Guerande Infos

Conseil Municipal : Un débat électoral d’orientation budgétaire

La politique nationale et les prévisions de la loi de finances de 2014 ont influencé le débat sur le Débat d’ orientation budgétaire qui précède le budget primitif. La majorité de droite a rappelé la baisse des dotations de l’Etat, quand l’opposition parle de « rêves et de fiction » sur les grands projets.

L’adjoint aux finances a  brossé le contexte macro économique : la dette publique 95,1 % du PIB contre 93,4 % en 2013 94,7 % du PIB à l’horizon 2015. Il évoque les conséquences au plan local, de la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales, de la hausse de la TVA, de la hausse des cotisations patronales, et de la baisse des compensations fiscales. Il a aussi évoqué le renforcement des mécanismes de péréquation ou (redistribution qui vise à réduire les écarts de richesse, et donc les inégalités, entre les différentes collectivités territoriales.

Pour Christophe Priou « les dotations aux communes qui devait être maintenues ne l’a pas été malgré la promesse de Hollande. » Ce budget 2014 sera également un budget de transition à cause des élections municipales de mars prochain, souligne l’adjoint aux finances qui précise les grandes lignes :
- accompagner l’économie locale par une politique d’investissements soutenue ;
- maîtriser les charges de fonctionnement ;
- maintenir durablement une épargne nette positive ;
- maintenir le ratio de solvabilité (dette/épargne brute) ;
- assurer l’équilibre annuel et pluriannuel des finances de la Ville.

Dans le détail, il n’y aura pas de hausse des taux d’imposition pour la sixième année consécutive. Le transfert de l’enseignement musical à Cap Atlantique permet une économie substantielle des charges de personnel. Le montant des subventions aux associations sera maintenu et le niveau d’investissement sera de 4,4 M€.

Parmi les orientations budgétaires, sont soulignés :
- le renforcement de la solidarité envers les personnes fragilisées par la crise, le budget du CCAS sera augmenté de 6% pour faire face aux demandes de familles dans le besoin ;
- la poursuite des efforts d’accessibilité des bâtiments et voiries ;
- la protection du patrimoine naturel de la ville avec Natura 2000 et le label ville fleurie ;
- la poursuite de l’effort en matière d’économie d’énergie ;
- la révision du PLU et l’étude sur le secteur sauvegardé.
Enfin une réflexion sera menée sur l’organisation et la mise en route des nouveaux rythmes scolaires.

Pour l’opposition Hélène Challier  remarque « une situation précaire en capacité d’autofinancement et en décrue progressive au niveau des investissements depuis 2011. Vous présentez un DOB sans grandes orientations budgétaires, l’endettement élevé et  la faible capacité d’autofinancement  obèrent plus que jamais notre capacité à faire face aux grands projets engagés par la Ville. Le Petit séminaire et la zone de Maison neuve sont sans assise financière. »
Christophe Priou répond  « que l’on est dans le débat de la campagne électorale, pour Maison neuve la commune n’intervient pas pour le Petit séminaire l’acte I a été l’acquisition avec le Conseil général, l’acte II sera la mission de conversion avec Cap Atlantique, ça se construit par étape ».

Frédéric Miché EELV  souhaite que les investissements « doivent répondre à des besoins. »


 
 

Auteur : JBR | 11/12/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « « Guérande avec vous » sera conduite par Stéphanie Phan Thanh »
Article suivant : « Guérande, la rue Vannetaise embellie »

Vos commentaires

#1 - Le 15 décembre 2013 à 14h28 par goychman
Ancien élu, je suis venu assister au DOB, non pas spécifiquement pour les chiffres de Guérande, sur lesquels il n'y a pas grand chose à dire, mais davantage pour voir l'évolution des dotations et subventions nationales.
Ayant toujours été opposé à la discrimination des DGF en fonction de la "strate" de la commune (mot que je n'aime pas beaucoup), je pense que l'Etat devrait, pour sa part, allouer une dotation identique pour chacun des administrés.
J'ai pu constater que ce n'était toujours pas le cas et que l'écart se creusait plutôt.
Une telle tendance devrait, à terme, se ressentir sur les investissements dont la part ne peut que baisser par rapport au fonctionnement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter