Guerande Infos

Conférence sur la météo à Saillé : « L’Océan est notre ami ! »

Un vieux proverbe des marais dit : « Si tu veux mentir, parles du temps ! ». La conférence donnée par Michel Evain, à la Maison des Paludiers, vient contredire certaines idées reçues. Surtout, grâce à la station météo installée à Saillé, le scientifique livre des chiffres sur plus d’une dizaine d’années et donne des explications à certains phénomènes. Protégée par l’océan et les marais, la Presqu’île est l’endroit le plus chaud de Bretagne, même si d’importantes différences sont à noter selon le lieu où se trouve. Un argument, qui selon Michel Evain, devrait être plus souvent utilisé pour attirer les touristes et tordre le cou à la légende « Bretagne Zone Humide »

« Le temps, c’est ce qui intéresse le plus les gens, la météo c’est le moment le plus regardé à la télévision. Ici, le temps qui fait, c’est ce qui fait fonctionner le marais. Dans notre secteur, tout dépend du temps ! », lance Michel Evain dans son introduction. Organisée par DECOS, la conférence a attiré une vingtaine de personnes à la Maison des Paludiers. Celle-ci a fait l’acquisition d’une première station météo en 1993, puis d’une autre plus puissante en 1996 avec le concours de Météo France qui contribue à l’entretien des capteurs et utilise les informations recueillies. Dans quelques jours, une nouvelle station sera installée, agrée de niveau 5 pour les vents par la Communauté Européenne.
Michel Evain, avec l’appui d’une documentation très bien faite et pédagogique, est remonté jusqu’aux origines du temps qu’il fait. Le public a été surpris d’apprendre que c’est lorsque la Terre est la plus proche du soleil (147 millions de kilomètres) qu’il fait le plus froid (janvier), et lorsqu’elle est la plus éloignée (152 millions de kilomètres) qu’il fait le plus chaud (juillet). La constante d’énergie solaire reçue au mètre carré est de 1 368 Watt. Mais comme la Terre tourne sur elle-même, le flux solaire est de 342 W/m2. Des chiffres très utiles lorsque l’on se trouve dans une zone salicole. Entre également en jeu tout un champ d’ondes électromagnétiques : rayons Gamma, rayons X, ultra-violets, infrarouges, ondes radio et très grande ondes.
Pour le scientifique, tout se passe dans l’atmosphère inférieure (100 km) : « C’est infime par rapport à la distance qui nous sépare du soleil ! ». Il indique également que les nuages, portés par la chaleur qui se dégage du sol terrestre peuvent atteindre plus de 11 kilomètres d’altitude et peser jusqu’à 400 tonnes !

Les chiffres à Saillé et sa région

De 1994 à 2008, le rayonnement solaire est en moyenne de 11 358 kJ/cm2 en janvier et de 63 500 kJ/cm2 en juin. Côté températures, la douceur est le maître mot. En moyenne, il fait 7,4 °C en janvier, 19 °C en juillet et 10,1 °C en novembre. Attention, les moyennes sont calculées de jour comme de nuit. « Il y a aussi un décalage entre l’énergie reçue et le ressenti. C’est l’effet de l’océan qui emmagasine de l’énergie d’avril à juin, et la restitue en janvier et février », ajoute-t-il.
Plus concrètement, l’hiver 2009 a été peu froid, alors que juillet et août ont été plus chauds que d’habitude. Avec 3,9 °C de moyenne, l’hiver 2010 a été très froid, alors que l’été a été plus frais (17,8 °C en août au lieu de 19 °C, 16,3 °C en septembre au lieu de 17,4 °C). En 2009, il y a eu 15 jours chauds (plus de 25 °C) et 5 jours très chauds (plus de 30 °C).
Les comparaisons sont étonnantes. Ainsi, alors qu’il y a eu cinq jours très chauds à Saillé, il y en a eu sept à Saint-Nazaire et neuf à Nantes. Même constat pour les records de chaleur : 14,3 °C en janvier pour Saillé, 18,2 °C pour Nantes, 36,6 °C pour Saillé, en août, 40,3 °C pour Nantes. « Les communes littorales sont protégées des grandes chaleurs. L’océan est notre ami », précise Michel Evain. C’est encore plus explicite pour les records de froids : -4,8 °C à Saillé en Février, -13,7 °C à Saint-Nazaire, 15,6 °C à Nantes.
À Guérande, les records de chaleurs ont été enregistrés le 9 juin 2003 avec 36,6 °C, soit largement plus de 40 °C le jour, et plus de 30 °C la nuit ! Le même jour, il faisait une moyenne de 38,4 °C à Saint-Nazaire. Quant au record de froid, il a été réalisé le 2 janvier 1997 avec -10,3 °C, et à Saint-Nazaire le 16 janvier 1985 avec -13,8 °C.
Michel Evain fait les mêmes constats avec les autres paramètres de la météo tels que la pression atmosphérique qui détermine la pluviométrie. Mais il revient sur l’ensoleillement : « C’est vraiment un paramètre office de Tourisme ! Une heure de soleil en janvier, ce n’est pas la même chose qu’une heure de soleil en juillet. Ce qui compte pour nos activités économiques et les paludiers notamment, c’est le rayonnement. L’ensoleillement est une variable humaine qui fausse les données ». Comme dans d’autres cas, la donnée humaine vient contredire les chiffres et les analyses scientifiques, à une différence près : « Nous, nous disons des choses et nous pouvons le prouver ! ».



1calorie (Cal) est la quantité d'énergie nécessaire pour élever la température d'un gramme d'eau pure de 14 à 15 degrés centigrades.
1 kJ = 1 000 J = 239 Calories ou 1 Calorie = 4,18 joules.
1Watt = 1 Joule pendant une seconde

Auteur : Y.D. | 20/11/2010 | 3 commentaires
Article précédent : « Tremplin + de Zyc 2011 : les candidatures sont ouvertes jusqu'au 17 décembre »
Article suivant : « Soirée jeux à la ludothèque « Ty' Lude » »

Vos commentaires

#1 - Le 22 novembre 2010 à 19h52 par claudine
Dommage que cette conférence n'est pas attirée plus de monde c'était vraiment très intéressant. Ce que l'on y a apprit était passionnant et merci à Michel Evain qui est un professeur remarquable.
#2 - Le 24 novembre 2010 à 21h25 par Mégane, Pornichet
Intéressant. Une question toutefois ;
quand on parle d'un nuage de 400 tonnes, n'y a-t'il pas une erreur d'ordre de grandeur.

Si on prend un nuage de 1km de haut sur une base carrée de 100m, on obtient un volume de 10 millions de mètres cubes. Le poids d'un mètre cube d'air est environ 1,3kg. On peut penser que les masses volumiques de l'air et du nuage sont proches, et on obtient donc pour notre petit nuage une masse de 13000 tonnes.

Ou j'erre ?
#3 - Le 27 novembre 2010 à 22h23 par yannick, GuÉrande
Il me semble que les nuages sont plus lourds que l'air, enfin ça me paraîtrais logique non?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter