Guerande Infos

Concerto pour un DOB

Un des gros dossiers du conseil municipal de ce lundi était le débat d'orientation budgétaire. Et il y a eu débat.

C'est Thierry de Lorgeril, adjoint aux finances, qui s'est installé au pupitre et a pris la baguette pour présenter le DOB. Il a rappelé que le contexte national n'est pas des plus favorables et qu'on ne va pas jouer allegretto les prochaines années.
 

Mêmes objectifs

Les objectifs restent les mêmes que les années précédentes :
- investissements soutenus,
- maîtrise des charges de fonctionnement courant,
- maintien du ratio de solvabilité dans une fourchette de 10 à 12 ans).


La mairie garde le tempo dans ses hypothèses de travail :
- Pas de hausse des taxes pour la 5e année, le produit fiscal augmente par le seul jeu des bases (1,8 % d'augmentations des bases par l'État et beaucoup de constructions) ;
- la masse salariale sera limitée à 4 % ;
- Les charges de gestion courantes seront maintenues ;
- maintien aussi des subventions pour les associations ;
- augmentation des participationr (CCAS) ;
- maintien des investissements 4,8 M€ (En 2012-2013 la commune aura investi 10,05 M€ ),
- des taux moyens d'emprunt à 4% et un taux de subventions d'investissement de 15 %.
L'adjoint aux finances indique que le potentiel fiscal par habitant de Guérande est inférieur de plus de 200€ aux autres villes de la strate. Il dira plus tard "il faut faire avec ".

 

Les prévisions

Les prévisions budgétaires s'établissent ainsi :
Les recettes : 19710 K€
- Produits fiscaux:14 120 K€
- Dotation et subventions 4470 K€
- Autres produits 1120 K€

Les dépenses de fonctionnement:
16 970 K€
- Charges de fonctionnemnt courant  3580 K€
- Charges de personnel 8370 K€
- Subventions et participations 5020 K€

Dépenses d'équipements
4850 k€
 

Pour faire quoi ?

La municipalité a un certain nombre de fers au feu.
Ainsi le plan global de développement :
- aménagement de la porte vannetaise,
- plan lumière,
- l'éco-quartier la Maison neuve,
- l'aménagement de Saillé,
- l'extension du centre technique municipal,
- l'étang de Sandun,
- Villejames,
- les berges de l'étier du pouliguen,
- le lancement de l'aménagement du secteur du Petit paradis,
et bien sûr l'îlot du Petit séminaire.

Elle souhaite aussi :
- renforcer la solidarité avec les personnes fragilisées par la crise,
- poursuivre les efforts d'accessibilité des bâtiments et des voiries,
- la mutualisation avec CapA du conservatoire de musique,
- appuyer les actions du Conseil Municipal des Adolescents (salle de répétition). ( Le centre de santé pour les jeunes n'est pas évoqué, il sera présenté en commission le 20 décembre) voir http://www.guerande-infos.net/index.php?module=cms&page=cms_article_visualisation&id_univers=23&id_rubrique=43&id_article=741
- moderniser l'informatique des écoles publiques,
- protéger et valoriser le patrimoinse naturel de la Ville,
- poursuivre le « chantier colossal » d'économie d'énergie,
- mettre en état des voiries,
- reviser le PLU et l'étude sur le secteur sauvegardé
- et continuer la modernisation des outils de gestion financière et des ressources humaines.
Le maire insistera sur l'intérêt de la mutualisation et des économies qui en découlent. On parlera aussi de l'outil de l'arbre à projet permet de croiser les informations des services, et Thierry de Lorgeril se réjouira de l'augmentation des entrées de taxe de séjour, résultat d'information et de « pédagogie » (+80 000 €)
 

L'opposition réclame un modèle prospectif

Hélène Challier est intervenue pour insister sur les faibles capacités de financement  de cette ville . Elle a souligné une « estimation insuffisante des besoins»  la « responsabilité particulière d'une ville touristique riche d'un patrimoine historique important à ne pas négliger ». Elle a remarqué «l'absence de chiffrage des frais de fonctionnement des nouveaux projets et sur les projets tels que le Carré Saint-Jean, les remparts, la restructuration d 'Athanor at du petit séminaire ou Maison neuve».
Elle s'inquiète que les emprunts diminuent après 2014 alors qu'il y aura de gros besoins d'investissement.
Puis elle attaque concernant « l'absence de modèle prospectif ». « Soit vous ne disposez pas de cet outil prospectif soit vous refusez de nous donner ces informations ». Elle réclame une « rétrospective financière depuis 2008 juqu'à 2011 et une analyse prospective à quatre ans claire et justifiée ». Faute de disposer de ce modèle prospectif financier projeté à 10 ans, elle demande un audit financier pour « anticiper la gestion de l'avenir » elle souhaite « préparer ensemble sereinement l'avenir ». Thierry de Lorgeril salue le ton « modéré » de l'opposante. On apprend qu'en commission le ton avait évolué « crescendo ». Malgré tout, l'adjoint ne semble pas avoir digéré la tribune récente de l'opposition (où elle se plaignait de ne pas disposer des informations).«Vous savez pourquoi vous n'avez pas eu les éléments», «nous avons toujours joué le jeu, pour donner les informations ». Les deux groupes vont re-échanger quelques coups de pattes. Hélène Challier insiste: « nous ne sommes pas dans une dispute conjugale, nous voulons des réponses pour être tous rassurés » . « Vous avez un an pour préparer le travail, nous un mois, il faut qu'on trouve un moyen pour travailler autrement » indique Jean-luc Perrais. Il est invité à en parler avec l'adjoint aux finances par le maire.
L'opoosition indique qu'elle restera «vigilante» sur le volet social.

Un « débat vivant, tonique et néanmoins courtois », conclut le maire.

 


 

« Six pieds sous l'eau »

Danielle Estay (EELV)  s'inquiète pour les marais, du niveau de l'eau qui progresse, et de l'état « les digues  qui auront toujours des trous », elle ne se satisfait pas de l'étude qui a été faite. Guérande doit se poser la question,«le marais sera-t-il protégé?».
Elle pense qu'il est plus « économique d'attendre » pour appliquer une solution « globale et pérenne ».
Christophe Priou prend acte, il est d'accord pour relancer le débat à Cap Atlantique, reste la question « qui doit être maître d'ouvrage ? Il faudra bien que quelqu'un donne le ''la''».

 

Auteur : ly | 18/12/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Un conseil très musical »
Article suivant : « Le conseil municipal des adolescents est « on air » »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Audience des sites du réseau Média-Web mars 2017
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter