Guerande Infos

Finales Interligues de basket-ball minimes filles et garçons,  le Poitou-Charentes et le Lyonnais s'imposent

Pendant quatre jours, La Baule, Pornichet et Guérande ont accueilli la phase finale du tournoi interligues minimes. Chez les filles, la victoire revient aux Lyonnaises, tandis que le Poitou-Charentes l'emporte chez les garçons.

La Loire-Atlantique avait le redoutable honneur d'organiser les finales interligues en étroite collaboration avec les clubs de Saint-André-des-eaux, Pornichet et Guérande. De nombreux bénévoles ont pris une part active dans le déroulement de cet événement confié au comité départemental par la Fédération Française de Basket-ball. Tout au long des quatre journées, le public a répondu présent en assistant massivement aux différentes rencontres. Parmi les ligues participantes, on notait la présence du Nord Pas de Calais (F), GuyMarGua (F et G), Lyonnais (F et G), Alpes (F), Aquitaine (F et G), PDL (F), Bretagne (F et G), Alsace (F et G), Côte d'Azur (G), Poitou-Charentes (G) et Ile de France (G).

Une finale filles très disputée

Chez les filles, on attendait beaucoup de la sélection des Pays de Loire. Finalistes malheureuses en 2011, contre l'Alsace, la formation emmenée par Franck Lelièvre a bien débuté son parcours en terminant assez facilement premières de son groupe avec des succès sur le Lyonnais, GuyMarGua (Guyane-Martinique-Guadeloupe) et une petite défaite face à l'Alsace. En 1/4 de finale, les Ligériennes ont marqué leur territoire en s'imposant contre le Nord-pas-de-Calais sur le score de 45 à 36. Mais la suite allait s'avérer plus difficile. Opposées à  l'équipe des Alpes victorieuse de GuyMarGua (59/48), les coéquipières de Lindsay John ont dû s'employer pour s'imposer de justesse 50 à 45. Dans le même temps, les Lyonnaises d'Alain Jeanneaux se débarrassaient assez aisément de l'Aquitaine 55-69. Victorieuse du Lyonnais 49/44 en phase de poule, la sélection des Pays de Loire abordait donc la finale avec un léger ascendant psychologique, mais aussi avec l'avantage de jouer en quelque sorte à la maison. Malheureusement, les Lyonnaises possèdent dans leur effectif une joueuse de petite taille (1,62 m), mais d'une qualité extraordinaire. Très vive, très technique, Alix Duchet qui évolue à Riorges Coteau RBF a époustouflé l'assistance de toute sa classe et est sans doute appelée à un très grand avenir d'ici 3 à 4 ans. À elle seule, la meneuse Lyonnaise a fait basculer la rencontre, notamment dans le 4e quart-temps. Alors que les deux formations étaient à égalité 40/40, les Ligériennes ont perdu de nombreux ballons dans les moments décisifs. Il n'en fallait pas tant pour qu'Alix Duchet marque les points et permette à son équipe de s'imposer 62 à 53. Un succès mérité et qui faisait plaisir à Pierre Vacher chef de délégation et ancien entraîneur de la Chorale de Roanne : « Je suis très heureux, car ça fait dix ans que ce n'était pas arrivé à la ligue du Lyonnais. Je mesure la chance que nous avons d'avoir une joueuse comme Alix Duchet dans notre effectif. Ce succès c'est aussi l'aboutissement de deux années de travail acharné avec les filles. Elles se sont battues avec les tripes, avec le coeur et c'est mérité ».
 

Les minimes filles des PDL finalistes malheureuses pour la seconde année consécutive
Les minimes filles des PDL finalistes malheureuses pour la seconde année consécutive

Le Poitou-Charentes était plus fort

Chez les garçons, la sélection GuyMarGua était l'objet de tous les regards. Il est vrai qu'avec deux joueurs de 15 ans à plus de deux mètres, cette formation avait de quoi impressionner. Après être brillamment sortis de leur poule, les Antillais n'ont pas trop eu à forcer leur talent contre l'équipe de la Côte d'Azur s'imposant 71/56 en 1/4 de finale. En 1/2 finale, la GuyMarGua a éprouvé plus de difficultés pour gagner sa qualification face aux Lyonnais. Mais au bout du compte, les protégés de Georges Bengaber l'emportent 57/49. Cela dit, en finale le scénario ne s'est pas déroulé comme on le pensait. Il est vrai que la sélection du Poitou-Charentes possède un effectif très homogène, mais aussi des individualités marquantes comme Baptiste Tchouaffe, ou Corentin Lopez. Dès le début de rencontre, le Poitou-Charentes a littéralement étouffé la GuyMarGua en lui infligeant un 0/12, elle ne s'en relèvera pas. Menés 25/39 à la pause, les Antillais n'ont joué que par intermittence, nous gratifiant de quelques dunks sous les yeux admiratifs de Christophe Priou député-maire. Dans le 3e quart-temps, l'écart n'a cessé d'enfler. Les Poitevins-Charentais plus habiles et plus adroits ont eux aussi montré l'étendue de leur talent à l'image de Tchouaffé auteur d'un tir primé de très loin au coup de buzzer. Le public en connaisseur a largement applaudi cet exploit. Dans l'ultime manche, les Antillais se sont un peu repris, mais la messe était dite depuis longtemps. Finalement, le Poitou-Charentes s'impose on ne peut plustemps logiquement, les joueurs laissant éclater une joie bien légitime, tant ce succès ne souffre d'aucune discussion. à la fin du match et malgré la déception, Georges Bengaber l'entraîneur GuyMarGuais reconnaissait le mérite du Poitou-Charentes : «  Leur victoire est indiscutable. Nous avons effectué un début de rencontre catastrophique et les adversaires connaissaient nos faiblesses. Ils ont joué là-dessus et sur leur adresse et tout cela a fait la différence ».

l'équipe composée de la Guyane, Martinique, Guadeloupe a réussit un beau parcours mais échoue en finale contre le Poitou-Charentes
l'équipe composée de la Guyane, Martinique, Guadeloupe a réussit un beau parcours mais échoue en finale contre le Poitou-Charentes
Auteur : YE | 19/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Un Guérandais champion de France scolaire au javelot »
Article suivant : « Guérande prend la 3e place au Championnat de football gaélique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter