Guerande Infos

Décharge de Clis, Guérande environnement et les riverains déposent plainte contre la Mairie de Guérande

Le ras-le-bol des riverains, et de Guérande environnement au sujet de la décharge illégale de Clis les a poussés à déposer plainte - pour faute lourde - contre le maire de Guérande, contre la propriétaire du terrain, et contre l’entreprise Guéno après avoir adressé de multiples courriers de sensibilisation depuis plusieurs mois. Copies ont été jointes au préfet, et au président de Cap Atlantique.

L’exaspération est à son comble, ce dossier de la décharge de Clis n’a pas bougé depuis le jour ou il a été évoqué en conseil municipal de Guérande de septembre 2010 puis de mars 2011 http://www.guerande-infos.net/requisitoire-de-c-priou-contre-cap-atlantique-23-43-428.html. Le maire de Guérande avait annoncé à l’époque que ce dossier serait traité dans les 24 mois. Il est aussi à l’origine de la brouille entre Christophe Priou et Cap Atlantique.

L’association Guérande environnement met en avant les propos de Madame Michèle Poupard dans le magazine municipal de Guérande : « les décharges sauvages sont un fléau pour l’environnement » et demande au Maire de prendre un arrêté de fermeture immédiate.

Les riverains du chemin du Menec voient défiler 30 camions de 36 tonnes, par jour devant leur porte. On trouve tout ce qui est mauvais pour l’environnement dans cette décharge illégale par exemple : des déchets inertes, des tuyaux de plomb, de la ferraille, du plastique. Des déchets sont brûlés sur place, des activités de concassage ont lieu de 7 heures du matin à 23 heures le soir. « Qui dit que dessous il n’y a pas d’amiante ? Demande Rémy Gautron. Ce dernier ajoute : le terrain supportant cette décharge est classé en zone agricole, c’était une prairie inondable, classée zone humide. Il est bordé par un ruisseau, affluent du Mès (zones aquacoles) ». Le président de Guérande environnement s’étonne qu’une entreprise de BTP de 80 salariés ait pu bénéficier de ce passe-droit pour déposer des déchets sur une zone humide depuis plus de 20 ans.

Le Préfet a répondu qu’il saisissait le Directeur de l’environnement. Du côté de Cap Atlantique une solution est à l’étude depuis plusieurs mois dans la recherche d’un terrain pour déchèterie sur la zone de Villejames. Mais quelques élus de Cap Atlantique estiment qu’ils n’ont pas à régler les problèmes de déchets de la ville de Guérande.

Les riverains n’ont rien contre l’entreprise Guéno, ils demandent depuis de longs mois à ce qu’une solution soit trouvée car le site est devenu dangereux pour les enfants.

Christophe Priou va-t-il prendre un arrêté de fermeture immédiate ? Quoiqu’il advienne l’association Guérande environnement demandera réparation et indemnisations devant les tribunaux, car elle considère que ces actes doivent être sanctionnés.
 

Auteur : JBR | 03/06/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Le refuge de Kerdino a ouvert ses portes »
Article suivant : « Que faire d’eux pendant les vacances ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter