Guerande Infos

Festival du livre en Bretagne « Les Bretons dans le monde », du 19 au 21 novembre 2010

En2003, Pêr Loquet, fédère les acteurs culturels du pays guérandais et, ensemble, ils créent Gourenez. Un collectif qui regroupe à la fois, des associations de la Presqu’île et de Saint-Nazaire, des entreprises et des adhérents individuels. D’une rencontre avec les responsables du Festival du Livre de Carhaix, naît le 1er Festival du Livre en Bretagne, à Guérande.
Pêr Loquet,initiateur du festival du livre.
Pêr Loquet,initiateur du festival du livre.

« Nous avions la volonté de créer quelque chose en lien avec la Bretagne. L’idée d’un festival du livre en Bretagne, nous a tout de suite motivés, parce que Guérande est en Bretagne ». D’année en année, l’événement culturel a pris racine à Guérande et ses créateurs ont atteint leurs objectifs. Ils ont réussi à créer autour du livre, un rendez-vous périodique, vivant et attendu entre le grand public et les professionnels de la région. Ils ont tenu leur pari de faire connaître les métiers du livre et les mettre en valeur. Et, ensemble ils contribuent à la promotion du livre, pour donner envie de lire et diffuser plus largement l’édition en langue bretonne.

La 7e édition du Festival du Livre en Bretagne de Guérande, a choisi cette année le thème des « Bretons dans le monde ». Ils seront 54 éditeurs à présenter des ouvrages sur le sujet et plus de 130 écrivains à partager leur passion de l’écriture avec les visiteurs. Rendez-vous littéraires, expositions, concours d’illustrations, conférences, balade, veillée contée et animations seront autant de moments forts à vivre autour et entre les pages des livres qui racontent l’ailleurs et l’ici des Bretons. 

Cette année, la présidente d’honneur, Irène Frain, est l’auteur d’une trentaine de livres. Elle profitera de ce Festival du Livre en Bretagne de Guérande pour présenter son dernier né « Le Navire de l’Homme triste et autres contes marins » qui paraîtra le 18 novembre aux éditions l’Archipel. Une réédition entièrement revue des « Contes du Cheval Bleu les Jours de Grand Vent », édité en 1980 mais devenu introuvable.

Autres invités d’honneur,

Roger Faligot, écrivain et journaliste d’investigation. Il présentera son roman à paraître début novembre aux éditions Plon qui est intitulé « Les sept portes du monde ». Il y retrace l’histoire vécue de Pierre-Olivier Malherbe, l’un des premiers Bretons à avoir fait le tour du monde par les voies terrestres et non par la mer au siècle d’Henri IV à qui il propose en rentrant, de fonder la Compagnie des Indes avant de revenir vivre « le reste de son âge » dans sa chère Bretagne.

Josette Jouas, écrivain et vice-présidente de Bretagne Trans-America. Elle est coauteur avec Christiane Jamet et Christian Le Corre de l’ouvrage richement illustré « Ces Bretons d’Amérique du Nord » aux éditions Ouest-France. « Depuis la découverte des Amériques, la Bretagne a toujours eu son regard tourné vers l’Ouest – aventures, expéditions, découvertes, commerces, migrations. Par leurs actions et investissements, les Bretons ont contribué à la création de ce nouveau continent. Mais qui étaient ces hommes et ces femmes ? Qu’allaient-ils chercher ? Qu’ont-ils trouvé ?

Patricia Dagier, généalogiste. En 1996, elle prend contact avec Clément Kirouac, président des familles Kirouac d’Amérique en quête de ses origines familiales. Elle commence à s’intéresser à Jack Kerouac et petit à petit l’enquête devient si passionnante que, durant des années, Patricia Dagier y consacre l’essentiel de son temps.

D’un autre côté, Hervé Quéméner, journaliste, rédacteur au quotidien « Le Télégramme », puis rédacteur en chef de « Bretagne Magazine », son métier le conduit à s’intéresser à Jack Kerouac et à ses origines bretonnes. En 1998, les deux auteurs se rencontrent et décident d’écrire un premier livre à quatre mains.

Marie Le Gall, vient d’obtenir le Prix Bretagne pour son premier roman intitulé « La Peine du menuisier », publié aux éditions Phébus. Actuellement professeur de lettres à Fontainebleau, elle a mis de nombreuses années à écrire ce livre touchant à l’intime. « Les vrais livres doivent être les enfants, non du grand jour et de la causerie, mais de l’obscurité et du silence » a-t-elle déclaré lors de la  remise de son prix, citant la célèbre phrase de Marcel Proust dans Le Temps retrouvé.

Toutes ces personnes animeront des rendez-vous littéraires, le samedi et le dimanche.

!Le programme des troisjours du Festival du Livre en Bretagne est en ligne sur www.festivaldulivreenbretagne.com

09/11/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « 130 auteurs et plus de 5 000 visiteurs attendus au Festival du livre en Bretagne »
Article suivant : « L’Avare, théâtre d’objets »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audiences annuelles des sites du réseau Media-Web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter