Guerande Infos

100 % des bénévoles veulent continuer les Celtiques

Lors des Assises des Celtiques, les résultats des deux enquêtes menées lors de la dernière édition ont été rendus publics. Bénévoles ou festivaliers, le bilan est positif dans l’ensemble.

L'avis des bénévoles

Pour les bénévoles, les trois mots qui qualifient les Celtiques sont : « convivialité, qualité et bénévolat ». La programmation est jugée diversifiée et de qualité mais un peu répétitive. La communication est plutôt bonne : la majorité trouve les tee-shirts et les autocollants beaux et utiles, le site Internet riche en informations et facile d’accès (un nouveau site va être mis en ligne en octobre). « Dans l’ensemble, les bénévoles se sentent bien accueillis, reconnus, dynamiques … Mais ils n’ont pas toujours l’impression d’être écoutés », relate René Tobie, président des Celtiques. La dernière question du questionnaire était ouverte, pour savoir quels sont les désirs des bénévoles ; ils veulent plus de défilés, de concours, que le spectacle du samedi ait lieu en salle et, d’ailleurs inverser celui-ci avec celui du vendredi, revoir les prix, mettre en place un système de Pass … « Mais tous veulent continuer ! », ajoute René Tobie.
 

L'avis des festivaliers

55 % des festivaliers viennent de Loire-Atlantique et 43 % ont entre 51 et 65 ans. « Nous devons faire un effort en direction des 20-35 ans », constate René Tobie. Conséquence logique, la majorité des festivaliers (38 %) sont des retraités. Seulement 38 % sont venus spécialement pour la programmation, « mais nous pouvons monter jusqu’à 50 % en comptant les gens qui sont venus aussi bien pour la programmation que pour une autre raison », explique René Tobie. Parmi eux, 47 % viennent pour la première fois, 41 % sont des habitués et 12 % sont venus par hasard. Pour la communication, la majorité (34 %) a été avertie par la presse et 16 % par Internet.

Des souhaits communs

« L’avis général sur la programmation et la communication est positif ». À la question ouverte, les demandes des festivaliers rejoignent celles des bénévoles : ils aimeraient un système de Pass, que les spectacles soient moins chers et remarquent le manque d’animations dans la journée et le peu de communication sur le bassin nazairien. Bien sûr tout ne pourra pas être mis en place, mais ces informations vont servir d’indications aux organisateurs pour améliorer le festival.

Auteur : A.P | 09/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Acordéàki attendu mardi soir à Athanor »
Article suivant : « Les Diaboliks : portrait de trois malicieux Guérandais adeptes de la jonglerie »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter