouvoir de police .
Ce manque de respect pour une certaine catégorie de la population est choquant. Si ces déchets avaient été déposés sur le remblais l'attitude sourde et aveugle des autorités serait-elle de même envergure?
#2 - Le 08 mai 2022 à 14h54 par Gautron, GuÉrande
Merci à Emma pour son commentaire éclairé...
Pour information ; les autorités et collectivités compétentes ont été alertées et contactées (police municipale, gendarmerie, mairie de Guérande, sous préfecture et préfecture, inspecteurs des services
vétérinaires...etc).
A notre connaissance, aucune suite n'a été donnée à ce jour, à nos alertes citoyennes et associatives ; les cadavres dégradés des poissons sont toujours présents depuis leur signalement du 19 avril, tout comme par ailleurs les déchets hospitaliers de la clinique de la Forêt de La Baule toujours présents sur la décharge officielle des Floralies dans les marais salants de Guérande depuis 1990.
Nous ne sommes pas seulement responsables de ce que nous faisons (ou de ce que ne faisons pas) mais également de ce que nous laissons faire.
A propos d'environnement, à tous les niveaux, on nous abreuve régulièrement de beaux discours et de belles promesses .Lorsque les parole et les actes sont en contradiction...fiez-vous aux actes !

RG

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter