Guerande Infos

Guérande : Alerte sur le Petit Séminaire

Une Enquête Publique peut encore Arrêter la Vente. Manifestez vous !
L’association « Patrimoine en Presqu’île » alerte les habitants de la Presqu’île. Une Enquête Publique est en cours à la mairie de Guérande jusqu’au 2 novembre. Cette enquête concerne la modification du Plan Local d’Urbanisme et, en particulier, le secteur du Petit Séminaire. La vente du Bâtiment et de la presque totalité des jardins à des investisseurs privés, le groupe François Premier, est soumise à la validation de cette modification du PLU de Guérande.

De quoi parle-t-on ?

Le document en ligne sur le site de la ville donne un plan de zonage de l’ensemble, il est reproduit ci-dessous :

La partie en vert en UFa(Autorisant la construction de bâtiments publics) est le jardin du couvent des Ursulines. La pointe et la partie qui longe la route jusqu’au manoir de la Porte Calon(Np) est en rose et passe en zone UA(A urbaniser). On remarque la zone Nf(Nature forestière)

La délibération du 9 septembre 2019 indique l’objet de la modification:

Permettre la réalisation de logements dans le bâtiment du Petit Séminaire

Permettre la réalisation conjointe des objectifs de logements sociaux sur un autre site

Adapter le règlement pour la réalisation d’un projet d’équipement intercommunal (conservatoire, auditorium et salle de diffusion) et ses abords.

Pour être validée, cette délibération fait l’objet d’une Enquête Publique celle-ci est ouverte jusqu'au 2 novembre 

Comment Réagir ?

L’association Patrimoine en Presqu’île existe maintenant depuis quelques mois. Elle a été créée afin de défendre et valoriser le patrimoine de la Presqu’île et d’en préserver l’usage public.

" Appuyés par un avocat spécialisé en droit de l’urbanisme, il apparait que devant les très fortes modifications que propose cette délibération, une Révision de ce PLU doit être demandée et non pas une simple Modification."

Notre association déposera avec son avocat cette demande auprès du commissaire enquêteur.

Nous posons plusieurs questions qui restent sans réponses à ce jour :

-Pourquoi le chiffrage des travaux de rénovation du bâti a-t-il été outrageusement surévalué à 23 M€ (5 200€ du m2) dès lors que des réalisations similaires ont été effectuées pour moins de 2 500€ du m2 ? (par exemple à Lannion, à Montpellier).

-Pourquoi simplement réaliser deux équipements, auditorium et conservatoire, pour 12M€ dans le jardin du Petit séminaire, alors que pour le même prix, le bâtiment ancien de 4500m2 pourrait être rénové et ouvert au public  -

-Pourquoi ne pas réaliser un simple changement de destination du bâtiment. Déterminer une zone UA cela conduit à donner des droits à construire anormaux dans cette zone. Cela justifie notre affirmation de forte Modification du secteur donc de Révision. 

-Pourquoi réaliser les logements sociaux sur un autre site au mépris de l’esprit de la loi de Solidarité Urbaine ? La mixité sociale n’est pas un vain mot.

-Pourquoi les Guérandais ont-ils payé des études d’un million d’euros afin de faire du Petit Séminaire un établissement Public au service de tous     ( voir le rapport de la Cour des Comptes) pour qu’il soit,finalement confié aux investisseurs privés ?

Nous portons à la connaissance des Presqu’îliens les projets possibles et nouveaux sur un tel bâtiment de par son étendue couverte et sa situation centrale dans Cap Atlantique :

-Créer de nouvelles pratiques étudiantes : par exemple donner des cours d’université en visioconférence comme cela se fait dans d’autres Régions,

-Permettre de suivre des Cours en Ligne Ouverts et Massifs (MOOCS)

-Créer un espace d’exposition digne de grands artistes. Ils pourraient être accueillis en résidence, et accompagner la jeunesse et les adultes sur tout le territoire

-Créer des espaces de bureaux.

-Créer des salles adaptées aux réunions et bureaux de Cap Atlantique.

-Créer un espace évolutif à déterminer avec les habitants de toute la Presqu’île.

-Et y inclure évidement rapidement le conservatoire.

-Rénover la chapelle.

L’ensemble de ces actions aura pour effet de donner une grande valeur de rayonnement à tout le territoire.

Nous demandons aux Guérandais et à tous les Presqu’iliens de se manifester pour :

Petit Séminaire
Petit Séminaire

- Demander une Révision et non une Modification du PLU. Cette révision permettra de gagner le temps nécessaire pour élaborer ensemble un projet transparent et ouvert.

-Dénoncer l’absurdité d’investir 12M€ dans un bâtiment neuf alors que alors que ces 12M pourraient être investis afin de rénover  4500m2  de locaux patrimoniaux

-Protester sur la délocalisation des logements sociaux.

Si nous voulons que le Petit Séminaire et son jardin de 2ha devienne un lieu Public ouvert a tous et  ou se croisent la culture, l’économie, le tourisme, la jeunesse, venez déposer à l’enquête en mairie avant le 2 novembre.

Si vous n’avez pas le temps de venir à l’enquête publique, il est possible de déposer par internet à enquete.PLU@ville-guerand.fr  avec en objet : enquête publique, modification N°1 du PLU à l’intention du Commissaire enquêteur.

Le commissaire enquêteur sera présent le 25 octobre de 13h30 à 17h30 et le 2 novembre de 9h à 12h.

Il est temps de refuser la vente et de défendre le Patrimoine en Presqu’île.

Pour information :

Ci-joint l’extrait du Compte rendu du conseil communautaire en 2016 lors de l’achat par Cap Atlantique du Petit Séminaire :

« A titre personnel, je considère qu’il s’agit d’une oportunité pour notre conseil, de décider une très belle réalisation pour les générations futures. Il ne s’agit pas du Patrimoine de la ville de Guérande, mais de tout le territoire qui a la chance d’avoir un patrimoine historique remarquable, qui, une fois enrichi et rénové, honorera ceux qui auront pris cette décision. » Yves Métaireau Conseil communautaire du 13 octobre 2016.

23/10/2019 | 10 commentaires
Article suivant : « Guérande : opération pas de quartiers pour les déchets »

Vos commentaires

#1 - Le 24 octobre 2019 à 10h20 par Joséphine Lasse, Herbignac
Iil faut refuser la vente pour pouvoir conserver notre beau patrimoine
#2 - Le 24 octobre 2019 à 12h38 par De la vernerie, La Baule
Patrimoine a protéger.
#3 - Le 24 octobre 2019 à 16h45 par PIHOUR, Le Pouliguen
Il faut réagir dès maintenant en s'opposant de toutes nos forces à cette vente.
Demain, il sera trop tard et les regrets surgiront.
#4 - Le 24 octobre 2019 à 21h37 par Rondeau, St Lyphard
Ce site est magnifique et ne demande qu'à etre rénové pour le pérenniser au profit des guerandais et de la presqu'île toute entière. Ces bâtiments sont nos racines. On a déjà laissé les promoteurs dévisager le remblai baulois, il faut que nous réagissons en nombre pour que ce lieu nous reste. Qu'il soit un lieu de rencontre et de partage autour de la connaissance (conférences), des arts (ateliers d'artistes, conservatoire de musique, danse...) et reste un témoin de notre histoire.
#5 - Le 24 octobre 2019 à 21h59 par Savary, La Chapelle Des Marais
Gardons notre patrimoine !
#6 - Le 24 octobre 2019 à 23h32 par Moureaud, GuÉrande
Je m'oppose à la vente de ce séminaire, notre Patrimoine, notre mémoire à conserver.
Prenez en compte l'attachement des Guerandais à son patrimoine, ils ont participé à une étude pour faire valoir ces murs.
#7 - Le 26 octobre 2019 à 20h13 par Bariou Alain, GuÉrande
A l’heure où la France entière se mobilise, grâce à l’initiative de Stéphane Berne, pour réhabiliter et sauver des pans entiers de son patrimoine, il serait réellement navrant que Guérande se laisse aller à naviguer à contre-courant pour livrer ce lieu historique aux intérêts privés.
#8 - Le 30 octobre 2019 à 23h08 par Lagods, GuÉrande
Il s'agit d'un monument historique ( arrêté du 30 mars 2001). En l'état actuel des faits, existerait un marché de gré à gré entre Cap Atlantique et un groupe immobilier :?????. Une décision hâtive lié au manque de réflexion laissé aux presqu'iliens.La déclaration de Mr Métaireau en date du 13-10-2016 se réjouissant d'avoir une chance ce patrimoine ( Petit Séminaire) est donc contredite.Dans son rapport en date du 10-07-2012, la Chambre régionale des comptes écrit que le patrimoine immobilier historique est parfois sous-exploité ( paragraphe 3-3-3-2 page 10 et mentionne d'autre part que le carré St-Jean est dans un délabrement important.Acquis en 2009, rien de concret en 2012 : quel gâchis. A mon avis, il existera un potentiel d'activités qui ira croissant dans la mesure où nos instances locales décisionnaires en feront la publicité, ce qui n'est pas le cas actuel ( gré à gré avec un privé....). Livré un Monument Historique aux mains d'un groupe privé : NON. Oh bien sûr nos responsables actuels expliquent que cela se fait couramment : donc pourquoi pas Guérande. Nous serions placés devant une évidence : NON je répète il existe un potentiel d'activités pourvu que les gens de la presqu'ile soient écoutés. Souhaitons que l'enquête d'utilité publique,ne soit pas une simple formalité..... Le plu doit faire l'objet de nouveaux débats constructifs et non du rafistolage.
#9 - Le 31 octobre 2019 à 11h33 par Oui
Bref’ ce que propose cette généreuse association c’est d’augmenter la charge des impôts des guerandais
Pourquoi un promoteur ne prendrait pas en compte l’aspect patrimonial en respectant le cahier des charges locales?
Pourquoi serait-il anormal d’en faire une belle résidence de luxe bien entretenue et valorisante pour Guérande ?
Il y en a marre de ces éternels opposants.
#10 - Le 01 novembre 2019 à 16h16 par Berdat, La Baule
Gardons, protégeons et exploitons notre beau patrimoine, utilisons le avec bonheur et respect. Nos vieux monuments
sont beaux, ont une mémoire.
nous devons les respecter ainsi que les hommes qui les ont construits.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter