Guerande Infos

Départementales : Canton de Guérande, le point des candidatures à droite

Démocratie 44 a désigné ses candidats pour les élections départementales du nouveau canton de Guérande.

La droite sera-t-elle unie ? pas certain. Des candidats UDI ou des déçus de l’UMP pourraient se lancer.
Le nouveau canton de Guérande est composé des communes  d' Assérac, La Chapelle-des-Marais, Guérande, Herbignac, Mesquer, Piriac-sur-Mer, Saint-Joachim, Saint-Lyphard, Saint-Molf, La Turballe.
C’est Jean-Pierre Bernard, maire de Mesquer et Chantal Brière, maire de Saint Lyphard, qui représenteront Démocratie 44. Ils auront comme suppléants Stéphanie Phan Thanh, maire de Guérande et Christophe Priou député.
Un temps pressentis, les élus de La Turballe Jean-Pierre Branchereau et Michel Thiboyeau n’ont finalement pas été retenus par Démocratie 44. Plus étonnant la candidature de Chistophe Priou comme suppléant. La droite semble vouloir bétonner pour éviter d’autres candidatures de division.
 

Auteur : JBR | 17/01/2015 | 7 commentaires
Article précédent : « Départementales : Loire-Atlantique à gauche 2015 présente ses candidats »

Vos commentaires

#1 - Le 17 janvier 2015 à 19h29 par alain dubois, La Turballe
Cette annonce n'est pas très étonnante, il s'agit d'élus qui veulent ajouter un mandat de plus. Les mêmes qui fustigent les cumulards sont les premiers à montrer le mauvais exemple. A part gagner ce canton, aucun programme n'est annoncé, et en ce qui concerne Christophe Priou, il s'agit pour lui de marquer son territoire en vue d'une élection qu'il brigue depuis longtemps, l'élection sénatoriale. Dans l'interet du pluralisme républicain, il est indispensable que des candidatures UMP/UDI apparaissent, avec des personnalités décidées à travailler pour le département et uniquement à ça. Ma conception de la politique est de servir l'interet général, pas de faire carrière en ajoutant des mandats aux mandats.
#2 - Le 18 janvier 2015 à 16h43 par ump, Guerande
on espère tous la candidature de Catherine B on en a assez de ne pas être consulté sur le choix des candidats.
#3 - Le 20 janvier 2015 à 10h11 par soizic, GuÉrande
je partage entièrement le point de vue de mr dubois. L'organisation de cette élection est un véritable scandale, aucune réunion avec les militants, aucune concertation, ça s'est passé une fois de plus entre eux, ils ont fait leur petite affaire, arrangement entre élus. J'ai une forte envie d'écrire au président de notre mouvement mr Sarkozy, et lui demander si c'est comme ça qu'il voit la nouvelle organisation du mouvement. Si c'est comme ça je n'aurai aucun regret de lui renvoyer ma carte d'adhérent .
#4 - Le 20 janvier 2015 à 14h37 par Suzanne, Guerande
Décidément C. Priou est partout et toujours en position non éligible. Après les municipales, il essaie les départementales. Ne soyez pas aveugles, il fait campagne et retourne à Paris sur les sièges de l'assemblée, il fera de même pour les régionales. Tout ça en attendant le Sénat. Il ne siège pas, la vie locale ne l’intéresse pas et comme il l'a affirmé haut et fort aux municipales il est contre le cumul des mandats!! Mais que fait-il donc sur la liste des départementales???
#5 - Le 22 janvier 2015 à 09h46 par soizic, GuÉrande
vous avez raison Suzanne, il est partout, il est nulle part, il est surtout là pour se faire voir, pour noyauter, pour bloquer, pour se placer pour les sénatoriales, tout ça naturellement entre deux parties de chasse. Vous avez remarqué comme c'est difficile d'avoir un rv avec lui quand la chasse est ouverte ?
#6 - Le 25 janvier 2015 à 11h46 par Marie, St Molf
Cumul des mandats et cumul des indemnités. Maire+vice Président de cap atlantique+ conseiller général = plus de 4000 euros par mois. Une grande majorité de leurs électeurs ne gagnent pas ça en se levant tous les matins pour aller bosser. Une honte! Le renouvellement de la classe politique par des plus jeunes, ce n'est pas encore pour demain avec cette équipe, le maire de mesquer doit approcher 70 ans
#7 - Le 10 septembre 2015 à 21h31 par dugar
ce cher Mr PRIOU...

L'association "Pour une démocratie directe" demande "l'ouverture d'instructions judiciaires" sur "l'enrichissement personnel" de certains parlementaires.


Dans un rapport publié ce jeudi, l'association dénonce plusieurs mécanismes permettant un enrichissement personnel des parlementaires.
La justice va-t-elle enquêter sur les combines immobilières de certains parlementaires ? Après deux années de recherches - notamment auprès des services fonciers -, l'association "Pour une démocratie directe" assure que de "nombreux" députés et sénateurs ont utilisé leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour régler l'achat de leur local de permanence, augmentant leur patrimoine. Certains ont même procédé à un achat puis une revente, réalisant une plus-value, afin d'acheter une permanence plus coûteuse, note-t-elle, approfondissant un bilan de janvier.

Le magazine "Pièces à conviction" diffusé par "France 3" mercredi soir, sur le thème "Nos très chers députés", a cité le cas de Christophe Priou ("Les Républicains", ex-UMP), qui a revendu une première permanence pour 165.000 euros et déclare lui-même que "ça fait partie des choses auxquelles on pouvait vous inciter". L'IRFM s'élève à quelque 5.250 euros net mensuels par député, 6.037 euros par sénateur. Elle doit servir en principe à payer le loyer de la permanence ou des frais de déplacement et d'hébergement. Cette indemnité fait l'objet de polémiques régulières sur son éventuel usage à des fins personnelles, dont des voyages.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter