Guerande Infos

Christophe Priou et les Guérandais face aux défis des prochaines années

Rendez-vous toujours très attendu et très suivi par les Guérandais, mais aussi par le personnel politique de la Presqu’île, la cérémonie des v½ux s’est déroulée à la salle Kerbiniou, lundi soir. C’est une vision à long terme sur le développement de la commune que Christophe Priou a livré à l’assistance. Face aux enjeux économiques, à l’explosion démographique et à la préservation de l’environnement, Guérande a des atouts indéniables et peut jouer sa carte… de voeux.

En ouvrant son allocution sur la bonne nouvelle que constitue une nouvelle commande de paquebot pour les chantiers STX, Christophe Priou donne le ton d’une intervention où il place Guérande dans une notion de territoire à l’échelle de la Presqu’île, de La Turballe à Saint-Nazaire. « Les chantiers navals sont le poumon économique de notre région. C’est une excellente nouvelle pour nous », se réjouit-il. Le député-maire ajoute : « Guérande est dans une position stratégique, un point de passage obligé entre Saint-Nazaire et Vannes, avec la Route Bleue ».
Surtout, Christophe Priou tire les enseignements de la récente étude de l’INSEE sur la démographie en Loire-Atlantique. « C’est le résultat de l’excellente politique menée depuis de nombreuses années dans notre secteur », indique-t-il. En annonçant un afflux supplémentaire de 25 % pour les 40 ans à venir, l’INSEE met les communes de la Presqu’île devant un sacré défi. « On peut même s’attendre à beaucoup plus chez nous ! À Guérande, contrairement à d’autres communes voisines, nous avons des réserves foncières, mais je déclare la fin de l’étalement urbain. Il faut diversifier notre habitat, consommer l’espace différemment. À Guérande, nous restons axés sur la résidence principale. On souhaite aussi protéger les terres agricoles sur le territoire de Cap Atlantique », développe le maire. Enfin, il affirme aussi sa volonté de garder l’équilibre de la pyramide des âges à Guérande : 30 % de moins de 30 ans, 30 % de 30-60 ans, et 30 % de plus de 60 ans. Actuellement, il y a 6 000 emplois sur la commune, dont 4 000 occupés par des personnes qui viennent de l’extérieur.

Des projets selon la formule « H2E »

Infrastructures, logements, développement des zones économiques, patrimoine, Christophe Priou a dressé la liste des projets à venir. Pour le député-maire, la croissance de Guérande doit suivre cette formule « H2E » : Habitat-Economie-Environnement, et avec cette volonté : « Faire des Guérandais, des acteurs de leur développement et du développement durable ».
- ZAC de la Maisonneuve : sur 32 hectares, réalisation d’un véritable « Eco-quartier » avec une gestion partagée entre public et privé (« un véritable choix politique ») et la constitution d’une réserve foncière pour les prochaines années.
- Le petit séminaire : un fleuron du patrimoine dont la restauration coûterait « un billet de 15-20 millions d’euros ». Lancement d’une étude de faisabilité et d’un appel public à projets.
- Parc d’Activité de Villejames : « Une ville dans la ville » de 125 hectares qui s’étend avec trois nouveaux pôles sur Bréhany (Jardineries, Automobiles et Equipements de la maison) et déjà 15 permis de construire déposés. Sur la Métairie de La Lande, une zone d’activité pour les PME-PMI, de 22 hectares avec 8 permis de construire d’ores et déjà en cours.
- Habitat : 1 000 logements prévus « à porté de fusil d’intra-muros ».

Le tour des villages

- Saillé : Poursuite de l’effacement des réseaux dans ce village encore très dynamique. Mais il ne reste que 2 hectares constructibles : « On a le sentiment qu’il ne faut pas se planter ».
- Clis : Projet de l’agrandissement de la salle des Perrières. « Un très beau village avec un tissu associatif dynamique et convivial. Mais on peut regretter qu’il n’y ait plus de commerces ».
- La Madeleine de Guérande : Un plan global de développement spécifique est prévu car le secteur est en pleine croissance avec plus de 4 000 habitants et tous les commerces et services nécessaires.

Enfin, Christophe Priou a annoncé un montant des investissements pour 2011 de 7 200 000 euros, « un investissement soutenu », avec notamment le réaménagement de la salle Kerbiniou. Il ajoute qu’un futur projet agricole, notamment pour le côteau, sera proposé dans trois à quatre ans. Le vœu des élus est que la commune soit plus présente auprès des associations, notamment celles qui oeuvrent à l’animation de Guérande en proposant des événements tels que la Fête Médiévale ou le Festival des Terres Blanches.
Christophe Priou conclut : « Nous sommes dans une période à quitte ou double ». Alors que le président de Cap Atlantique et maire de La Baule, Yves Métaireau a préféré clore son intervention sur cette citation : « Le plus lent à promettre est toujours le mieux à tenir ».

En clin d’œil : ce cadeau d’une habitante de La Madeleine de Guérande à son maire. Un coq ! Une promesse faite à l’occasion d’une réunion et d’un épineux problème de vol de volaille par des gens du voyage. Un bonne rigolade pour conclure la cérémonie.
 

Auteur : YD | 11/01/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Présenté par délégations, le budget 2011 ne fait pas l’unanimité »
Article suivant : « Conseil Municipal, débat d’orientation budgétaire, aucune place à l’improvisation »

Vos commentaires

#1 - Le 22 janvier 2011 à 16h46 par ASSEZ
Mais c'est-y pas no't bon maire de Pornichet qu'on voit assis là ?
L'aurait dû attendre ces voeux là et prendre exemple avant de cafouiller les siens!
Pour le clin d'oeil, n'est-ce pas là une façon stimagtiser une population entière ? Sans parler de diffamation ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter