Guerande Infos

Guérande assiégée par Du Guesclin pendant deux jours

C’est le week-end prochain que se déroulera la 12e édition de la Fête Médiévale de Guérande. Un événement très attendu par les 300 figurants pour les animations, les 800 bénévoles qui oeuvrent aux quatre portes de la cité, les 2000 personnes en costumes qui défileront dimanche matin, et les quelque 45 000 spectateurs qui se masseront derrière les remparts. Cette année, Guérande revivra le siège de Du Guesclin qui s’est déroulé en 1373.

Pas de doute, la Fête Médiévale a réussi à fédérer les Guérandais autour de l’événement. Ils n’en sont pas peu fiers et ont sans aucun doute raison à voir les chiffres des entrées croître chaque année. Depuis huit mois, chacun travaille dans son coin à parfaire les décors, retoucher et créer des costumes, répéter des scènes. Samedi, dès potron-minet, le tocsin donnera le coup d’envoi de deux jours de musiques, danses et ripailles.

Des animations à foison

Un certain nombre de groupes « bénévoles » guérandais se produiront sur l’ensemble des espaces scéniques que la ville offre :
- Les Guérand’Dièses : Ce groupe proposera des spectacles de danse ou encore des chants médiévaux.
- Skol Al Louarn : Cette petite troupe invite le public à « chanter dans la danse en breton », à apprendre le rond pagan, la gavotte ou encore le piler lann.
- Le Vilain Petit Théâtre : Les élèves du collège Saint-Jean-Baptiste de Guérande proposent huit saynètes de marionnettes adaptées de fabliaux du Moyen-Âge.
- Choeur des Marais et Pavane : Ces chorales animent par des chants médiévaux leur lieu de vie sur la fête et déambulent dans les rues de la cité au gré de leurs improvisations musicales.
- Art et Poésie : Art et Poésie accueille les enfants de 7 à 12 ans le dimanche après midi dans son atelier « blasons et heaumes », charme les oreilles au fil de la journée en déclamant de la poésie médiévale.
- Holen Mor : Bagad guérandais au répertoire inspiré du monde celte, il comprend, outre la présence de cornemuses et de percussions, celle d'un pupitre de bombardes.

En plus, des bénévoles guérandais, plusieurs troupes ou compagnies ont été sélectionnés par le comité de pilotage de la Fête Médiévale afin d’offrir un panel de spectacles riche et varié aux spectateurs :
- Cie Kanahï : Jonglerie, échassiers, magie, spectacle enflammé, les saltimbanques de la Compagnie Kanahï vont surprendre. Guettez, ils peuvent surgir au coin d’une rue…
- Pastourel : Depuis plus de 25 ans, il est un des ensembles « phares » de musiques et chants du Moyen-Âge en France. Défilés en hauts instruments et concerts sont au programme.
- Les Pies : Théâtre burlesque et musique médiévale… Ou presque ! Un zeste d’humour contemporain sur un patrimoine culturel et historique. Cela donne un effet décalé…
- Cie du Lion de Flandre : Un mélange de théâtre, musiques et exploits incroyables dans une interactivité totale avec le public. Ne pas manquer les surprenants et hilarants élixirs de Cornelius.
- Le Condor : Ce groupe propose un mélange de musiques médiévales, celtiques et provençales, autour des galoubets et tambourins, des cornemuses et des percussions.
- Oyoun Muzik productions : Les Maîtres Sonneurs ne laissent personne indifférent sur leur sillage ! Cet orchestre national breton célèbre le désordre bruyant qu’il décline en spectacles.
- Al Cantara : Musique, danse et jonglerie au Moyen-Âge. Un pont entre les deux rives de la Méditerranée, à découvrir…

Le comité de pilotage, coordonné par Hubert Sohy, souhaite faire de cette Fête Médiévale « La » fête des Guérandais. C’est pourquoi, est proposée aux différents groupes de bénévoles établis, la mise en place de saynètes dans lesquelles, ceux qui le souhaitent, peuvent s’intégrer en tenant un rôle.
Quatre grands temps verront donc jour sur l’ensemble du week-end, deux le samedi et deux le dimanche. Tout d’abord seront jouées plusieurs petites scènes lors de « la rumeur » le samedi à 14 heures à la suite de celle-ci, vers 18 heures, « la trêve entre Guérandais et Français » aura lieu Place Saint-Aubin. Le dimanche matin, « la déclaration d’un accord de paix » sera proclamée. Enfin à 18 heures, « le traité de paix » sera signé.

Le défilé et la cité en fête

La journée du dimanche est marquée par la parade costumée, devenue l’un des temps forts de la Fête Médiévale. Au rythme des bombardes et des cornemuses, emmenées par de preux chevaliers, plus de 2 000 personnes costumées paradent dans la cité. La ville fortifiée sera divisée en deux camps : celui des Guérandais et celui des Français.

De nombreux groupes guérandais (Ker Villa Joie, les Bourgeois, la foire Saint-Yves, les Fufus de l’Ouest, les Gueux, Choeur de Marais, les Guérand’Dièses, Art et Poésie, le Lions Club, les villages de Bouzaire et de Clis, les Archers, Coursing Club Lévriers, l’Outil en Main, Arpèje, etc.) feront revivre la vie des habitants intra-muros de l’époque. Ferme, marché, animations de rue, jeux pour les enfants, ces bénévoles regorgent d’imagination pour divertir leurs hôtes. De plus, la Compagnie Pestaculaire, groupe professionnel, proposera des animations pour les enfants : Godefroy le coutilier et la « levée de l’arrière-ban »
Le camp des assiégeants, les Français, s’installera boulevard de l’Abreuvoir. Dirigé par Renaud Beffeyte de l’association Armédiéval, véritable référence dans le domaine. Ce camp des ennemis dressera ses machines de guerre : catapultes, trébuchet, couillard, boulets enflammés… Deux attaques auront lieu chaque après-midi. Cependant, un spectacle supplémentaire est programmé le samedi soir à 23 h 15 sur ce même lieu. Il sera véritablement le point d’orgue de cette 12e édition de la Fête Médiévale. Les remparts seront-ils en feu, comme le laisse supposer l’affiche de cette année ?
Avec leurs tentes, on pourra découvrir les campements de Rais Création, de la Cie de Pontcastel et de Kezeg Mor an Abériou avec herboristes, chevaliers, cuisiniers, conteurs, musiciens et jongleurs. Des écuries locales proposeront également des balades à poney. Enfin, les enfants pourront participer à l’animation « les Soldats de Godefroy ». Avec l’Aventure au Galop, des combats équestres impressionnants entre Français et Guérandais seront revécus. Une mise en scène époustouflante pour le plus grand plaisir des petits et des grands.
Les associations guérandaises se mobilisent pour remplir les panses et assouvir les grandes soifs avec des repas médiévaux copieux ou une restauration plus rapide au sein des tavernes : USGPH, Diwan, C.O.S., La Madeleine 12, Village, Tennis de Table Presqu’île, Saint Aubin Football, Comité des Fêtes, Secours Populaire, Basket Guérande, Plijadur Da C’Hoari, Rotary Club, Saint Aubin Gymnastique, Timing Karaté Club, Ecole Notre Dame de Lourdes).
Sur la foire médiévale, organisée par l’Office de Tourisme et le Syndicat d’Initiative de la Ville de Guérande, les passants trouveront divers produits médiévaux : jeux traditionnels, bijoux, cuirs, tapisseries, costumes, etc..
 

Auteur : YD | 19/05/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Première pierre pour la maison de retraite privée de Guérande »
Article suivant : « Carton plein pour l'opération "Découv'Sports" à Pâques »

Vos commentaires

#1 - Le 28 novembre 2011 à 11h04 par maud, Manneville La Pipart
j habite en basse normandie et je suis une amie de mme anne marguerite qui a habite a guerande et faisait des fetes medievales avec ses deux soeurs et leur pere mr alfred denquin elle apprecie enormément les nouvelles de guerande car elle a 91ans c est la doyenne de manneville la pipart et handicapee reste toujours dans un fauteuil roulant et pense a son enfance passée la bas et en parle beaucoup.Je l aide a répondre a votre courrier j espere avoir de vos nouvelles a bientot maud

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter